Gourcuff : « J’ai un contrat d’objectifs jusqu’à la Coupe du Monde 2018 »

Le sélectionneur national, Christian Gourcuff, s’est exprimé ce vendredi à la radio algérienne après son entrevue avec le Président de la FAF. « J’ai un contrat d’objectifs qui va jusqu’à la Coupe du Monde 2018. Ma mission aurait pris fin si nous n’avions pas passé en éliminatoires face à la Tanzanie, et ce n’est pas le cas. J’ai passé une période éreintante mais il faut savoir faire la part des choses », a précisé le technicien français dans l’émission de notre confrère Maamar Djebbour.

Le coach des Verts est revenu sur la réaction du public du stade du 5 juillet lors des deux rencontres amicales face à la Guinée (défaite 2-1) et au Sénégal (victoire 1-0). »La réaction de la majorité de la presse et celle du public n’ont pas été en adéquation avec les circonstances dans lesquelles se sont déroulés ses matchs tests. L’équipe était très amoindrie. Battre, malgré ces difficultés, le Sénégal était un exploit pour moi« , estime le sélectionneur algérien.

Bonne complémentarité entre les membres du staff technique

Gourcuff a en outre indiqué, qu’il existe « une bonne complémentarité entre les membres du staff technique: Yazid (Mansouri, ndlr) joue parfaitement son rôle de relais avec les joueurs, Guillaume, Bouly et Belhadji travaillent bien aussi. Pour Neghiz il suit de près les joueurs locaux qui peuvent éventuellement rejoindre l’équipe« , a-t-il dit.

L’ancien entraîneur de Lorient a défendu d’autre part ses choix tactiques lui qui est un adepte du 4-4-2. « Des ‘techniciens de plateaux’ qui ne maîtrisent pas l’organisation en zone remettent en cause le 4-4-2 qui est une vision de jeu que le coach doit appliquer sur le terrain. Je ne parle pas des entraîneurs des Ligues 1 et 2 que j’ai déjà rencontré. Chaque entraîneur a ses convictions. Je répète que l’Algérie est capable d’imposer son jeu n’importe où « , a-t-il insisté.

« J’ai une approche différente de celle de mon prédécesseur (Vahid Halilhozic, ndlr) qui préférait le marquage individuel. Par contre, moi j’aime beaucoup plus la solidarité dans le jeu « , a expliqué le coach des Verts.

Un problème de communication à la FAF

Sur un autre plan, le sélectionneur de l’équipe d’Algérie a admis qu’il existait des problèmes dans la communication ce qui a été préjudiciable pour la bonne marche de l’équipe.

« L’environnement a un impact sur le groupe. Il y a des problèmes dans la communication. Il faut cadrer la relation avec les médias, car quand l’information est absente la rumeur prend place« , a-t-il analysé.

Enfin, Gourcuff a conclu en déclarant que « Sincèrement et sans démagogie, la Fédération algérienne de football est unique en Afrique en matière d’organisation. Le centre technique de Sidi Moussa, avec ses installations offre toutes les commodités pour une bonne préparation« , a conclu Gourcuff.

Saïd Benhammadi

La Gazette du Fennec

Dans la même catégorie

Ailleurs sur le web
Ne manquez pas aussi !

FAF : l’AGE maintenue au 20 mars, Zetchi seul candidat !

L’Assemblée générale élective de la FAF se tiend...

JO : Décathlon, Bourrada 6eme à mi-parcours

Alors qu'il avait été suspendu deux ans pour dop...

Programme du samedi : Slimani débute au King Power Stadium

Grande journée de première pour certains interna...

Elim. CHAN 2018 : l’EN A’ débute son stage demain

Les 29 joueurs locaux retenus par le sélectionne...

LDC CAF : Qualification différée pour l’USM Alger

L’USM Alger avait l’occasion de...

Espagne : Alcaraz retrouve un job à Almeria

Lucas Alcaraz n’est pas resté l...

Coupes africaines des clubs 2017: Les adversaires des Algériens connus

Les adversaires des clubs algériens en Coupes af...