Dans une colère noire, Belfodil justifie sa place chez les Verts !

Véritable tête de turc en Equipe nationale, Ishak Belfodil passe presque pour le dernier de la classe. Le genre de « mauvais élève » qui continue à être sélectionné pour ses beaux yeux. Une image qui semble de plus en plus agacer le jeune attaquant de vingt-quatre-ans, en témoigne son coup de gueule dans les colonnes d’un médias saoudien. En gros, l’ancien attaquant de Parme se dit aussi bon, voire meilleur que les joueurs évoluant en Europe.

Pris en grippe depuis son exil doré aux Emirats Arabes Unis, Ishak Belfodil peine à justifier la confiance aveugle de Christian Gourcuff qui continue à le sélectionner contre l’avis de l’opinion général. Stérile, l’attaquant de Baniyas SC a  peu convaincu lors de ses maigres apparitions. Suffisant pour que sa cote chute vertigineusement.

Apparemment agacé par cette image de parachuté qu’on lui colle, l’attaquant de 24 ans, formé à l’Olympique Lyonnais, a accordé une interview à Al Itihad, un média émirati dans laquelle il a poussé un énorme coup de gueule contre ses détracteurs. Sans viser personne en particulier, le numéro 9 des Verts a asséné ses vérités coup sur coup, se défendant d’être aussi bon que ses coéquipiers qui évoluent en Europe.

belfodil

« Quand je m’entraine avec mon club, c’est comme si je m’entrainais en Italie ou en France, c’est vraiment le haut niveau », a tenu à rassurer le joueur qui rappelle qu’il n’a « que 24 ans. Je n’arrive pas à Baniyas en fin de carrière. Je suis ici pour progresser« , a t-il rappeler.

Allant loin dans sa plaidoirie, Ishak Belfodil estime qu’il n’a rien à envier aux autres joueurs du groupe. « Les joueurs de l’Equipe nationale ne sont pas meilleurs que moi. Il n’y a vraiment pas de différence entre moi et les joueurs qui jouent en Europe (sic) » .

Ishak Blefodil que Christian Gourcuff a encore une fois reconduit en prévision du match face à l’Ethiopie, a justifié sa présence régulière en Equipe nationale par la « confiance de Gourcuff. Il connait mes qualités. Le problème c’est les médias qui critiquent les joueurs qui évoluent au Golfe », balayant d’un revers de la main l’idée qui veut que le Golfe soit un cimetière pour les joueurs en fin de carrière. « On estime qu’un joueur évoluant au Golfe n’a plus sa place en équipe nationale parce qu’il ne joue pas en Europe, or c’est faux ».

Ishak Belfodil termine sa riposte sur une pointe d’optimisme, assurant qu’il est « certain qu’on va se qualifier pour le Mondial 2018. Je suis sûr qu’on peut faire mieux qu’en 2014 si nous gardons le même état d’esprit qu’on avait au Brésil ». Parce que Belfodil y était !

Nabil BoughanemLa Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

CAN 2017 : aucun algérien dans l’équipe type du 1er tour

Illustration de la médiocrité de la participation algérienne durant cette CAN 20...

FA : Williams & Mahrez invités à s’expliquer !

Swansea et Leicester ont été sommés par la Footb...

PL : Slimani accusé de comportement violent

Auteur d’un geste d’humeur s...

Programme des matchs du vendredi : le derby MCA-USMA à l’affiche

Très peu de matchs à suivre ce vendredi en Europ...

Lyon : le coup de colère de Ghezzal après sa sortie !

L'Olympique Lyonnais a atomisé ...

Jupiler League : Anderlecht tenu en échec par le Standard

Anderlecht n'a pas pu faire mieux qu'un nul contre le Standard pourtant rédu...

Lille : Benzia explique les raisons de sa mise à l’écart

Titularisé ce week-end en championnat face à ...

Programme TV du vendredi : Bentaleb face au Bayer Leverkusen

Quelques rencontres à suivre pour nos Fennec...

EN A’ : le stage a débuté avec 19 joueurs à Sidi Moussa

En prévision de son prochain match amical face à...