Handball : Sassi Boultif songe à prendre sa retraite internationale

Joueur emblématique de la sélection algérienne de handball, le solide Sassi Boultif (34 ans), fraichement arrivé à Tremblay (Starligue/Div.1 française) est en passe de claquer la porte des Verts, regrettant le fait que l’équipe nationale se trouve sans entraineur, à quatre mois de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2018 prévue au Gabon. Jetant un véritable pavé dans la marre, dans un média français spécialisé, le chevronné Boultif a exprimé son ras-le-bol. « Les autres nations travaillent et nous, on les regarde. Le souci c’est que les joueurs sont les seules personnes affectées et quel que soit le président de la fédé, on fait du surplace« .

« C’est assez inquiétant car l’échéance de la CAN-2018 approche et rien n’est fait. Il n’y a même pas d’entraîneur désigné à la tête de la  sélection. Nous sommes dans l’attente. Je me pose beaucoup de questions pour savoir si je continue ou pas« , a déploré le joueur algérien dans un  entretien accordé au site spécialisé Handzone.net

L’arrière gauche algérien (34 ans) a retrouvé cet été le championnat de France qu’il a quitté en 2013 pour rejoindre le Golfe. Durant 4 saisons il a porté les couleurs d’El-Nasr de Dubaï aux Émirats arabes unis sans jamais couper le contact avec la sélection algérienne dont il est un pilier. Aujourd’hui il s’interroge sur son avenir avec les Verts.

« Nous n’avons effectué aucune stage depuis janvier 2016 et on n’a eu qu’un seul entraîneur, Salah Bouchekriou qui ait tenu la route en dix ans ! Pendant ce temps, les autres  nations travaillent et nous, on les regarde. Le souci c’est que les joueurs sont les seules personnes affectées et quel que soit le président de la fédération, on fait du surplace« , a regretté Boultif, champion d’Afrique avec l’Algérie en 2014. 

L’Algérien de 34 ans possède une énorme expérience dans le championnat français de Starligue, où il a joué avec Sélestat pendant 3 ans, Villefranche 4 ans et Istres durant 4 saisons, gagnant la coupe de la ligue avec cette dernière en 2009. Boultif a fait un petit passage à Cesson-Rennes, qu’il a quittée en 2013 pour rejoindre Nasr de Dubaï. Il a  joué également en Espagne pendant une année au club de Vigo. 

Très peu médiatisé en Algérie, Sassi Boultif ne cache pas non plus sa déception concernant le manque d’intérêt de son sport en Algérie. »C’est bien que des journalistes français s’intéressent à moi car dans mon propre pays l’Algérie, c’est l’indifférence la plus totale. Je reviens dans un des meilleurs championnats européens et pourtant, cela ne sensibilise pas mes compatriotes« . Avec plus de 80 sélections au compteur, il a participé avec l’équipe nationale aux championnats du monde des années 2009, 2011, 2013 et 2015. Sur le plan continental, il a disputé 4 championnats d’Afrique : 2010, 2012 (élu meilleur arrière gauche), 2014 (vainqueur du tournoi à Alger) et 2016. Dans l’indifférence, il pourrait donc tirer sa révérence. Le sport algérien est définitivement au plus bas.

Saïd Benhammadi, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Ligue 1: Boudebouz et Abeid se neutralisent, Benzia sur le banc

A quelques jours de la trêve internationale et l...

Premier League : Mahrez encore passeur, Leicester gagne 3-0

Les Foxes n'ont fait qu'une bouchée des Magpies ...

Tunisie : Opéré, Bounedjah out 8 semaines

Baghdad Bounedjah a été vict...

Mercato : l’AS Saint-Étienne attend Adam Ounas

Alors que son avenir est toujours incertain du c...

Adam Ounas dérape à son tour sur Périscope !

Le jeune franco-algérien des Girondins de Bor...

« C’est vous l’Expert » : l’émission participative dédiée aux fans !

Nouveauté à prévoir pour janvier 2016, l’émissio...

Ligue des Champions : Ghoulam affronte le Real Madrid !

Un très gros match attend Naples...

Raouraoua prépare l’opinion public à un entraineur low cost

La réalité du marché rattrape sans doute les amb...

Betis Séville : Kadir prêt contre le Barça

L'international algérien du Betis Séville, Foued...

Click to Hide Advanced Floating Content