JS Kabylie : Méli-mélo à Tizi-Ouzou !

Les dirigeants se succèdent et ne se ressemblent pas à la JSK. Depuis la destitution de Moh-Chérif Hannachi, l’été dernier, le club kabyle a vu se succéder trois directoires dont le dernier a été nommé ce mercredi au cours d’une assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle le pouvoir est repassée aux mains du conseil d’administration, comme il y a six mois. C’est ce qu’on appelle avancer en reculant !

Installé au début du mois de décembre dernier en remplacement d’Abdelhamid Sadmi, destitué après moins de trois mois de gestion, le directoire composé initialement par le trio Madjène-Zouaoui-Ait Djoudi a été dissous à son tour. Au suivant !

Il faut dire que ceux qui décident à la JSK, comprendre le conseil dit de surveillance, n’attendait que la moindre occasion pour amorcer un nouveau changement à la tête du club le plus titré d’Algérie, qui se morfond actuellement dans les profondeurs du classement.

L’aubaine c’est Azzedine Ait Djoudi, qui cumulait deux casquettes, d’entraîneur et DTS, qui la leur donnera en déposant sa démission, mardi. La démission d’un membre conduit à la dissolution du directoire et en dépit des tentatives de ce dernier d’intégrer un nouveau membre en son sein, la messe était dite.

L’inoxydable Moh-Chérif Hannachi, revenu à l’occasion en grandes pompes, et ceux qui composaient jadis son conseil d’administration, ont décidé de nommer un nouveau DG intérimaire en intendant l’intégration de Chérif Mellal, un homme d’affaires qui crie depuis plusieurs semaines son intention de ramener des milliards sonnants et trébuchants et les investir chez les Canaris. Que demande le peuple !

Une AGO dans 15 jours pour intégrer Mellal dans le CA

Nassim Abderrahmane – fils spirituel de Hannachi, disent ceux qui maîtrisent les coulisses de la JSK – présidera donc aux destinées du club aux 27 trophées jusqu’au 25 janvier prochain, date à laquelle le conseil d’administration se réunira de nouveau lors d’une assemblée générale ordinaire pour intégrer un nouvel actionnaire en la personne de Chérif Mellal. Cet homme d’affaires promet d’injecter d’un coup dix milliards de centimes dans les caisses du club. Il promet également, outre l’argent, de réaliser « un grand projet à moyen et long terme.

Paradoxalement, ce dernier a déclaré, moins de deux heures après la dissolution du directoire, son souhait d’engager le bon vieux Nouredine Saâdi, à l’arrêt depuis près de dix ans, au poste d’entraîneur. Il a même déclaré le trouver « meilleur que Badou Zaki », mettant ainsi visiblement fin aux négociations entamées par le désormais ex-directoire avec le coach marocain. Ça promet !

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Koweït: Djahnit résilie son contrat avec Al-Arabi

Le milieu de terrain algérien Akram Djahnit a ré...

EXCLU – Makhloufi ne rentrera pas en Algérie après les JO !

Le double médaillé d'argent du 800m et 1500m ...

Courtrai : Attal enfin titularisé après 4 mois !

Quatre mois après avoir perdu sa place de titula...

Coupe des Confédérations 2017 : Chili et l’Allemagne se partagent la pôle

Tous les deux vainqueurs lors de leur première s...

MCA : Ghrib, un limogeage à 70 milliards de centimes!

Il ne pourra plus parler au nom du MC Al...

EN : Rajevac épaté par les installations de Sidi Moussa

Le nouveau sélectionneur des Verts, Milo...

Alcaraz provisoirement maintenu jusqu’en novembre !

C’est une certitude désormais : Lucas Al...