Raouraoua promet de chauffer l'AGO de la FAF ! Raouraoua promet de chauffer l'AGO de la FAF !

Raouraoua promet de chauffer l’AGO de la FAF !

L’assemblée générale ordinaire de la FAF, prévue ce lundi au CNT de Sidi-Moussa promet d’être chaude depuis que Mohamed Raouraoua a annoncé sa présence et son désir manifeste d’intervenir sur tous les points de l’AG, comme il l’a fait savoir au secrétaire générale de la FAF via une série d’e-mail dont nous détenons une copie. Viendra, viendra pas ? La présence de l’ancien boss promet du spectacle !

Treize mois après son installation à la tête de la FAF en lieu et place de Mohamed Raouraoua, le président Kheireddine Zetchi devra rendre des comptes. Le patron de la FAF et son bureau présenteront, en effet, ce lundi, au cours de l’assemblée générale ordinaire de la FAF leur bilan moral et financier. Il a été décidé que l’approbation des bilans se fera à mains levées et non pas par bulletins fermés, comme il a été suggéré à la FAF dans une requête écrite dont nous ignorons la source.

En faisant approuver, ou non, ses bilans de l’exercice écoulé à mains levées, l’actuel bureau exécutif de la FAF vise, on l’aura compris, à intimider d’éventuels opposants au compte rendu de Zetchi, voire de les identifier clairement. Car le gros enjeu de cette AGO est le risque que les bilans ne soient pas approuvés, à plus forte raison le bilan financier qui serait passé, selon des indiscrétions, de 50 milliards de centimes à plus de 120 milliards.

Membre de l’AG comme le lui confère son statut d’ancien président, Mohamed Raouraoua a annoncé à la FAF via un échange de mails musclés avec Mohamed Saâd, le Secrétaire Générale de la FAF, qu’il sera bel et bien présent à l’AGO de ce lundi à Sidi Moussa. Pis, l’ancien président, taxé d’opposant acharné de l’actuel bureau, a demandé à prendre la parole à chacun des points qui seront débattus par l’AG et ce comme le lui confèrent les « statuts généraux de la FAF approuvés par la FIFA ».

Raouraoua corrige le SG de la FAF et menace Zetchi !

Vexé par la demande du SG de la FAF « d’envoyer ses questions précises afin de se préparer en conséquence » et ce « dans les plus brefs délais« , Mohamed Raouraoua s’est permis quelques piques en guise d’ouverture des hostilités à l’égard de son interlocuteur de la FAF dans son dernier e-mail datant du 15 avril dernier. « Vous semblez ne pas avoir suffisamment assimilé nos statuts et le règlement intérieur ADOPTÉS par l’AG et approuvés par la FIFA », a-t-il asséné d’entrée et d’ajouter plus sèchement : « le fait que vous nous demandez de nous inscrire pour parler avant la séance de l’assemblée est un grave précédent. Contrairement à ce que vous voulez nous imposer pour des raisons que j’ignore. Pour avoir présidé une vingtaine d’assemblées générales de la FAF, je vous signale que le droit à la parole et au débat après chaque point est un droit inaliénable de chaque membre de l’AG. Dans le cas où personne ne réclame la parole votre rôle se limite à soumette la question au vote des membres présents », a poursuivi l’ex-homme fort du football algérien, qui a fait valoir sa connaissance des textes et des lois de la FAF, comme si sous son ère les AG étaient un espace de liberté d’expression. Mais ceci est un autre débat.

faf ago

Pour conclure son échange d’amabilité avec l’actuel SG de la FAF, qu’il avait lui-même désigné peu avant la fin de son règne comme responsable média au sein de la FAF, Mohamed Raouraoua a tenu a précisé que « Par ailleurs, en son temps j’attirerai votre attention sur l’application des statuts que vous n’avez pas respecté pour la prochaine AG. Enfin, étant nouveau à ce poste et je peux à la limite comprendre que vous ne maîtrisez pas encore totalement vos missions et prérogatives. Je vous rappelle que vous n’avez aucun rôle politique et que vous devez vous limiter à assumer vos tâches administratives dans le STICT RESPECT DE NOS STATUTS et RÈGLEMENTS Y AFFÉRENTS« .

Le bilan financier de Zetchi, son talon d’Achille !

Il est donc attendu, à la lumière de ces e-mails authentiques que les débats soient très chauds, Raouraoua espérant acculer Zetchi notamment au sujet du bilan financier qu’on dit chaotique, les comptes devises de la FAF ayant fondu comme neige au soleil après notamment le fiasco Alcaraz. (Il ne resterait plus que 5000 euros, nous dit-on, mais ceci est difficilement vérifiable pour le moment).

Fort du soutien de la plupart des présidents de ligues régionales de football, Kheireddine Zetchi compte néanmoins quelques opposants parmi les présidents de clubs. C’est avec ces derniers, affiliés au rang de Raouraoua que Zetchi risquerait d’avoir maille à partir. Alors qu’à son époque, les AGO étaient expédiées comme des lettres à la Poste, Mohamed Rarouraoua compte mener la vie dure à son successeur Zetchi et son bureau. Bonjour l’ambiance ! Il se murmure en effet que depuis le départ de l’ex-Ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, qui l’a brutalement poussé vers la sortie, Mohamed Raouraoua envisage sérieusement son retour aux affaires. La journée du lundi s’annonce explosive !

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

EN : Début du stage à Sidi Moussa avec 24 joueurs

L’Équipe Nationale est en re...

Benhassen : « Objectif : implanter le rugby durablement en Algérie ! »

Le président de la Fédération algérienne de rugb...

Athlétisme : Makhloufi termine 4ème au meeting de Bruxelles

Absent au meeting de Berlin, petit break oblige,...

Slimani a quitté Sidi Moussa pour signer avec Leicester !

Après des jours de négociations, Leicest...

Premier League : résultats décevants pour les Algériens

La quatrième journée de Barclays Premier Lea...

Mercato : Rachid Bouhenna (MCA) convoité par l’ES Tunis

Le défenseur international A', Rachid Bo...

Antalyaspor : M’Bolhi placé sur la liste des joueurs indésirables

A en croire le site spécialisé Sadece Antaly...