Rugby Africa Silver Cup : l’Algérie s’impose aux forceps face au Sénégal (22-18) !

Bien qu’ayant marqué 3 essais, les Algériens se sont difficilement imposés face aux Sénégalais (22-18) en match d’ouverture de la Rugby Africa Silver Cup groupe nord, en ce dimanche 8 juillet 2018 au stade Alain Coulon de Toulouse.

Étant en Silver Cup, les Algériens ne peuvent pas prétendre jouer la qualification à la Coupe du Monde 2019 au Japon, réservée aux équipes participant à la Gold Cup – la Namibie et le Kenya tiennent la corde pour l’instant. Mais, conjointement à la structuration constante de sa fédération et de son effectif sous la houlette de Sofiane Benhassen, Azzouz Aib, Mourad Gherbi et Boumedienne Allam, l’Algérie s’est fixée comme objectif de participer à la Coupe du Monde 2023 en France et cela passe par un parcours sans faute en cette Silver Cup 2018 pour intégrer la Gold Cup dès l’an prochain : battre le Sénégal et la Côte d’Ivoire puis l’emporter contre le vainqueur du Tournoi du groupe sud – Botswana, Madagascar ou Zambie – lors d’une finale jouée le 25 août sur terrain à désigner en Afrique.

entree silver cup algerie rugby toulouse

L’objectif fixé suffisait largement à motiver les troupes pour faire bonne figure en ce très chaud dimanche de juillet, au Stade Alain Coulon où réside le T.U.C., devant un public enthousiaste, largement en leur faveur. La concentration se lisait sur les visages dès l’entraînement à H-1. Le match allait se jouer sur la capacité à garder le même niveau de fraîcheur physique pendant 80 minutes au cours desquelles les corps allaient être mis à rude épreuve par la chaleur, le mercure dépassant allègrement les 30 °C. Sitôt la mise en place terminée, les Verts rentraient aux vestiaires soudés et littéralement liés, sous les hourras et acclamations d’un public bon enfant, essentiellement composé des familles et amis des joueurs. D’un point de vue pratique, l’organisation confiée à Mourad Gherbi ne laissait pas indifférent sans compter la présence de nombreuses personnalités du rugby dont Patrick Tabacco, ex-joueur de Colomiers et du Stade Français, Sofiane Guitoune, actuel ailier du Stade Toulousain venu soutenir son jeune frère Yanis, et Émile N’Tamack, ex-multiple champion avec le Stade Toulousain et international. Jacques Breda assurait même le rôle de speaker, lui habituel locataire du Stade Toulousain, du TFC et de Colomiers. Pour patienter avant l’entrée des équipes, Abdelaziz Bougja (président de Rugby Afrique) disposait de quelques instants pour faire un point sur la compétition.

Après avoir joué les hymnes des deux pays et laissé Emile N’Tamack donner le coup d’envoi fictif du match, Laurent Cardona, arbitre officiant en Top14, sifflait le début de la partie. Après une bonne entrée en matière des deux équipes, sans round d’observation, l’Algérie se mettait malheureusement à la faute dès la 4e minute : une occasion que ne laissait pas passer le Sénégal pour tirer les premiers (0-3). La première mêlée du match avait lieu juste après le renvoi et était à l’avantage des Algériens. Les Sénégalais manquaient l’occasion de creuser le score suite à un maul écroulé aux alentours de la 9e minute de jeu. Subissant les percussions fracassantes des avants massifs sénégalais, franchissant régulièrement la ligne d’avantage, les Algériens commettaient beaucoup de fautes en ce début de match et ne parvenaient pas ainsi à mettre la main sur le ballon et jouer dans le camp des Lions, jusqu’à même prendre un carton jaune pour un acte d’antijeu d’un joueur algérien, sanctionné de 3 points (0-6). Monsieur Cardona les rappelait à l’ordre dans la foulée avec un avertissement. Juste avant le water break, l’Algérie s’illustrait pour la première fois dans le camp adverse par une action de contre, annihilée injustement par une obstruction, donnant lieu aux premiers points des Méditerranéens (3-6), marqués par l’ouvreur Enzo KRALFA.

hymne algerie senegal rugby toulouse

Hélas, même si l’Algérie avait résisté à 14 contre 15, elle pêchait à nouveau par son indiscipline à la suite de la pause fraîcheur de la 20e minute, une faute dans un maul donnant aux Sénégalais l’occasion d’un petit break (3-9). Les Guerriers du Désert allaient se reprendre en franchissant pour la première fois la ligne des 22m des Africains de l’Ouest, avec une action d’envergure malheureusement achevée par une faute de main sur une passe à l’aile droite direction Yanis GUITOUNE. Cette vaine tentative allait avoir un écho un instant plus tard où la malice de Boris BOUHRAOUA fit rage : il joua vite une pénalité à la main à l’entrée des 22 adverses, se faufilant dans la défense et faisant marquer en coin son ouvreur qui ne transforma pas l’essai (8-9). Cette reconquête du cours du match allait se confirmer vers la demi-heure de jeu par un nouveau temps fort concrétisé par un essai entre les perches du centre Mohamed BELGUIDOUM, à la suite d’une pénaltouche savamment négociée. Cet essai facilement transformé permettait aux Verts d’entrevoir la suite avec plus de sérénité (15-9) mais les démons de l’indiscipline de la 1ère mi-temps refaisaient surface en concédant pas moins de 2 pénalités, dont seulement une de réussie.

drapeaux silver cup algerie rugby toulouse

Les joueurs regagnaient les vestiaires avec un petit avantage algérien (15-12) pendant que les spectateurs se jetaient en masse à la buvette. 10 min après, les 30 acteurs revenaient sur le pré à une exception près, le capitaine algérien Nasser BENAMOR remplacé par le vaillant MAMOU.

L’Algérie n’arrivait pas à concrétiser un temps fort d’entrée de 2nde mi-temps mais par une bévue sénégalaise sur la pénalité concomitante, les hommes d’Allam Boumedienne remontaient le ballon avant qu’un attaquant ne subisse les effrois d’un plaquage rugueux, suscitant quelques chamailleries rapidement dissipées. Malheureusement, les Méditerranéens voyaient leur pénaltouche infructueuse et concédaient une nouvelle pénalité. Cinq minutes plus tard, une remontada de l’ailier gauche sénégalais était fort heureusement mal négociée mais leur profitait toutefois dans un second temps, égalisant (15-15). Ayant le vent favorable en cette 2nde mi-temps, les Lions en profitaient pour user du jeu au pied long croisé d’occupation, trouvant de belles touches et acculant les Verts dans leurs 22m. Le jeu devenait de plus en plus haché par les nombreuses pénalités, divers coups francs et autres inévitables changements de joueurs de part et d’autre. Juste avant le water break de la 60e minute, le jeu du chat et de la souris au niveau du score allait être à l’avantage des Sénégalais claquant judicieusement un drop (15-18).

supporters silver cup algerie senegal rugby toulouse

La fin de match devenait de plus en plus crispante vu l’étroitesse de l’écart au score, la moindre faute coûtant cher, mais cela n’empêchait pas les joueurs de se livrer pleinement, de nombreux turnovers profitant alternativement aux uns et aux autres, jusqu’à ce que vers la 70e les Algériens entreprennent une remontée de terrain fantastique où tous les joueurs ou presque touchent le ballon, pour finir par obtenir une pénalité idéalement placée. Les avants se sentant forts décidaient de jouer la pénaltouche pour construire un maul pénétrant: stratégie victorieuse puisque M. Cardona filait rapidement entre les poteaux siffler un essai de pénalité (22-18). Les Guerriers du Désert, moyennant quelques frayeurs, parvenaient à repousser les assauts ultimes de Sénégalais vaillants et ne s’avouant pas vaincus facilement.

haie honneur silver cup algerie senegal rugby toulouse

Par un dernier turnover à 1m devant leur ligne, les Algériens dégageaient en ballon mort, l’arbitre sifflant la fin du match. Les joueurs, le staff et le public pouvaient exulter de joie de cette libération qui leur faisait redescendre le stress des dernières minutes. Le spectacle se terminait par une haie d’honneur, des interviews au micro, et une communion avec le public qui les aura soutenus dans les moments difficiles. L’esprit et les valeurs rugby dominaient en cette fin d’après-midi dans une ambiance conviviale.

Conclusion, l’Algérie remporte difficilement ce match 22-18 bien qu’ayant marqué 3 essais, célébrés par le fameux chant de ralliement « One, Two, Three, Viva l’Algérie » ! La puissance des avants sénégalais a causé bien des problèmes aux Verts mais la défense algérienne et/ou la maladresse des Sénégalais leur ont empêché de concrétiser le moindre temps fort par un essai. Chose qu’ont su faire les Méditerranéens à 3 reprises, en se montrant plutôt réalistes dans ce domaine. Malgré une bonne résistance à 14 contre 15, les Algériens devront veiller à ne pas reproduire les mêmes erreurs et à se montrer beaucoup plus disciplinés lors de la confrontation face à la Côte d’Ivoire samedi 14 juillet 15h, afin de se mettre plus rapidement à l’abri au niveau du score. Enfin, noter le rôle des leaders et joueurs expérimentés algériens dans la quête de cette victoire, notamment Sofiane CHELLAT, talonneur de Massy (ProD2), Mehdi MERABET, pilier droit de Nevers (ProD2), Jonathan BEST, 2e ligne (ancien joueur de haut niveau Top14 à Grenoble, actuellement à Béziers en ProD2), Khaled KHALOUCHI et Boris BOUHRAOUA.

De notre correspondant à Toulouse, Pierre Massat

pour La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

U20 – CAN 2017 : Algérie-Mauritanie en tour préliminaire

La sélection algérienne U20 accueillera son homo...

Madjer : « Il est temps désormais de stabiliser l’effectif de l’EN »

Interrogé ce vendredi par la Radio algérienn...

Tirage Ligue des Champions : Leicester hérite de l’Atlético Madrid !

Le tirage au sort de la Ligue des Champions a ét...

Rugby : le XV d’Algérie à pied d’œuvre en Zambie et prêt pour le combat !

Une sacré mission commando pour le rugby algérie...

Lyon : le coup de colère de Ghezzal après sa sortie !

L'Olympique Lyonnais a atomisé ...

EN : Guedioura complète le groupe

Adlène Guedioura est le dernier...

UEFA LDC : Mahrez et Leicester pour un exploit face à l’Atlético

A peine une semaine après la rencontre aller à M...

JO – Programme : entrée en lice du judo pour l’Algérie à Rio

Retrouvez quotidiennement sur LGDF le progra...

CS Constantine : Paul Put va prendre les commandes

Annoncé un temps comme proba...

EXCLU : Christian Gourcuff et l’Algérie, c’est terminé !

Christian Gourcuff l'a décidé. Il ne poursuivra ...

Click to Hide Advanced Floating Content