Bensebaini, l’apprentissage à vitesse grand V

En début de saison nous vous présentions Ramy Bensebaini (20 ans) comme l’élément le plus prometteur des 7 jeunes talents algériens à suivre cette saison. Aujourd’hui le natif de Constantine se montre digne de cette qualification puisqu’en plus d’enchainer les matchs en tant que titulaire en Ligue 1 française sous les ordres de Rolland Courbis, il va découvrir la scène internationale avec les Verts. Une première sélection qui coïncide avec le décès tragique de son mentor Olivier Guillou qui lui a fait découvrir le football européen, mais qui semble n’être qu’une étape pour un joueur destiné à briller au plus haut niveau.

Dans le marasme ambiant de la formation des jeunes footballeurs algériens, Ramy Bensebaini fait figure d’exception. Formé au pays au sein de l’académie du Paradou AC, il a réussi à s’exporter en Europe, une première fois à Lierse en Belgique où il a réalisé une saison pleine (29 matchs, 2 buts) et une seconde fois à Montpellier où il confirme les attentes placées en lui. Le jeune joueur de 20 ans a déjà disputé 11 matchs et inscrit 1 but en Ligue 1 française. Une réussite encore toute relative qui s’explique par un talent certain doublé d’une discipline et d’un état d’esprit exemplaire.

« Avoir des responsabilités ne me dérange pas »

Nous étions allés à la rencontre de Bensebaini en début de saison à Montpellier pour savoir comment le petit du Paradou vivait ses débuts professionnels en France par rapport à sa première expérience en Belgique. « Le championnat belge et le championnat français sont très différents c’est vrai qu’il y a beaucoup plus de niveau ici. Après je devais déjà travailler quand j’évoluais à Lierse et je dois toujours travailler maintenant que je suis à Montpellier pour devenir meilleur. Quoiqu’il arrive je fais tout pour progresser. » nous confiait ainsi le défenseur qui ne fuit pas ses responsabilités malgré son jeune âge. « Avoir des responsabilités ne me dérange pas je ne ressens pas de pression sur le terrain, le Coach Courbis m’avait dit dès le départ qu’il comptait sur moi et que si j’étais apte à jouer il me ferait jouer. Le fait que je sois jeune ne lui pose pas de problème, si je suis suffisamment bon il me met sur le terrain. C’est un bon coach qui fait vraiment confiance aux jeunes.« 

Toujours un œil sur l’Académie du Paradou

 Durant cette rencontre, chez lui à Montpellier, le joueur nous confiait qu’il s’adaptait bien et qu’il ne s’enflammait pas malgré l’enchaînement des matchs au plus haut niveau. Véritable porte drapeau de l’Académie du Paradou, à qui il tient à rendre hommage en toutes circonstances, Bensebaini poursuit sa progression sans craindre la pression. « Oui c’est normal de ressentir cette pression, je ne suis pas le premier à sortir de l’académie d’autres l’ont fait avant moi. Mais le fait de l’avoir quitté aujourd’hui pour évoluer en Europe signifie que je me dois de montrer le bon exemple. Mon parcours montre qu’il faut travailler et j’espère que les joueurs de l’académie suivront mes pas et réussiront tous à devenir pro car ils ont les moyens nécessaires pour y parvenir. »

Une première fois particulière

Alors qu’il devait rejoindre les espoirs U23 pour préparer la prochaine CAN au Sénégal, c’est bien avec les A que Bensebaini va évoluer durant cette trêve internationale. Une arrivée presque nécessaire afin de renforcer une défense en alerte, tous les titulaires ou presque ayant contractés des blessures desquelles ils n’ont pas récupérés à 100%. Gourcuff pourra donc compter sur la maturité ainsi que la polyvalence du jeune homme pour apporter un nouveau souffle au compartiment défensif. S’il a très peu de chances de rentrer en jeu pour une première convocation à l’extérieur et en match officiel Ramy Bensebaini se tient prêt. Seule ombre au tableau, le tragique décès d’Olivier Guillou l’ex-responsable de l’Académie du Paradou avec lequel Ramy entretenait une relation particulièrement étroite puisqu’il l’a découvert à l’âge de 12 ans. Une grande perte ayant sans doute profondément affectée le jeune joueur qui a néanmoins l’occasion de lui rendre hommage si l’occasion se présente de montrer ses qualités avec les grands…

Yahia Saouthi

LGDF

Ne manquez pas aussi !

Stefano Pioli veut Taïder à la Fiorentina pour 8 millions d’euros

Souvent annoncé du côté de la Fiorentina...

Programme TV du vendredi : Abeid affronte Marseille

Un programme très léger pour nos Fennecs...

Feghouli, Boudebouz ou Bounedjah : qui sera le Fennec de Février ?

Après une CAN décevante en janvier, les Fenn...

Anderlecht : Hanni blessé aux adducteurs en Europa League

L'international algérien, Sofiane Hanni...

Mercato : l’ex-sétifien Farès Hachi rebondit en Afrique du Sud !

Un transfert pour le moins original devrait se c...

ZAM – ALG: Mahrez n’ira pas en Zambie!

Alors qu'il devait rejoindre l'équipe na...

Futsal – CAN 2016 : l’Algérie encore et toujours absente !

La Coupe d'Afrique des Nations 2016 de football ...

Photos : ultime séance d’entrainement des Verts à Uyo

Les Verts se sont entrainés sur la pelouse du st...

Tirage au sort : les groupes de la CAN 2017 !

L'Algérie a hérité de deux gros...

La défense, clé de voûte du système d’Alcaraz

Si le match contre la Guinée a ...

Premier League : Mahrez récidive et offre la victoire à Leicester !

Match compliqué pour les hommes de Claudio Ranie...

Jeux de Bakou 2017 : la liste des 23 convoqués avec le gardien Rahmani en renfort

Le staff technique nationale olympique a dévoilé...

Mahrez-Ronaldinho: une association envisagée par les Foxes !

Les foxes de Leicester City ne sont pas p...

Zetchi – Alcaraz : contrat et pont d’or vers l’inconnu

Certains détails du contrat de Lucas Alc...

Des Verts à rougir de rage et de honte !

Plus que le calice jusqu’à la lie. C’est la hont...