CAN 2019 : le pays organisateur sera connu le 9 janvier

Le président de la CAF Ahmad Ahmad a accordé un entretien à l’AFP, ce lundi, afin de clarifier le processus d’attribution de la prochaine édition de la CAN 2019 qui a été retirée au Cameroun. Le verdict pour connaitre le nouveau pays-hôte sera rendu le 9 janvier à Dakar.

Après le retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, fin novembre, le football africain est en état de crise. Si on ignore encore pour quelques semaines l’identité du prochain pays-hôte de la compétition, les prochaines éditions de la CAN ont également été touchées par ricochet. La CAF a annoncé « un accord du Cameroun » pour accueillir l’édition 2021 mais reste « en attente d’une réponse de la Côte d’Ivoire » pour l’édition de 2023.

Le Maroc et l’Afrique du Sud en duels pour 2019

Interrogé par l’AFP, le Malgache Ahmad Ahmad a expliqué le déroulement du processus d’attribution de la CAN-2019 : après la clôture de l’appel aux candidatures le 14 décembre, « tout sera finalisé le 25 décembre pour faire sortir une short list de candidats avec leur évaluation et des notations claires« , a expliqué le patron de la CAF. « Le comité exécutif va se réunir le 9 janvier à Dakar au Sénégal, au lendemain de la cérémonie des CAF Awards, où nous donnerons la décision« , a-t-il ajouté.

Questionné sur le nombre de candidatures reçues jusqu’à présent par la CAF le dirigeant malgache a répondu de manière évasive. « D’après mes informations, deux ou trois lettres d’intention sont arrivées« . Accusé d’être à la solde du Maroc, qui a largement contribué à son élection à la tête de la CAF, Ahmad Ahmad a laissé croire que le royaume chérifien n’était pas le seul candidat en course pour organiser la première CAN de l’histoire à 24 équipes, du 15 juin au 13 juillet prochain. « Je ne sais pas, mais l’Afrique du Sud a envoyé une lettre d’intention« , a-t-il indiqué tout en refusant de confirmer ou infirmer l’existence d’une candidature du Congo-Brazzaville dont le ministre des Sports a démenti le volonté de recevoir la compétition, tout comme l’Algérie, hors course selon son ministre des Sports Mohamed Hattab.

Le Cameroun donne son OK pour 2021

Obligé de faire avec la gestion douteuse de son prédécesseur Issa Hayatou qui a attribué en 2014 les trois prochaines CAN d’un seul coup (Cameroun en 2019, Côte d’Ivoire en 2021 et Guinée en 2023), le président Ahmad Ahmad a décidé de redistribuer les cartes sans trop froisser les gouvernements de ces pays. Ainsi après avoir retiré l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, il a été proposé au président de la République Paul Biya d’accepter de récupérer l’édition de 2021 afin de bénéficier d’un délai supplémentaire pour finir les travaux de ses stades qui accusent un grand retard.

« J’ai la lettre, je communique avec la présidence de la République (du Cameroun). On est d’accord pour 2021« , s’est ainsi félicité M. Ahmad. « Cela ne nous arrange pas (d’avoir retiré 2019 au Cameroun): si vous voyiez les investissements qui ont été faits. Le Cameroun est une grande nation du football, et si la jeunesse bénéficie de ce genre d’installations (en 2021), le foot africain va être tiré vers le haut« , a-t-il ajouté.

La Côte d’Ivoire réserve sa réponse pour 2023

Du côté de la Côte d’Ivoire qui n’a même pas été prévenu du deal réalisé avec le Cameroun, la CAF « attend » toujours maladroitement une réponse pour 2023. « Nous avons fait la même démarche (qu’avec le Cameroun), nous avons envoyé la lettre. Lundi ou mardi, il y aura une réunion entre le Premier ministre et les gens qui s’occupent de l’organisation de la CAN, donc on va voir« , a expliqué M. Ahmad.

« Ils ne seront jamais prêts pour 2021« , a-t-il encore expliqué à l’AFP. « Ils peuvent faire de la rénovation mais les cinq stades (qui manquent) ils ne peuvent pas les construire. Et les hôtels quatre étoiles? Il y a des endroits où il n’y a même pas des hôtels trois étoiles. Pareil pour les routes, les aéroports, les hôpitaux… » a poursuivi le dirigeant malgache.

La Guinée n’a aucune assurance de récupérer la CAN 2025

Vexés par la démarche de la CAF qui a agit assez brutalement, les Ivoiriens ne sont pas pressés de répondre à la sollicitation du premier responsable du football africain qui ne semble accordé aucun crédit à la candidature de la Guinée pour 2023. En effet, la Guinée, désignée à l’origine pour 2023 mais dont le dossier « n’existe pas« , selon l’un des vice-présidents de l’instance africaine, n’a pratiquement aucune chance de recevoir de fait l’organisation de la CAN-2025.

« Ils ont demandé la CAN-2019 et 2021, mais ils n’ont pas demandé la CAN-2023. Personne ne l’a demandée et la CAF n’a pas ouvert la candidature pour la CAN-2023« , a avoué le patron de la CAF en poste depuis mars 2017. « Théoriquement, c’est pour la Guinée. Mais est-ce que la Guinée va le faire ? Ils ne l’ont pas demandé« , a conclu Ahmad Ahmad qui laisse ainsi entendre que la CAN 2025 fera l’objet d’un nouvel appel à candidature. Une chance pour l’Algérie d’organiser cette édition de la CAN ? L’avenir nous le dira.

Yassine Benarbia, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Résultats Foot #4 : Bentaleb sur penalty, premières minutes pour Feghouli

Comme chaque week-end « La Semaine du Fennec » est de retour, retrouvez le p...

FC Lorient : Walid  Mesloub diffère son retour à la compétition

Walid Mesloub, blessé depuis le mois de février ...

Mercato : Mahrez a le « Blues »

L’excitation, la spéculation, l’inquiétude puis ...

Leekens veut ramener l’Algérie au paradis

Quand l'Algérie a brandi son unique couronne...

Programme TV du dimanche : Ounas face à Abeid

Le programme du jour assez léger avec une opposi...

Programme TV : chaud derby pour Rachid Ghezzal

Au menu de ce dimanche la finale de la CAN 2017 opposant le Cameroun...

EN : Madjer en Vert et contre tous !

Rabah Madjer reste e...

Résultats #11 : Benzia craque lors du derby, Doukha impérial !

Comme chaque week-end, « La Semaine du Fennec » est de retour, retrouvez le ...

Finale CAN U23 : Algérie-Nigéria, duel pour la suprématie africaine !

En arrivant au Sénégal pour prendre part à la de...

Click to Hide Advanced Floating Content