Mehdi Zeffane : « La question de partir s’est posée »

Relancé en Ligue 1 avec l’arrivée de Sabri Lamouchi aux commandes, l’international algérien Medhi Zeffane (25 ans) a regagné une place de titulaire au poste de latéral gauche. Une véritable bouffée d’oxygène pour un joueur écarté en début de saison et promis à une nouvelle saison noire. Interrogé par Ouest-France l’ancien Lyonnais est revenu sans amertume sur ce passage délicat de sa carrière où il n’en veut pas forcément à Christian Gourcuff qui l’a révélé « au niveau international« .

« Il y a eu des périodes difficiles, j’ai eu la chance d’être bien entouré par ma famille ou au club, on a beaucoup échangé avec Raïs M’Bolhi et Anthony Ribelin. Est-ce que je me suis découragé ? Jamais, sinon je ne serais pas là aujourd’hui. Si je commence à être découragé à 25 ans… » explique Mehdi Zeffane qui a fait preuve d’une force de caractère pour ne pas sombrer en cette période délicate. « Il y a eu des moments compliqués. La question de partir s’est posée. Il y avait deux points de vue. D’un côté, le fait de se dire que l’herbe n’était pas forcément plus verte et ailleurs, et d’un autre, le fait de vouloir retrouver du temps de jeu. Mais ça ne s’est pas fait. »

Zeffane : « Je n’oublie pas que Gourcuff m’a fait révéler à l’international… »

Écarté du groupe pro par Christian Gourcuff, l’ancien Lyonnais – arrivé au club l’été 2016 sous Philippe Montanier – dit n’avoir aucune amertume envers son ancien sélectionneur chez les Verts. « Je n’oublie pas qu’il m’a fait révéler à l’international. Même si ça ne s’est pas très bien passé, j’essaye de garder le positif. Je le connais depuis longtemps. Je ne me réjouis pas du malheur des autres. Et mentalement, on va dire que ça m’a forgé. »

zeffane angers

Incorporé face à Strasbourg puis titularisé à deux reprises face à Nantes puis Angers au poste de latéral gauche, Mehdi Zeffane s’est réjouit de l’arrivée de Sabri Lamouchi.  « Quand on voit arriver un nouvel entraîneur, les cartes sont redistribuées. On a envie de montrer qu’on est là, de lui faire passer un message sur le terrain, montrer qu’il pouvait compter sur moi-même si j’avais été mis au placard. ». Profitant de l’absence sur blessure de Ludovic Baal, l’Algérien a bénéficié de la confiance de Lamouchi. « J’ai eu des entretiens avec Sabri Lamouchi, il m’a grandement remis en confiance en me rappelant mes qualités. Si je peux lui rendre cette confiance sur le terrain… Le poste d’arrière gauche ? Ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas joué au foot que peu importe où je jouais. »

Lamouchi : « Zeffane est un joueur de complément qui compte et qui rend bien service »

Interrogé sur le retour de Zeffane dans le groupe rennais, l’entraineur des Rouge et Noir a justifié son choix. « Avant, ce n’était pas mon histoire. Du moment où je sens que tel ou tel joueur peut apporter quelque chose à l’équipe, et ça a été le cas de Mehdi… Son rôle, il le fait plutôt de bien belle manière. Son apport est intéressant, même s’il n’est pas gaucher, il est un joueur de complément qui compte et qui rend bien service. »

lamouchi rennes

Pas vraiment fan du « loft », « chose que je ne peux pas comprendre en tant qu’ancien joueur », Sabri Lamouchi a relevé les qualités morales de l’international algérien « un joueur qui a continué à travailler et à faire du travail individuel. C’est bien pour lui et bien pour nous. Comme c’est également un jeune joueur, je n’ai pas beaucoup discuté avec lui pour ne pas lui mettre de pression particulière. Je n’attends pas de lui qu’il soit ailier gauche, à la dernière passe et qu’il fasse la différence et montre à tout le monde qu’il compte au Stade Rennais. J’ai voulu qu’il soit d’abord défenseur, faisant son boulot défensif. »

Tout heureux de rejouer en Ligue 1, Mehdi Zeffane savoure son bonheur sans trop se poser de questions sur le retour de blessure du titulaire au poste et la redistribution des cartes attendue. Revenu de très loin, l’Algérien profite de son nouveau statut et retrouve des sensations oubliées, « les mises au vert, partager des moments d’adrénaline avant le match, partager avec les supporters. Et le plaisir de jouer au foot, tout simplement. »

Yassine Benarbia, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Rugby : formation des arbitres à Ain Defla

La formation bat son plein dans le domaine du ru...

Bentaleb doit saisir sa chance, Taïder sur sa lancée

Après avoir observé une courte pause, l...

Claude Leroy nommé sélectionneur du Togo

Claude Le Roy, 68 ans, a été nommé mercredi nouv...

La Zambie, dernier match d’Alcaraz sur le banc ?

On croit savoir de source crédible que le match ...

Elections LFP: Kerbadj seul candidat en lice

La commission de candidatures et de recours a an...

Sampdoria : « Excès de vitesse » pour Djamel Mesbah

Une tempête dans un verre d'eau ! A en croire le...

Craig Shakespeare : « Pas au courant » d’un accord entre Leicester et Mahrez

L'entraineur intérimaire de Leicester City, Crai...

Mercato : Belkaroui rejoint finalement l’ES Tunis !

Coup de théâtre dans le dossier Belkaroui et r...

Ligue 1 – 26ème journée : MC Alger 2-2 USM Alger

Dans le derby de la capitale, qui constituait le...