Algérie-Ethiopie : les 4 chantiers de Gourcuff

L’échéance la plus attendue après la sortie du  nouveau maillot des Verts arrive à grand pas. Demain soir, Gourcuff alignera ce qu’il pense être le meilleur 11 de départ pour affronter l’Ethiopie. Entre les blessures, les arrivées de dernières minutes et la forme ponctuelle de chacun, le sélectionneur devra faire des choix importants dans un groupe décidément bien fourni dans tous les secteurs du jeu.

Le secteur défensif, hier déserté aujourd’hui bondé.

Lors du rassemblement de l’EN en octobre dernier pour la série de matchs amicaux, le secteur défensif a été celui qui a causé le plus de soucis. En effet les multiples blessures avaient poussé Gourcuff à faire des choix plutôt osés en titularisant d’entrée de jeu Mehdi Tahrat qui découvrait à peine le niveau Ligue 2. Aujourd’hui les choses vont mieux et la défense a été renforcée. Contre l’Ethiopie, le sélectionneur devrait aligner ce qui constitue sa défense type, c’est à dire Zeffane, Mandi, Belkaraoui et Ghoulam. Cependant, il se pourrait que Christian Gourcuff nous surprenne un peu. En effet, le retour de Halliche, taulier du groupe en temps normal, pourrait changer la donne et venir concurrencer Belkaroui. Ce dernier représente l’avenir de l’EN et le choix ou non de le titulariser aura une importance particulière.

Belkaraoui à l'échauffementUn joueur qui mérite clairement sa chance de titulaire

Christian Gourcuff est constamment annoncé sur le départ et la volonté de faire des choix portés vers l’avenir pourrait, sans certitude, démontrer son envie de poursuivre l’aventure. Autre changement possible, le retour à droite de Mandi ! Impensable jusqu’à présent car la sélection manquait cruellement de joueurs à ce poste, c’est tout à fait possible aujourd’hui. Dans la liste dévoilée par Gourcuff et avec le renfort de Halliche, pas moins de 5 joueurs, en plus de Mandi, peuvent évoluer en défense centrale, à savoir Bensebaini, Belkaroui, Khoualed, Halliche et Medjani.

La recherche de l’équilibre au milieu de terrain.

Lors du feu d’artifice de Blida qui a vu l’Algérie atomiser la Tanzanie 7-0, le point fort de l’équipe autre que la force offensive a été sans aucune contestation possible le milieu de terrain, mené par un Mesloub au top de sa forme et sécurisé par un Medjani relancé en position de sentinelle. On devrait logiquement retrouver ces deux hommes au milieu de terrain, accompagné sans doute d’un Feghouli descendu d’un cran pour palier à la blessure de Bentaleb et laisser le couloir droit à Mahrez.

Toutefois, le sélectionneur a le choix au milieu de terrain et trois joueurs peuvent prétendre se disputer une place d’entrée de jeu, Taider, Abeid et Guedioura.

taider guedioura tanzanieTaïder, un joueur toujours régulier sous le maillot Vert !

Logiquement écarté dernièrement au vu de quelques performances en deçà en automne, Taider a retrouvé un certain niveau de jeu et sa grinta qui lui permet de multiplier les efforts. Abeid lui, a un profil très apprécié du sélectionneur qui a toujours voulu lui donner sa chance. Le dernier du trio, Adlène Guedioura, n’a pas bénéficié du temps de jeu nécessaire pour être appelé dans un premier temps. Il profite donc de la blessure de Bentaleb pour figurer dans le groupe, c’est d’ailleurs lui qu’avait choisi le sélectionneur pour remplacer le Spurs face à la Tanzanie. Suffisant pour le voir revenir ?

Quelle animation offensive pour les Fennecs ?

Si l’on prend simplement les performances en club, seuls deux joueurs sont indiscutables dans l’attaque algérienne, à savoir Slimani et Mahrez. Les deux autres, Brahimi et Feghouli ne donnent pas la satisfaction nécessaire en club pour prétendre à une place de titulaire d’entrée. En effet, dans un cadre purement méritocratique où les performances en clubs dictent la place à laquelle on peut prétendre en sélection, Brahimi et Feghouli n’auraient pas forcément la leur. Le joueur de Porto bien que très talentueux, est auteur d’une saison plutôt moyenne, sans reliefs mais bénéficie d’un crédit immense auprès de Gourcuff. En effet le sélectionneur estime que l’EN n’est pas la même avec ou sans lui et les performances de ce dernier contre la Tanzanie, surtout à Blida, tendent à lui donner raison. Il est donc impensable de ne pas voir Brahimi titulaire vendredi soir.

mahrez et slimani tanzanieMahrez et Slimani, les incontournables en attaque

Le cas de Feghouli est un peu différent, le joueur a longtemps souffert d’une blessure à la voute plantaire et a du mal à retrouver la pleine possession de ses moyens, dans un contexte valencien très compliqué. Figure emblématique de cette génération en or massif, le n°10 algérien avait été promu capitaine lors de son dernier match en sélection et dans cette équipe en manque de leadership on imagine mal Gourcuff écarter un tel cadre. C’est la raison pour laquelle on se dirige très certainement vers un repositionnement de Feghouli, comme cité plus haut, dans une position plus reculée où il avait convaincu avec son club.

La gestion d’un banc de touche très étoffé

Derrière les titulaires habituels, trois joueurs réalisent une saison pleine avec leurs clubs, Boudebouz, Ghezzal et Hanni. Le joueur de Montpellier fait partie des meilleurs joueurs d’Europe à son poste cette saison et le Lyonnais peut très bien servir de joker de luxe au vu de ses performances qui ont étonné plus d’un observateur cette saison en France. Hanni n’était pas prévu par Gourcuff mais le joueur du KV Malines aura sans doute fini de convaincre le sélectionneur à Sidi Moussa de lui accorder du temps de jeu.

abeid tahrat banc de toucheUn banc de touche de plus en plus étoffé !

Au final, la composition du onze de départ dépendra certainement du schéma tactique et de la formation choisie par le sélectionneur. Il ne s’agit là que de spéculations et on pourrait être surpris par les choix de Christian Gourcuff. Dans un contexte assez particulier où l’on annonce sans cesse son départ, ses choix pourraient s’avérer révélateur de sa volonté ou non de poursuivre l’aventure algérienne, au delà simplement de la vérité d’un match. Choisir de prendre des risques, faire des paris sur l’avenir, révéler une composition inédite ou bien encore écarter ou pas des joueurs dans un premier temps indiscutables, tout ceci pourrait en dire beaucoup plus sur sa volonté de partir que des déclarations ou des gestes interprétés de telle ou telle façon. En tout les cas une chose est sûre, Gourcuff a l’embarras du choix et devra faire face à un problème de riche à tous les postes. Une situation qui révèle la montée en puissance des Verts et des joueurs de qualité qui ne cessent d’émerger ou de confirmer.

Yahia Saouthi, La Gazette du Fennec.

Ne manquez pas aussi !

Mercato : Ryad Keniche à l’essai à Toulouse, Medjani pisté

Le défenseur international algérien espoir ...

ALG-TUN, J-1 : Le point sur les blessés

L'équipe nationale a effectu...

Leicester : Mahrez gagne la sympathie des consultants TV

Le feuilleton du transfert avorté de Riy...

Locaux-binationaux, le débat va-t-il prendre fin avec Belmadi ?

C'est un sujet qui a toujours suscité la polémiq...

Premier League : Leicester la surprise du chef !

Qu’est-ce que Leicester a en commun avec le Barç...

Programme TV du samedi : grande première pour Raïs M’Bolhi !

Pour la première fois depuis bien longtemps, pro...

EN : Blessé, Soudani ratera la Tunisie !

Hilal Soudani a terminé le matc...

LDC : Ghezzal (AS Monaco) pourrait débuter face au RB Leipzig

L’international algérien Rachid Ghezzal...

Mercato : Le Dinamo Moscou lorgne sur Hanni !

A la peine en championnat le club russe du Dinam...

Liga Nos : Islam Slimani et le Sporting assurent le minimum

Les Lions se sont imposés par la plus p...

EN : Romano dans le staff de Belmadi, Bougherra pas encore

Interrogé en conférence de presse à Sidi Moussa ...

DTN : Charef et ses assistants prospectent dans le sud

Longtemps oublié, le sud algérien fait désormais...

Zidane premier d’Algérie

A l'occasion de son anniversaire le 28 avril...

Click to Hide Advanced Floating Content