Belkaraoui, la nouvelle tour de contrôle

Depuis le départ à la retraite de Madjid Bougherra et les absences prolongées de Rafik Halliche et Essaïd Belkalem, jamais l’axe central de l’EN n’a inspiré la sérénité que lors de ce match face à la Tanzanie. Il est vrai que la domination totale des Verts a fait que la défense n’a pas eu à subir le poids du match, mais il n’en demeure pas moins que l’association Mandi-Belkaraoui a fait preuve d’une complémentarité exemplaire.

Si Aïssa Mandi n’est plus à présenter, « l’un des meilleurs défenseurs avec qui j’ai joué », a avoué Belkaroui à la fin du match, le rendement de celui-ci fait l’unanimité auprès des supporters et des observateurs si bien qu’il devrait se porter candidat en puissance à un statut de titulaire à l’avenir. D’autant que Carl Mejdani semble avoir trouvé le juste milieu.

Dur sur l’homme, grâce notamment à un physique impressionnant, Hicham Belkaroui (25 ans, 1m92) a aussi une technique hors du commun pour un défenseur central. Pied gauche précis, sa relance est propre, sans fioriture. Des qualités d’un défenseur moderne qui plus est taillé aux rudiments du football africain. Des qualités que lui reconnait volontiers Christian Gourcuff qui lui a fait confiance lors du match aller face à la Tanzanie (2-2) à Dar Es Salem où il a joué toute la deuxième mi-temps avant de le titulariser au retour.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que le joueur formé à l’ASM Oran a rendu une copie honorable pour une première titularisation en match officiel. Interrogé à la fin du match, son compère de l’axe Aïssa Mandi n’a pas tari d’éloges à son tour sur son équipier du soir avec qui « Je me retrouve les yeux fermés », a t-il dit. « Un bon joueur », a t-il aussi ajouté, comme pour sceller définitivement leur association, appelée à se produire sans doute à l’avenir.

L’Oranais veut quitter le championnat tunisien

Par ailleurs, Hicham Belkaroui s’est prononcé brièvement sur son avenir au Club Africain. Annoncé partant, le longiligne défenseur dit s’inscrire dans le doute. « Je ne sais pas de quoi sera fait demain. Il est vrai que je suis encore sous contrat, mais tout est possible. Je vais discuter avec les dirigeants à mon retour à Tunis pour mettre les choses à plat », a t-il dit. Il semblerait que c’est Belkaroui qui aurait manifesté des envies d’ailleurs auprès de son Président Slim Riahi. L’ancien harrachi n’a pas été payé depuis quatre mois et la situation commence, semble t-il, à lui peser. « J’ai des contacts », a t-il précisé, comme pour mettre un peu plus la pression sur ses dirigeants. Actuellement arrêté quatre match après une expulsion au cours d’un match de championnat qui avait fait grand bruit en Tunisie, l’Oranais a se donne du temps pour trancher son avenir.

Nabil Boughanem

La Gazette du Fennec


à VOIR aussi
Zetchi : « Aouar est très lié à l’Algérie et à l’Équipe nationale”

Zetchi : « Aouar est très lié à l’Algérie et à l’Équipe nationale”

JSK : la suspension de Mellal réduite à 3 mois

JSK : la suspension de Mellal réduite à 3 mois

OGC Nice : Très belle prestation de Atal face à Saint-Etienne

OGC Nice : Très belle prestation de Atal face à Saint-Etienne

Espace publicitaire
Ne manquez pas aussi !

Handball : le gardien Ghodbane s’engage en Espagne

Le gardien international algérien de handball,...

Kondogbia : «J’ai toujours voulu jouer pour la Centrafrique»

Grand espoir du football français révélé à l'AS ...

Ligue 2 : Belkebla s’engage pour trois ans au Stade Brestois 29

Le milieu de terrain algérien Haris Belk...

Un Onze New-Look pour séduire le 5 Juillet !

Cascade de forfaits oblige, Christian Gourcuff nous présentera un onze inédit ce...

« C’est vous l’Expert » : Émission en direct de 19h à 20h30 !

C'est vous l'expert revient pour un nouveau numé...

Cérémonie COA : les U23 récompensés

L’équipe nationale olympique, deuxième de la Cou...

Click to Hide Advanced Floating Content