La FIFA pourrait investiguer sur la corruption dans le football algérien

La corruption dans le football algérien est décidément au centre de toutes les polémiques sur le Vieux Continent. Après les révélations du média britannique BBC en septembre dernier, c’est au tour du magazine France Football de mener une enquête, cette semaine, sur ce phénomène qui semble banalisé en Algérie. “Bienvenue au pays de la corruption” titre en gros le média français qui révèle que la FIFA pourrait se pencher prochainement sur la question algérienne.

Le célèbre média français France Football a consacré un reportage accablant de trois pages sur le phénomène de la corruption dans le football algérien. Reprenant des éléments de la précédente enquête de la BBC, le bi-hebdomadaire français a apporté quelques compléments d’informations sur les tarifs pratiqués par les corrupteurs et la généralisation de ce phénomène en Algérie.

« France Football a bénéficié d’un accès exclusif aux informations recueillies par la radio britannique, qui ont également été transmises à la FIFA, laquelle a saisi sa commission d’éthique et sa commission de discipline. Le plus choquant n’est peut-être pas d’ailleurs le nombre de matches suspectés d’avoir été arrangés – selon nos sources, au moins un par semaine lors de la seconde moitié de la saison dans les deux divisions supérieures de la Ligue algérienne –, mais le fait que tous les acteurs de ce drame savent que ces « arrangements » ne relèvent pas de la fiction, et qu’on en parle même ouvertement entre fans et dans les médias locaux sans que les autorités fassent autre chose que s’en émouvoir, quand elles ne nient pas ce qui est une triste évidence pour tous les autres », regrette ainsi très justement le magazine français.

« Victoire à l’extérieur : 58 500 euros »

Chiffres à l’appui, après avoir contacté plusieurs « arrangeurs de matchs », à l’instar de « Khaled » le témoin de cette enquête qui se déclare « actif depuis quinze ans et plutôt fier de son palmarès », France Football a dévoilé les chiffres impressionnants de la corruption dans les deux divisions du football dit « professionnel ».

En Ligue 1, où des clubs ont du mal à payer leurs joueurs, voici les tarifs pratiqués. « Victoire à l’extérieur : 58 500 €. Match nul à l’extérieur : 14 500 €. Penalty accordé à l’extérieur : de 7000 à 14 000 € » alors qu’en Ligue 2, où un paquet de clubs jouent l’accession, les tarifs sont tout aussi exorbitants. «En Ligue 2 Mobilis, les tractations commencent dès la phase aller. Une victoire est estimée entre 6 et 7000 euros. Lors de la phase retour, trois points à l’extérieur atteignent la somme de 29 000 euros tandis qu’un match nul atteint 7000  euros. Les penaltys coûteraient 3700 euros lors de la phase aller et 7000 euros lors de la phase retour », révèle FF, qui précise que « ces tarifs nous ont été confirmés par des sources multiples, et sont connus de tous, y compris de certains fans qui en parlent sur des messageries du type WhatsApp ».

Sous couvert d’anonymat de nombreux acteurs se sont confiés au magazine français y compris des arbitres qui sont logiquement en première ligne dans ce « processus » de corruption généralisé. « J’ai tâché d’éviter ça pendant des années, mais ma carrière n’avançait pas. Aujourd’hui, il me semble qu’être ouvert à la corruption est juste une extension de mon rôle d’arbitre », affirme un arbitre dont le nom est forcément caché.

France Football accable le président de la FAF

Accablé par le magazine français, le président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, a fait l’objet d’un encadré assez sévère intitulé « Zetchi dans la tourmente » après son refus systématique de répondre aux sollicitations de France Football et de tous les médias sur ce sujet délicat.

« M. Zetchi, qui avait tout d’abord affirmé que les cas signalés par la BBC étaient antérieurs à sa prise de fonction (ce qui est inexact, plusieurs cas ayant été identifiés lors de la saison 2017-18), a ensuite admis que la corruption existait, mais qu’aucun élément nouveau n’avait été mis à jour par l’enquête, ce qui est également inexact, ne serait-ce que pour la publication du barème de la corruption » précise FF.

« Tous les présidents sont des escrocs et des voleurs »

Cette nouvelle enquête sur la corruption dont nul ne peut nier l’expansion et la banalisation perd toutefois de sa crédibilité avec l’exemple pris du conflit entre Zetchi et le président de la JS Saoura Mohamed Zerouati. Ce dernier, connu pour son profil plus que douteux, est présenté comme un dénonciateur zélé du phénomène de corruption contre la FAF. Cette illustration démontre de la part du journal français une profonde méconnaissance du contexte algérien.

A quelques jours de l’Assemblée générale extraordinaire de la FAF où le projet de la construction des centres de formation fédéraux sera soumis aux membres de l’AG, cette enquête sur la corruption pourrait bien dévier le sujet principal du moment, à savoir la formation. A moins que la dénonciation de ce phénomène qui gangrène tout le pays, y compris donc le football algérien, ne soit encore étouffée par ses propres acteurs du quotidien. Comme le souligne à juste titre le témoignage de Khaled qui estime que « tous les présidents sont des voleurs et des escrocs qui se servent de leur position pour faire prospérer leurs affaires ». Triste réalité du football local.

L’enquête sans concession de France Football :

Yassine Benarbia, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Programme TV dimanche : Leicester d’attaque contre Southampton

On termine le week-end en douceur avec un joli duel entre Sofiane Hanni...

LDC – 1/2 finale retour : l’ES Sétif tentera de renverser Al Ahly !

Après avoir atteint et réussi ses finales en ...

Mercato : le Besiktas veut Slimani en prêt pour 6 mois

A en croire la chaine de télévision turque ...

EN : Halliche convoqué face au Cameroun !

Comme évoqué depuis plusieurs jours et annoncé e...

EN : Madjer convoque Nessakh et Arous en renfort

Face aux forfaits des deux latéraux, Fao...

Jupiler League : Saadi retrouve le chemin des filets !

Après une période difficile, Idriss Saadi a retr...

Handball : Rahim dénonce « un tissu de mensonges »

Le demi-centre de la sélection algérienne de han...

Algérie – Mauritanie : le début des grandes manœuvres

Alors que la CAN 2017 au Gabon approche à gr...

Click to Hide Advanced Floating Content