EN : Alcaraz écarte 6 cadres dont Mahrez, Slimani, Ghoulam et Bentaleb !

Le sélectionneur national Lucas Alcaraz aurait déjà ficelé sa liste pour le Cameroun et n’aurait pas retenu plusieurs cadres qui faisaient la pluie et le beau temps en sélection, c’est le cas de le dire. C’est la première fois depuis l’inoubliable Vahid Halilhodzic qu’un sélectionneur national ose un tel coup de balai. A moins que ça ne soit qu’un simple ballet !

Au moins six cadres de l’Équipe Nationale, régulièrement convoqués depuis le Mondial-2014, voire bien avant pour certains, ne seront pas convoqués pour le prochain match face au Cameroun, dans le cadre des éliminatoires au Mondial-2018 dans laquelle l’EN n’est plus en lice. Ainsi, Faouzi Ghoulam, Riyad Mahrez, Islam Slimani, Nabil Bentaleb, Adlène Guedioura et Carl Medjani, entre autres, sont concernés par cette « purge ».

Qu’on se le dise, le choix d’Alcaraz de se passer de ces joueurs est soutenu en haut lieu par Kheireddine Zetchi, le premier à avoir déclaré qu’au moins 5 cadres ne seront plus convoqués, dans la foulée de l’élimination de l’Algérie de la course au Mondial-2018. Beaucoup de choses ont été dites alors sur l’état d’esprit de certains « piliers » lors de la double confrontation face à la Zambie et les premières mesures d’Alcaraz viennent confirmer un peu ou proue toute la polémique qui en a découlé.

La FAF tente un électro-choc assez risqué

Néanmoins, la FAF tente déjà de minimiser l’ampleur de ces décisions en précisant dans un communiqué – publié tardivement ce lundi à 23h15 – que ces mises à l’écart «ne signifient aucunement que les joueurs qui ne seront pas convoqués pour ce match sont définitivement écartés de la sélection. Tous les joueurs éligibles à la sélection algérienne, y compris ceux qui ne seront pas concernés par la prochaine confrontation, demeurent sélectionnables », peut on lire entre autre. Ce qui est au demeurant logique dans la mesure où l’on imagine mal un sélectionneur, Alcaraz ou un autre, se passer indéfiniment de joueurs de haut niveau comme Mahrez (26 ans) et Bentaleb (22 ans) au moment où l’Algérie se projette d’ores et déjà dans la CAN-2019.

En interne, la FAF explique ces décisions par l’ambition du staff technique de tester de nouveaux joueurs « en l’absence de dates Fifa », mais aussi et surtout laisser se reposer (et réfléchir ?) des joueurs comme Mahrez, Bentaleb et Slimani dont le rendement est en déclin en sélection ces derniers temps. Qu’à cela ne tienne, la réaction de certains joueurs risque d’être brusque. Bonjour l’ambiance !

La dernière émission « C’est vous l’Expert » est disponible !

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Nigéria : la Fédération nigériane provoque l’Algérie !

Le ton monte à 24 heures du match Nigéri...

DRB Tadjenanet: Séparation à l’amiable avec l’entraineur Mouassa

La direction du DRB Tadjenanet a décidé de se sé...

EN : fracture de la pommette pour Youcef Attal

Blessé en cours de match hier face à la Zambie, ...

EN : Les assistants d’Alcaraz, un scandale en vue !

Les scandales se suivent et ne se ressemblent pa...

Cérémonie COA : les U23 récompensés

L’équipe nationale olympique, deuxième de la Cou...

Programme TV du dimanche : Rachid Ghezzal face à l’OM

De nombreux matchs à suivre pour nos internation...

Selection A’ : Alcaraz défend la souveraineté de ses choix

Sa liste, ses choix, la préparation de la double...

Ligue 2 : le Paradou AC reçoit son trophée de Champion !

Ambiance festive au stade de Dar El Beida ce wee...

Quel capitaine pour les Verts durant la CAN 2017 ?

En l'absence de Carl Medjani et...