Algérie – Sénégal (1-0) : sur un éclair de Brahimi !

Soixante-quinze minutes. Voilà le temps qu’il aura fallu à l’Algérie pour se mettre en route. Cinq jours après la défaite contre la Guinée pour leur retour au stade du 5 juillet, les Fennecs, en quête de rachat, inquiètent toujours. Et si la rencontre s’est soldée par une victoire des Verts, les Sénégalais n’ont pas su profité du manque d’organisation d’une équipe amorphe qui faut-il encore le rappeler était amoindrie par de nombreux titulaires indiscutables. Le score étriqué (1-0) ne reflète en rien la production des hommes de Gourcuff qu’on a vu assez tendu pour ce qui se voulait être un match amical dans un contexte très hostile.

« Rebondir». Voici le mot d’ordre dans le camp algérien au moment d’aborder le match face au Sénégal suite à la défaite surprenante de vendredi contre la Guinée. Et si on attendait des Fennecs qu’ils joignent les actes à la parole, les quarante-cinq premières minutes aussi insipides qu’inquiétantes ont fait mentir Feghouli et ses partenaires. En effet, avec une possession de balle stérile et un manque cruel de tranchant dans la dernière passe les Algériens ont montré un visage décevant. Ils auraient également pu être mené au score à plusieurs reprises si Azzedine Doukha ne s’était pas montré aussi décisif dans ses buts. Le gardien de la JS Kabylie a de nouveau marqué des points aux yeux du sélectionneur national en l’absence de Raïs M’Bolhi et de l’éviction de Mohamed Lamine Zemmamouche.

  art3fegsolSoirée difficile pour Feghouli, hué à sa sortie

 

Une première mi-temps à oublier

Si le dernier rempart algérien n’a pas changé entre les deux matchs, la défense, elle, a été fortement remaniée pour affronter les Lions de la Téranga. En effet seul Carl Medjani a été reconduit d’entrée contre les hommes d’Aliou Cissé. Alors que cette défense qui a énormément changé n’a pas tant été sollicitée, on a pu apprécié la belle performance de  Hichem Belkaroui. En effet, solide et serein, l’axial du Club Africain a livré une première mi-temps convaincante avant de laisser sa place à Mehdi Tahrat après la pause après avoir contracté une blessure au dos. Les latéraux Ziti et Boudebouda auront attendus une mi-temps pour se mettre dans le rythme. Il faut dire qu’avec la pression terrible du public, il était difficile pour ces deux jeunes joueurs de s’exprimer pleinement.

 

Benrahma et Soudani sonnent la charge

Avec une heure et quart de jeu petit bras et très approximatif, le réveil des Fennecs aura finalement sonné lorsque le Valencien Sofiane Feghouli, leader technique de cette sélection, a cédé sa place, sous les sifflets du public, au jeune Saïd Benrahma qui honorait sa première cape. Sans complexe le Niçois n’a pas manqué ses débuts et son incorporation, ainsi que celle de Soudani, a apporté le mordant qui manquait jusque là. C’est ainsi que Yacine Brahimi, très discret jusque là, s’est réveillé pour inscrire un but salvateur après une passe astucieuse de Mesloub.

 

 

Remuant, Soudani a été l’auteur d’une bonne entrée

 

 

Le Sénégal, un adversaire timoré

 

Alors qu’il y a dix mois lors de la CAN, le même match avait une toute autre intensité avec des Lions de la Téranga beaucoup plus organisés que lors de cette rencontre, le défi physique soumis par Idrissa Gueye et ses partenaires a tout de même fait office de bon test pour les Fennecs. Sur le plan technique et sur le plan du jeu la réalité était en effet toute autre. Les Sénégalais, trop timorés, n’ont jamais su mettre la main sur une partie où les Algériens étaient pourtant amorphes pendant les trois quart de la rencontre. Illustration parfaite, et tout comme Mahrez côté algérien, l’artiste Sadio Mané, qui brille en Premier League avec Southampton, n’a pas eu l’impact souhaité ce soir. Tant mieux pour les Verts.

 

Le public du  5 juillet exigeant et mécontent

 

Pour le deuxième match de l’équipe nationale depuis sa réouverture, le 5 juillet accueillait son public que l’on connait exigeant et qui a eu la dent dure envers sa sélection et notamment son driver. En effet, alors que le jeu a vite montré l’état d’esprit des Verts dans ce match, le public qui a commencé très fort en entonnant un « Coach Vahid » dans les travées du stade avant d’enchainer avec un « Allahou Akbar Halilhodzic » en signe de désaccord et de désamour envers Christian Gourcuff, sélectionneur en poste, n’a également pas manqué de siffler et insulter copieusement les joueurs à la mi-temps en venant même à encourager l’adversaire.

 

 

« Gourcuff dégage » la banderole qui fait mal !

 

La fiche technique

Amical Algérie- Sénégal 0-1, mi-temps (0-1) disputé mardi au stade 5 juillet (Alger).

Arbitres :

Buts: Brahimi (82ème minute)

Avertissements: Ziti (45ème+1) pour l’Algérie, Kouyaté (27ème), Gueye (35ème) pour le Sénégal

Algérie: Doukha, Ziti, Medjani, Belkaroui (Tahrat 45ème), Bedbouda, Feghouli (Benrahma 69ème), Mesloub, Taider, Mahrez, Brahimi, Bounedjah (Soudani 69ème)
Entraîneur: Christian Gourcuff

Sénégal : Diallo, Gassama, Mbodji, Koulibaly, Ciss, Gana Gueye, Kouyaté (Sankharé 66ème), Saivet (Ndoye 72ème), Mané, Niasse (Konaté 79ème), Sakho

Entraîneur: Aliou Cissé

 

Ne manquez pas aussi !

Mercato : Ghoulam pas pressé de prolonger à Naples

L'agent italien de Faouzi Ghoulam a indiqué dans...

Dahleb : « Ibrahimovic, c’est un joueur exceptionnel ! »

L'ancienne gloire du football algérien et du Par...

Coupes africaines des clubs : la désignation des arbitres

La CAF a procédé à la désignation des arbitres p...

Europa League : Les groupes des Algériens connus

Le tirage au sort de la petite Europa League...

Betis Séville : Première titularisation de la saison pour Kadir

Le milieu international algérien du Betis Sévill...

OFFICIEL : MILOVAN RAJEVAC NOUVEAU SÉLECTIONNEUR DE L’ALGÉRIE !

La Fédération Algérienne de Football a recruté a...

Sporting : 23 titularisations en 24 journées pour Slimani

Indispensable ! L'international algérien figure ...

Valence-Lyon : Feghouli toujours blessé

Toujours convalescent Feghouli ne jouera pas le ...

Suisse : 1er match et 1ère expulsion pour Cadamuro !

Débuts ratés pour Liassine ...