CAN 2017, Algérie – Tunisie : le derby à gagner !

Après avoir débuté timidement leur CAN 2017, l’Algérie affrontera demain la Tunisie dans un derby maghrébin capital pour la qualification au second tour. Pour se défaire du piège tunisien, les Algériens devront composer avec des forfaits, quelques incertitudes tactiques mais aussi la certitude que l’Algérie peut frapper un grand coup. Ça passe ou ça casse !

Dans le cadre de cette seconde journée de la CAN 2017, le groupe B proposera l’une des plus belles affiches de ce premier tour avec les Fennecs d’Algérie qui seront opposés aux Aigles de Carthage de Tunisie. Ces derniers, sans les surestimer ni les sous-estimer constituent la formation piège par excellence d’abord par le caractère derby de cette rencontre.

Le piège du derby maghrébin

Souvent serrées (1 à 1 lors du dernier match amical entre les deux formations à Tunis en janvier 2015), les confrontations entre Algériens et Tunisiens se terminent aussi par des surprises tunisiennes alors qu’ils n’étaient pas supérieurs sur le plan technique. La dernière confrontation officielle disputée lors de la CAN 2013 en Afrique du Sud a vu l’Algérie s’incliner à la dernière minute sur une frappe magique de Youssef Msakni alors que les Verts avaient fourni une partie de tout premier ordre notamment en première mi-temps.

Il est donc clair que pour gagner ce derby, il va falloir gérer les tensions et la pression qui caractérisent ce genre de match. On pense notamment aux joueurs comme Nabil Bentaleb, Yacine Brahimi ou surtout Islam Slimani qui peuvent céder à l’emportement. Garder concentration et détermination seront des clés importantes du match.

Leekens connaît la Tunisie mais laquelle ?

Le sélectionneur clame haut et fort qu’il connaît parfaitement la Tunisie pour l’avoir entrainée. Évidemment, c’est un atout de taille pour les Verts qui devront se servir de toutes leurs armes pour espérer sortir indemnes de ce match. Cependant, la Tunisie a bien évolué depuis 2 ans. D’une formation attentiste jouant essentiellement les contre-attaques, elle a amélioré sa palette de jeu. Aujourd’hui, les Aigles de Carthage, toujours aussi disciplinés tactiquement sont nettement plus joueurs avec d’excellents manieurs de ballons comme Msakni mais aussi Sliti (LOSC) et un trident à la fois défensif et créateur (Azzouni, Sassi et Lahmar). C’est sans doute le plus grand atout de cette équipe. Pour ce qui concerne la défense, celle-ci reste composée d’éléments de valeur mais qui souffrent comme les Algériens d’un problème de lenteur et d’un manque de coordination malgré la présence du taulier Abdennour. Un point faible que peuvent utiliser les Algériens qui ne manquent pas d’atouts en attaque. Les retrouvailles entre Slimani et Abdennour constitueront d’ailleurs un match dans le match.

Les Algériens peuvent et doivent battre la Tunisie

On le sait, les Fennecs devront composer sans Soudani qui souffre d’une légère blessure à la cuisse mais aussi probablement sans leur gardien attitré Mbolhi. Alors que des murmures font état d’une incertitude concernant la participation de Ghoulam, la mission se compliquerait davantage mais serait toutefois loin d’être impossible. Pourquoi ? D’abord, les Tunisiens sont dos au mur et plus que les Algériens, ils sont en quête de points pour leur survie dans ce groupe. Ensuite, les Fennecs malgré tout ce qu’ils ont connu comme déboires depuis pratiquement une année ne veulent pas laisser partir en fumée des talents que toute l’Afrique leur envie. Mal aidés par une Fédération dépassée qui n’a que des seconds couteaux voire un « long couteau » à leur proposer, ils ont le mérite de ne pas vouloir abdiquer. Leur préparation a été catastrophique, chacun en conviendra, la liste des 23 loin de faire l’unanimité en termes d’expérience en CAN et de qualités techniques, le coaching déplorable, mais ils font contre mauvaise fortune bon cœur. Rappelons que l’Algérie est malgré tout, avec le Sénégal à l’issue des premiers matchs, la meilleure attaque avec 2 buts.

Une victoire et rien d’autre

Il est des moments dans la vie d’une équipe, où les joueurs doivent prendre leurs responsabilités et se lâcher en étant sûrs de leurs forces. A l’issue de la défaite face au Malawi (3-0) en 2010, les Verts étaient dans une situation autrement plus complexe avec un effectif moins riche et ils avaient su se relever face à un adversaire redoutable, le Mali. Plus récemment, au premier tour de la Coupe du Monde 2014, la défaite 2-1 face à la Belgique avait fait prendre conscience aux Algériens qu’ils devaient jouer sans complexe pour gagner et non plus pour ne pas perdre.

Cet Algérie – Tunisie entre dans cette catégorie-là. Un match qu’il faut gagner pour la suite de cette CAN mais surtout pour retrouver l’esprit d’El Khadraa, la solidarité, la grinta, la hargne, retrouver son jeu collectif sur 2 mi-temps complètes et une défense en bloc quitte à y laisser sa peau sur le terrain pour étouffer les Tunisiens et marquer son territoire dans ce groupe de la mort. Il va falloir pour cela gagner les duels, mettre du rythme, hausser son niveau de jeu. Ce match est celui d’une génération. Ce match est celui de l’Algérie !

Réda Kaboura, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

EXCLU : Madjid Bougherra met un terme à sa carriere !

Après Abdelkader Ghezzal c'est ...

Amical : Le Cap Vert au menu des Verts en juin

Alors que la défaite de l’équipe nationale de jo...

Retour sur une soirée cauchemardesque des Verts face au Cap Vert !

C'est un véritable cauchemar qu'ont pu vivre ...

CAN 2017 (U20) : Début du dernier stage des verts

La sélection algérienne de football des moins de...

Programme TV du vendredi : USMA-WAC, le choc maghrébin à 18h00 !

Un riche programme à ce suivre ce vendredi avec ...

EN: Milovan Rajevac aujourd’hui à Alger

L'ère Milovan Rajevac commence ...

EN Féminine : le staff appel des joueuses de l’étranger en renfort !

Nouveauté ou presque, le staff technique de la s...

Ligue 1 : Un Hexagone à l’accent algérien

Ça y est ! C'est la reprise ! Et pour l’occasion...

Accueil grandiose pour la délégation palestinienne !

La délégation palestinienne est arrivée jeudi en...

Algérie – Sénégal (1-0) : sur un éclair de Brahimi !

Soixante-quinze minutes. Voilà le temps qu’il aura fallu à l’Algérie pour se met...

Betis Seville : Mandi, en forme, de retour à l’entraînement

Grand absent du match contre le Lesotho car il a...