Zetchi : « Il n’y a pas de formateurs en Algérie ! »

Le président de la FAF Kheireddine Zetchi a fait une déclaration forte en marge de la présentation des projets des futurs centres techniques fédéraux et des centres techniques régionaux implantés dans différentes wilayas. A l’occasion de la présentation du centre de formation de Tlemcen, Zetchi a déclaré aux membres de l’Assemblée générale de la FAF représentants la région Ouest et Sud-ouest qu’il n’y avait pas de formateurs en Algérie et qu’il fallait donc se tourner vers la compétence étrangère. Ainsi des techniciens espagnols seront recrutés par la FAF pour gérer cet ambitieux projet de formation !

La formation est au cœur du débat actuellement dans le football algérien et son premier responsable, Kheireddine Zetchi, multiplie les efforts pour faire avancer ce dossier qui constitue son véritable cheval de bataille durant son premier mandat à la tête de la FAF. Le patron du football algérien a ainsi regretté l’inexistence de la formation chez les clubs, indiquant que l’instance fédérale va s’inscrire dans une nouvelle démarche et développer ce qui est « défaillant ».

« Il y a une défaillance au niveau de la formation »

« Tout le monde aujourd’hui s’accorde à dire que si le football en Algérie accuse un retard c’est parce qu’il y a une défaillance au niveau de la formation. Il existe un potentiel énorme dans notre pays, mais malheureusement, les exigences du football de haut niveau font que le jeune, uniquement avec son potentiel, ne peut rivaliser avec les pays dans lesquels la formation est très développée », a très justement indiqué Kheireddine Zetchi à Tlemcen.

zetchi tlemcen formation centre regionaux

Fort de son succès avec l’académie du Paradou AC, le président de la FAF est bien placé pour parler du sujet et a tenu à faire valider ce noble projet à l’occasion d’une prochaine assemblée générale extraordinaire où il s’agira aussi d’annuler le projet de l’hôtel de la FAF, initié par l’ancien président Mohamed Raouraoua, et dont l’utilité a toujours été contesté par Zetchi. « L’AG extraordinaire va se dérouler le 27 octobre en présence de tous les membres et en toute transparence », a affirmé Zetchi en expliquant le but de sa démarche.

« Les clubs devront s’associer au projet de la FAF »

« J’aurais pu faire appel aux membres de l’AG, en leur faisant un exposé de dix minutes et en leur demandant de voter, mais cela aurait été un manque de respect à leur égard. (…) L’objectif de ces réunions c’est d’arriver à une AG extraordinaire où l’assistance aura un maximum d’informations pour pouvoir voter. L’histoire retiendra comme date du 27 octobre 2018, que la FAF a convoqué une Assemblée générale extraordinaire dans laquelle un seul point a été mis à l’ordre du jour à savoir la validation des quatre centres fédéraux» a conclu Zetchi.

Donnant plus de détails sur le projet, en exposant le centre de formation de Tlemcen prévu au plateau de Lalla Setti, le président de la FAF a expliqué que les clubs devront aussi mettre la main à la pâte. « La formation fait défaut aujourd’hui chez les clubs, ces derniers seront associés au nouveau projet de la FAF, c’est-à-dire trouver des moyens pour faire des conventions avec les clubs pour les faire participer au projet. Les joueurs (tranche d’âge 12-15 ans, ndlr) qui vont être formés au sein de ces centres de formation seront rattachés aux clubs et non pas à la FAF », a expliqué Zetchi, révélant en outre que la FAF a bénéficié d’une enveloppe de 1,5 million de dollars accordée par la FIFA pour financer ces centres de formation régionaux.

« Des techniciens espagnols pour encadrer la formation »

Enfin, une information importante a été révélée par Zetchi durant cette première étape de sa tournée à Tlemcen : « la gestion des centres de formation sera encadrée par des techniciens étrangers, de nationalité espagnole, et ce en raison de l’absence d’encadreurs en Algérie« . Autrement dit, en faisant appel à la compétence étrangère, le fondateur de l’académie du PAC adoptera la même méthode qu’en 2006 avec son club avec le succès qu’on lui connait. La Gazette du Fennec a justement rencontré ces derniers jours en Côte d’Ivoire, la fameux formateur français Jean-Marc Guillou, père fondateur des académies JMG à travers le monde. Durant un long et passionnant entretien réalisé à Abidjan le technicien français nous a fait des révélations sur sa collaboration avec les frères Zetchi en Algérie.

>> Prochainement sur LGDF, un entretien exclusif réalisé à Abidjan avec Jean-Marc Guillou, le co-fondateur de l’académie du Paradou AC – JMG :

Yassine Benarbia, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

CSC: Meghni interdit d’entrainement

Drôle de traitement que celui réservé par le CS ...

PL : Slimani accusé de comportement violent

Auteur d’un geste d’humeur s...

Paralympiques : Le cycliste Iranien Golbarnezhad décède en compétition

La fin des Jeux Paralympiques endeuillée par la ...

Ligue 1 – 13ème journée : l’USMA écrase la concurrence !

Impitoyable USMA qui s'est imposée 2-1 sur le te...

Naples : Adam Ounas gagne des points face au Chievo

L'international algérien Adam Ounas...

L’hommage de Gourcuff à son mentor Johan Cruyff

C'est bien connu, le sélectionneur de l'Algérie ...

Programme TV du samedi : Slimani de retour face à WBA

Le programme des Fennecs ce samedi avec le retou...

Ligue 1 – 20ème journée : victoire éclatante pour le NAHD

Trois matchs avancés ont eu lieu ce jeud...

Fulham : Ranieri pour sauver le soldat Slimani ?

C'est une quasi-certitude, ...

Combien touchent les entraineurs de Ligue 1 ?

La valse étourdissante des entraîneurs dans le c...

JSK : Chetti sur les tablettes de l’ES Tunis

Très en forme avec la JS Kabylie...

Click to Hide Advanced Floating Content