Conflit COA – fédérations : le TAS acquitte Berraf!

Après le CIO et l’ACNOA , c’est le Tribunal Arbitral de Règlement des Litiges Sportifs (TARLS) qui vient de confirmer Mustapha Berraf au poste de président du Comité Olympique algérien (COA). Ainsi, l’institution juridictionnelle algérienne déboute les 38 membres plaignants qui contestaient la légitimité de l’élection du boss du COA le 27 mai dernier. Parmi les détracteurs, El-Hadi Ould-Ali, ministre de la Jeunesse et des Sports qui avait fait du délogement de Berraf une affaire personnelle, vient de perdre son bras de fer. Les contestataires n’ont qu’un ultime recours : le TAS de Lausanne (Suisse).

Ould-Ali voulait un verdict le plus tôt possible. Il l’a eu cette après-midi. Et ce n’est certainement pas celui auquel il s’attendait avec les 38 membres de différentes fédérations qui ne voulaient pas que Berraf soit reconduit aux destinées de l’instance morale du sport algérien. « Nous saluons le TAS pour avoir enregistré l’affaire. Je souhaite que la décision prise soit équitable. Nous ne demandons que le respect des lois et  des valeurs du sport dans cette affaire », déclarait le patron du MJS mercredi dernier en marge d’une conférence de presse organisée à l’issue d’une tournée d’inspection qui l’a conduit à la salle Harcha-Hacène et la Coupole qui abritent actuellement les matchs du Mondial de handball (U-21) qui se tient à Alger du 18 au 30 juillet. Il a aussi affirmé avoir « rencontré le président du TAS, Me Bachi, et je lui ai demandé d’annoncer la décision du tribunal, soit en déboutant les fédérations ou en leur donnant gain de cause. Ce n’est pas normal de laisser traîner l’affaire tout ce temps.» Le jugement va donc en faveur du contesté qui est, de plus en plus, vissé sur le fauteuil de patron du COA après cet « appui » du tribunal sportif Dz.

Après les conflits le dialogue ?

Un gain de cause pour un Berraf qui, via un communiqué, a lancé « un appel solennel à l’ensemble de la famille olympique et sportive algérienne à unir leurs efforts et à se mobiliser au service de nos sportifs et notre élite ». Celui qui cumulera un 5 mandat à la tête du COA, après ceux de 1996-1998, 2001-2004, 2005-2009 et 2013-2017, a  aussi tendu la main de la réconciliation à ceux qui ont engagé cette procédure à son encontre en indiquant que sa structure se tient « à la disposition de nos collègues des fédérations et du Ministère de la Jeunesse et des Sports, comme le stipule la Charte Olympique pour œuvrer ensemble et en bonne harmonie dans l’intérêt exclusif des athlètes et de l’Algérie ». In fine, dans le libellé, le COA a « assuré son engagement, sa mobilisation, et son entière disponibilité à participer à tout dialogue ou toute initiative émanant des Pouvoirs publics pour la consolidation du mouvement Olympique et Sportif Algérien.» Maintenant, c’est Berraf qui est en position de force ayant eu le soutien des instances mondiale, africaine et même locale. On voit mal comment le TAS international ira dans le sens contraire. La contestation va-t-elle s’apaiser ? Premiers éléments de réponses lors des prochaines heures. Certainement.

  • Serious

    Voilà. Encore une preuve qu’il n’y a aucun « pouvoir ». Le problème, ce sont les petits dictateurs de tous les jours, le manque de dialogue, les prises de décisions bizarroïdes, ….

    Je sais pas. Communiquez les mecs. Une bouche n’est pas fait que pour manger et insulter.

  • Rarimblidi

    Franchement j’arrive pas à me positionner dans ce conflit. Mais ce que je sais c’est que mr berraf à une grande expérience dommage qu’on a pas cette culture de formation et du passage de témoin. La personne reste accrocher à son poste bien qu’elle n

  • Serious

    Et le pire, c’est cette loi bizarre, ramenée de l’étranger qui consiste à faire en sorte qu’il y est une indépendance du comité olympique. Comment tu vas faire pour empêcher que le type verrouille tout pour garder le koursi ???

    Donc, c’est cette loi qui est bizarre mais les Algériens ont dit « c’est le pouvoir ».

    Il faut pas croire que les Algériens sont des démocrates qui vont travailler pour le bien public. Plutôt, ils vont former des clans et tenter de garder leur privilège.

  • Tesla (3-5-2)

    Ould Ali essaye de faire le ménage, après Raouraoua il va essayer avec Berraf mais ca sera plus compliquer on dirait..

    • Djazaïrfoot13

      Ould Ali devrait mener une grande politique sportive au lieu de se focaliser sur Berraf and co.

Ne manquez pas aussi !

La presse française se déchaine sur les cas Ounas et Benzia !

Alors que Yassine Benzia a officiellement opté p...

Panathinaikos : Mehdi Abeid marque son premier but

L'international algérien, Mehdi Abeid, a inscrit son premier but cette saison en...

Troyes : bons débuts pour Mohamed Bradja

Désigné entraineur inté...

Seychelles – Algérie : zone mixte dimanche à Sidi Moussa

Une zone mixte avec les joueurs de l'équipe nati...

La pépite Yasser Larouci en route pour Liverpool !

Natif d'El Oued en Algérie, la ...

Programme des matchs du mardi : Ghoulam Vs Taïder, le face à face !

De nombreux matchs seront à suivre ce mardi à co...

Insolite: Leicester City en mode Shaolin soccer ?

Les Foxes de Leicester City réalisent une premiè...

L’infirmerie des Verts affiche complet !

Yacine Brahimi a quitté le CNT de Sidi-Moussa, c...

Programme TV du samedi : chauds derbys pour Mandi et M’Bolhi

Un riche programme à suivre ce samedi avec le de...

Mercato : Belkaroui rejoint finalement l’ES Tunis !

Coup de théâtre dans le dossier Belkaroui et r...

Sale temps pour de nombreux Fennecs !

En manque de temps de jeu ou en situation délica...

SC Qatar : Halliche en stage aux Emirats arabes unis

Le défenseur international algérien du SC Qatar ...

Mourad Boudjellal confirme son intention d’aider le rugby algérien !

L'emblématique Président du RC Toulon, club trip...

Dépense des 31 milliards des JO 2016 : Berraf montre le ticket de caisse !

C’est peut-être un communiqué qui va changer pas...