Hervé Renard, le regret de l’Algérie !

On peut penser ce qu’on veut d’Hervé Renard, il n’en demeure pas moins que c’est un sélectionneur à succès. Double champion d’Afrique avec la Zambie et la Côte d’Ivoire, le nouveau sorcier blanc vient de qualifier le Maroc au Mondial-2018 avec l’art et la manière. Une phrase qu’on a beaucoup entendue dans la bouche de Madjer depuis son installation à la tête des Verts ! Pourtant le destin du Français aurait pu être lié à celui de la sélection d’Algérie et pas qu’une fois. Mais à chaque fois que le poste était vacant et que le technicien était libre, Mohamed Raouraoua le snobait. Dommage !

Depuis 2009, Hervé Renard n’a jamais eu de réserve à lancer des appels du pied à la fédération algérienne de football. «J’espère qu’un jour je serai désigné à la tête de cette équipe algérienne que j’apprécie beaucoup», avait-il dit un jour. L’ancien adjoint de Claude Le Roy n’avait jamais caché son ambition de devenir un jour le sélectionneur des Verts.

Souvent cité, mais jamais nommé, Hervé Renard n’a, en réalité, jamais trouvé grâce aux yeux de l’ancien président de la FAF, Mohamed Raouraoua. Ce dernier avait même tenu des propos très sévères à l’égard de l’ancien coach de la Zambie dans ses SMS envoyés à certains de ses relais médiatiques où il disait en gros qu’il ne coachera jamais l’EN même gratuitement. On vous passera les autres mots aigres-doux qu’avait utilisé l’ancien patron de la FAF, remonté il est vrai, à l’époque par la rumeur annonçant Renard en contact avec la FAF alors qu’il était en poste au Maroc. Un communiqué inélégant de la FAF avait même qualifié l’ancien coach de l’USM Alger de rusé renard et de menteur.

Gourcuff-Renard, le chassé-croisé n’a pas eu lieu

L’on peut comprendre que Mohamed Raouraoua était particulièrement remonté contre Hervé Renard mais cela ne change en rien l’idée qu’il avait du technicien cité pour remplacer Christian Gourcuff. Courtisé par Lille, ce dernier voulait quitter son poste dès novembre 2015 après les sifflets du 5 Juillet, mais « El Hadj » avait choisi de forcer la main à Gourcuff de rester en poste alors qu’Hervé Renard venait justement d’être viré par Lille. Le chassé-croisé entre les deux techniciens n’aura pas lieu. Par la suite, Renard s’est engagé avec le Maroc en février, là aussi avec le résultat que l’on sait et Gourcuff quittera son poste en mars. Tant mieux pour le Maroc. Tant pis pour notre EN !

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Focus Fennec : TOP 5 des meilleurs joueurs de la saison

La saison 2015-2016 touche à sa...

Programme TV du samedi : Feghouli attend sa première titularisation

Aucune grosse affiche à suivre ce samedi pour no...

Europa League : les adversaires de Feghouli et Bentaleb connus !

Le tirage au sort des huitièmes de finale d'E...

Arsenal : Bennacer pas (encore) dans les plans de Wenger

Ismaël Bennacer, le milieu inte...

EN : la piste Paulo Bento définitivement écartée

Annoncé par la presse comme ...

Slimani a quitté Sidi Moussa pour signer avec Leicester !

Après des jours de négociations, Leicest...

MJS-COA : la guerre entre Ould Ali et Berraf peut coûter très cher !

La victoire éclatante de Mustapha Berraf...

Escrime : Victor Sintès ou la revanche de l’alcoolique

"Transféré" en équipe d'Algérie,...

Programme TV du vendredi : Abeid affronte Marseille

Un programme très léger pour nos Fennecs...

Rachid Ghezzal très incertain pour le Nigéria !

Blessé pour contre Bastia ce sa...

Sporting CP : Le départ de Slimani se précise !

La saison touche à peine à sa fin et les rumeurs...

CAF : le nouveau format des compétitions interclubs adopté

Au cours de sa réunion tenue le 24 mai dernier a...