Christian Gourcuff : « Mon avenir ? Demain est un autre jour… »

Tout le monde était resté pendu au nez du sélectionneur national, Christian Gourcuff, guettant une annonce de son départ, tant le technicien était annoncé par certaines sources à coup sûr partant après le match de l’Ethiopie. Finalement, non ! Le Français a parlé de tout, enfin presque, mais pas de son avenir, refusant volontairement de répondre aux questions sur le sujet. Le mystère reste donc entier…

La conférence de presse d’après Ethiopie-Algérie (3-3) n’ayant pas été organisée, Christian Gourcuff s’est arrêté un petit moment, avant de rentrer aux vestiaires, pour répondre aux questions de la presse.

Contrarié par le match, mais visiblement satisfait du résultat, le sélectionneur national a axé ses critiques sur l’état de la pelouse qu’il a jugé indigne pour qu’on y joue des matchs internationaux. « D’abord, ce n’est pas du foot. C’est vrai qu’on s’y attendait, mais là on l’a vérifié. Ce n’est pas normal qu’on fasse jouer des matches internationaux sur des pelouses pareilles. Après, on devait s’adapter, mais on ne l’a pas fait. On a été incapables de produire notre jeu. On a été littéralement bousculés par l’équipe éthiopienne« , a dit le sélectionneur national.

La réaction de Gourcuff: 

« J’ai vu six buts, c’est tout ! »

Acculé par un journaliste éthiopien qui voulait visiblement lui soutirer un compliment sur sa sélection, le sélectionneur des Verts a eu une réponse de quelqu’un qu’on pique au vif. « Vous avez vu trois passes, vous ? Moi, tout ce que j’ai vu, c’est six buts. On ne pouvait pas aligner trois passes. Les joueurs techniciens, comme Brahimi et Mahrez ont beaucoup souffert à cause de la pelouse. Je pensais qu’ils allaient compenser ça par une présence physique, mais il faut reconnaitre que dans un tel contexte, ça n’a pas été facile« .

gourcuff neghiz mansouri staff ethiopieGourcuff à un journaliste éthiopien : « Allez jouer au pôle nord, on verra si ce sera le même résultat »

Christian Gourcuff ne crache pas sur ce nul, même s’il semblait contrarié par le rendement de l’équipe. « On peut toujours mettre ça sur le dos du terrain, mais prendre trois buts, c’est trop. On n’est pas exonéré de tout reproche. Après, compte tenu du nul du Lesotho et des Seychelles, le nul n’est pas un mauvais résultat, loin de là« . Piqué encore une fois au vif par le journaliste éthiopien qui, visiblement, n’a pas aimé qu’il l’entende mettre en cause l’état du terrain, Gourcuff répond du tac au tac. « Vous avez un drôle de raisonnement, vous ! Oui, c’est du foot, mais allez-y jouer au pôle nord, sur un bloc de glace…ce sera aussi à onze contre onze, on verra si ce sera le même résultat. Maintenant, si vous comprenez, c’est bon, sinon tant pis« .

« Mon avenir ? Demain est un autre jour »

Question inévitable : « Est-ce que monsieur Gourcuff sera là pour le match des Seychelles ? » interrogation pertinente d’un journaliste qui a réussi à placer sa question au milieu de deux explications très techniques du sélectionneur. Ce dernier n’est pas surpris par la nature de la question, mais il a décidé, comme il l’a fait à chaque fois depuis l’automne, de botter en touche. On pouvait lire dans les yeux de l’ancien coach de Lorient un signe de plaisir à faire valser la rumeur, comme si, comme avec Vahid Hallilhodzic en 2014, la question de son avenir allait devenir une affaire d’état.  Après un temps mort au cours duquel il réfléchissait visiblement à ce qu’il allait dire, il se reprend : « Demain sera un autre jour. Le plus important était de ne pas perdre. On est, du coup, content d’être revenus dans le match« , s’est -il contenté de dire.

raouraoua enerve addis abeba

Christian Gourcuff a donc choisi de laisser valser les rumeurs en tout genre, au moment où tout le monde le donne partant. Annoncé avec insistance aux Girondins de Bordeaux et tout récemment à l’OM, le Breton aurait décidé de mettre fin à son aventure avec les Verts, de l’aveu même de Claude Leroy, qui a déclaré, lundi, au micro de Canal + que « Je crois que Christian Gourcuff va quitter l’Algérie, pour des raisons personnelles« . Pourtant, une poignée de mains chaleureuse entre Mohamed Raouraoua et Gourcuff (Voir la photo) laisse entrevoir un début de dégèle des relations entre les deux hommes, qui se sont évités volontiers ces derniers temps.

« Là, on va rentrer à Alger… »

L’on ne sait pas si c’est le plaisir qu’a procuré le 7-1 du match aller, ou encore les marques de soutien solennelles des joueurs qui sont derrière cette attitude, mais on a bien vu Mohamed Raouraoua attendre son coach à la sortie des vestiaires pour lui souhaiter bon match. Le geste est loin d’être anodin pour les initiés des rouages de l’EN, tant les deux hommes étaient vraiment en froid ces derniers temps. Relancé une dernière fois, Gourcuff a refusé pour la énième fois d’en parler. « Là, on va rentrer à Alger…Bon retour à tous!« .

Nabil Boughanem, la Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

FAF : hommage aux Champions d’Afrique 1990 à Sidi Moussa

La FAF compte procéder mardi prochain à une céré...

Comité olympique algérien : Berraf candidat à sa propre succession

Le président du Comité olympique et sportif algé...

FIFA : le Président Infantino adresse ses félicitations à l’USMA

Le nouveau président de la FIFA, Gianni Infantin...

L1 : la JSK s’écroule, l’ESS consolide son fauteuil

Alors que la 22ème journée de Ligue 1 propose un...

Mercato : Hamzaoui signe 2 ans au Nacional Madeira

C'est officiel ! L'attaquant algérien du MO Béja...

Mercato : Rachid Ghezzal dans le viseur du FC Valence

Pas pressé de prolonger son contrat qui expire d...

Ilias Hassani, un défenseur qui attend sagement son heure !

Désigné trois années de suite meilleur espoir du...

Coupe de la CAF : jouable pour le MCA, difficile pour la JSK

Dernière étape pour la phase de poule de la ...

Slimani meilleur buteur africain, 2 autres Algériens dans le top 10 !

Cette saison les buteurs africains sont particul...

M’Bolhi : « Eto’o m’aide énormément et je veux rester ici ! »

Muet dans les médias, le portier algérien, Raïs ...

U21 : Charef convoque 26 joueurs pour la Palestine

Le Directeur des équipes nat...