Forfait à Londres, Makhloufi rêve toujours de record du monde

Principale -pour ne pas dire unique- chance de médaille de la délégation algérienne aux Championnats du Monde d’athlétisme qui débutent aujourd’hui à Londres, Taoufik Makhloufi est le grand absent de la compétition. Sur cette même piste du stade Olympique de Londres où il a triomphé en 2012 le triple médaillé olympique algérien n’aura pas l’occasion de prétendre à un titre mondial qui manque à son formidable palmarès en raison de son forfait pour blessure musculaire. Interrogé par l’AFP à Alger, l’enfant de Souk Ahras a livré ses impressions sur la compétition qui démarre.

« Il ne faut pas fixer de limites à ses rêves« , assure l’athlète algérien Taoufik Makhloufi, « triste » de son forfait sur blessure aux championnats du monde à Londres mais qui veut « se rattraper » en battant un jour le record du monde du 1.500 m.

Dans une interview exclusive à l’AFP à Alger, Makhloufi n’a pas caché sa déception de ne pas pouvoir « honorer l’Algérie et faire flotter le drapeau national » à nouveau à Londres, où il y a cinq ans il avait été sacré champion olympique de la distance, succédant 16 ans après à Noureddine Morceli.

Également double vice-champion olympique sur 800 et 1.500 m à Rio en 2016, Makhloufi a dû renoncer aux Mondiaux de Londres (4-13 août) en raison d’une blessure musculaire au mollet.

Depuis Alger, ses yeux sont désormais rivés sur « les championnats du monde de Doha en 2019 et les JO de 2020 », dernières opportunités de podiums internationaux et de médailles pour l’athlète de 29 ans.

taoufik-makhloufi-algérie-jo-fennec

Auparavant, il devra se remettre de sa blessure, retrouver 100% de ses moyens et se préparer convenablement, admet-il. Un défi compliqué par le fait qu’il n’a plus d’entraîneur, depuis sa séparation en mars d’avec son entraîneur français Philippe Dupont, par ailleurs manager du demi-fond à la Fédération française d’Athlétisme.

« Je suis toujours en contact avec Philippe Dupont, on se parle tout le temps, il me conseille » mais pour le moment, « il ne peut pas m’entraîner à cause d’une question de concurrence » avec les athlètes français, indique Taoufik Makhloufi.

« Philippe Dupont était à la fois mon entraîneur et responsable des athlètes du demi-fond français. Une situation qui a créée des problèmes quand j’ai décroché une médaille avant certains athlètes français », affirme-t-il.

Aux Jeux de Rio, Pierre-Ambroise Bosse, considéré comme une chance de médaille française, avait notamment terminé 4e sur le 800 m.

« Nous espérons tous les deux que le ministère algérien des Sports et son homologue français, ainsi que les deux fédérations, trouvent une solution. Un juste milieu qui puisse nous convenir à tous les deux« , souligne-t-il.

– ‘Travail, volonté et confiance en soi’ –

Le champion olympique algérien a une « ambition » et un « rêve »: « battre au moins un record du monde, probablement celui du 1.500 m », détenu depuis 1998 par le marocain Hicham El Guerrouj en 3’26″00, près de 3 secondes plus rapide que Makhloufi dont le record personnel est de 3’28″75.

« Pourquoi pas le 800 m » aussi ?, lance Makhloufi. « Le travail, la volonté et la confiance en soi déterminent tes objectifs », assure celui dont le prénom Taoufik signifie ‘succès’ en arabe.

S’il « n’écarte pas la possibilité » de courir un jour sur des distances plus longues, comme le 5.000 m, il reste pour l’instant concentré sur le demi-fond, 800 et 1.500m.

podium makhloufi argent 1500m Rio 2016

Né dans une famille pauvre de Souk Ahras (590 km à l’est d’Alger) — ville natale notamment de Saint Augustin — il dit avoir tiré sa motivation de sa volonté « d’avoir une autre vie, autre que celle qu’il y avait autour ».

« Je voulais trouver une voie qui change ma vie, l’athlétisme a été cette voie« , raconte l’athlète, qui a dû surmonter nombre de difficultés pour parvenir au sommet.

A ses débuts, il trouvait son équipement dans les friperies, raconte celui qui, à Rio, avait poussé un coup de gueule contre les responsables du sport algérien accusés de « penser à leurs intérêts personnels contre celui des sportifs ».

« Je voulais laisser mon empreinte et, Dieu merci, c’est fait« , se félicite celui qui est le sportif algérien le plus titré aux jeux Olympiques.

Un article de l’AFP

  • Mustop

    Je ne dis rien de plus …

    – Sur cette même piste du stade Olympique de Londres où il a triomphé en 2012
    – double vice-champion olympique sur 800 et 1.500 m à Rio en 2016
    – ses yeux sont désormais rivés sur « les championnats du monde de Doha en 2019 et les JO de 2020 »

    Je récapitule : 2012 – 2016 – 2019/2020
    Périodicité : T = 4 Ans.

    • Mustop

      – Il y a des athlètes qui ont purgés leurs suspensions pour dopage, ils sont revenus, et battent des records.
      – Ils y a des athlètes qui se sont fait opérés, ils sont rétablis, ils sont revenus et sont sur des podiums.

      Nous, on fait d’une blessure musculaire, une fécondité totale, avec nouvelle naissance, et grandir doucement pour devenir un adulte.

      De 2012 à 2020, il y a 8 ans.
      Son age en 2012 + 8 ans = Il reste éternellement jeune, il ne grandit pas et reste toujours performant.

      • Djazaïrfoot13

        Cf : Gatlin

  • Mustop

    1er Algérien, 800m, round 1, 1/6, à 300m de l’arrivée, freine et se retire.
    Il sort sur la chaise roulante.

    • Mustop

      Il sort sur blessure, c’est la faute à qui ?
      – 25% de la faute de l’athlète.
      – 75% de la faute de la fédération.

      C’est un championnat du monde, qui c’est qui le prépare, qui fixe les objectifs et trace la préparation ?

      • le systeme

        la tu as fait une erreur, tu te reponds avec le meme pseudo… il faut que tu reprennes ton pseudo LIM ou Lmigre Mdrarah afin de faire une discussion LOL

        • L’IM

          t es encore plus bête ke ton dieu fou
          c est l imigré m dereh a croire ke tu la jamais lu pour ne pas savoir écrire un pseudo correctement
          mustop te traumatise tu le vois partout se soir regarde sous ton lit peut être kil y sera

          • le systeme

            Ah c’est bon tu t’es rappellé du mot de passe de ce compte c’est bien!

          • L’IM

            je ne comprend rien a ce ke tu dis
            et je vais pas perdre mon temps a dialoguer avec un parano
            bonne continuation le systeme détraké

  • le systeme

    Son parcours reflete 2 choses :
    – il y a une part de debrouillardise dans son parcours
    – on a pas d’encadrement sportif vu qu’on a aucun entraineur de qualité pour ce genre d’athlete!

  • HAMA_Loulou

    Ce gars arrive à la fin de sa carrière il est presque au bout de son dernier quart d’heure….qui prend le flombeau après lui??

Ne manquez pas aussi !

« Man Of The Match » ALG-ETH (7-1) : Feghouli le détonateur !

Repositionné à un poste inédit au coeur du jeu d...

Un tirage au sort plus incertain que jamais

Le contingent africain en Coupe du Monde de la F...

Rolland Courbis : «sélectionneur de l’Algérie, pourquoi pas ?»

Interrogé ce mardi par le quotidien français ...

Stade Rennais : Bensebaini convoqué face à l’OM, M’Bolhi de retour lundi

A l'infirmerie cette semaine, les deux internati...

L1 : Programme de la 21e journée

Alors que l'USMA se rapproche du titre après sa ...

Rajevac : «  M’Bolhi est important pour le groupe »

Milovan Rajevac a défendu la convocation de Rais M’Bolhi dans le groupe qui affr...

Programme TV du dimanche : Ounas face à Abeid

Le programme du jour assez léger avec une opposi...

Antalyaspor : Ronaldinho et Pirlo futurs coéquipiers de M’Bolhi ?

Le président du club d’Antalyaspor Gultekin Genc...

EN : Bendebka ne sera pas du voyage au Nigéria…faute de visa !

Venu pour suppléer l'éventuel forfait de ...