Dépense des 31 milliards des JO 2016 : Berraf montre le ticket de caisse !

C’est peut-être un communiqué qui va changer pas mal de choses. « Soucieux de mettre à la disposition de l’opinion publique une information juste et fiable » concernant le volet financier des Jeux Olympique 2016 de Rio (Brésil), le COA a dressé, dimanche soir, une facture détaillée de cet événement qu’il a rendue publique. L’objectif de l’ardoise est de justifier la dépense des fameux 31 milliards de centimes alloués par l’État et servant à la préparation du rendez-vous brésilien.

Mieux vaut tard que jamais ! Un proverbe qui sied bien à la démarche de Mustapha Berraf, président du COA. « Il y a eu des irrégularités dans l’utilisation du budget des Jeux Olympiques et des Jeux Africains. On attend toujours les explications du COA. On prendra les mesures nécessaires si on ne fournit pas des justifications », une déclaration choc faite par le ministre El Hadi Ould Ali le 6 mai dernier en marge des finales masculine et féminine de la coupe d’Algérie de volley-ball. Le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS) a évoqué des zones d’ombre pour ce qui est du coût global des JO 2016 avancé par le COA. Il avait donc réclamé des explications menaçant d’ouvrir une enquête.

En tout cas, Mustapha Berraf a fini par se fendre d’un communiqué pour répondre à ces accusations et tenter de dissiper les suspicions. Et ce, par le biais d’un tableau qui reprend « l’ensemble des dépenses engagées par le Comité Olympique et Sportif algérien (COA), et remboursées à postériori par le ministère de la Jeunesse et des Sports, à l’occasion de la préparation et la participation de l’Algérie aux Jeux Olympiques de Londres». Le ticket grandeur nature comprend trois catégories de dépenses : celles de la préparation des JO 2016 et effectuées en Algérie (266.747.199,94 DA), celles faites à l’étranger (37.629.849,82 DA) et une case dédiée à l’argent déboursé « pour le compte du MJS et non remboursé » jusque là par le département (79.724.074,98 DA). De la sorte, celui qui a été réélu à la tête de l’instance morale du sport algérien en mai dernier essaye de noter que c’est le MJS qui doit de l’argent au COA.

Transparence vs l’opacité

Dans le tableau dont nous détenons une copie, le COA a mentionné qu’il attendait que le département d’Ould-Ali s’acquitte d’une somme globale de 79.724.074,98 DA. Une cagnotte qui engloberait les droits d’engagement des Jeux Méditerranéens Oran 2021 (57.956.965,54 DA), la réunion de préparation du CIJM (JM 2021) ayant couté 2.227.524,19 DA, la réunion du COJA (Jeux Africains de la Jeunesse d’Alger 2018) estimée à 283.554,50 DA et l’organisation de la 13ème édition de la semaine olympique d’ILLIZI 2016 (7.070.193,00 DA) outre le salaire de l’entraineur de l’équipe nationale U21 de handball (2.400.000,00 DA) ainsi que les frais de participation aux Jeux de la solidarité Islamique de Baku (9.785.837,75 DA). Avec cette « mise au point » financière, Berraf a joué la carte de la transparence pour ceux qui l’accusaient de recourir à une gestion opaque du denier public. Est-ce suffisant pour se payer une réhabilitation d’une image sérieusement écornée depuis les Olympiades du Brésil ? wait and see…

Les chiffres complets !

Mohamed Touileb, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Lopetegui viré, la légende Rui Barros au chevet du FC Porto !

Comme nous vous l'indiquions dernièrement, ...

Programme TV : le match du sacre pour Galatasaray et Feghouli !

De nombreux matchs sont à suivre pour nos intern...

Valence-Lyon : Feghouli toujours blessé

Toujours convalescent Feghouli ne jouera pas le ...

Coupe arabe des clubs 2018 : 6 millions de dollars pour le vainqueur

Le président de l’Union des associations arabes ...

Zetchi : «Les joueurs locaux ont été héroïques»

Malgré la décevante élimination du CHAN 2018 par...

Jupiler League : Hanni débloque déjà son compteur but (1-0)

Au terme d'un match décevant, Anderlecht...

Jeux Méditerranéens 2018 : l’Algérie avec 233 athlètes à Tarragone

L'Algérie participe aux Jeux Méditerrané...