Le MJS exige la tête d’Alcaraz, Zetchi veut un sursis jusqu’au Cameroun

Eliminée sans gloire de la course à Russie—2018, l’équipe nationale se retrouve une fois de plus à la croisée des chemins. Comme au lendemain de la débâcle gabonaise, l’EN continue à naviguer dans le flou, faute de décisions fermes et courageuses. La FAF a un an et demi pour rebâtir à la base avec Lucas Alcaraz à bord ? Rien n’est moins sûr.

L’avenir de Lucas Alcaraz à la tête des Verts s’assombrit de plus en plus. Quand bien même l’Espagnol bénéficie de la confiance (aveugle ?) de Kheireddine Zetchi, qui n’est franchement pas un apôtre des changements d’entraîneurs à tout bout de champs, il n’en demeure pas moins que tout indique qu’il n’ira pas au bout de son contrat.

Les données actuelles plaident pour une séparation à l’amiable entre l’ancien coach de Granada CF et le FAF dans les semaines à venir. C’est en tous les cas « l’instruction »  reçue par Kheireddine Zetchi du Ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, récemment. D’après une source très au fait du dossier, le MJS a relancé à maintes fois le président de la FAF au sujet de l’avenir du sélectionneur. « Il ne lâche pas prise. Il insiste pour un changement d’entraîneur et dans l’immédiat », nous a confié notre source.

De son côté, Kheireddine Zetchi tente de faire de la résistance sans pour autant être prêt à défendre contre vents et marées Alcaraz. Cela étant dit, il voudrait volontiers lui accorder du temps pour mettre son projet en place. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il lui a demandé d’écourter ses vacances en Espagne et de rentrer en urgence à Alger pour commencer à préparer le match du Cameroun.

Une indemnité conséquente

Bien que sans enjeu ; l’Algérie étant sortie de la course pour la qualification au Mondial-2018, Kheireddine Zetchi attend d’Alcaraz qu’il apporte concrètement des changements dans l’équipe. La FAF n’est pas contre l’idée de mener une révolution au sein de l’effectif des Verts avec Alcaraz mais à condition que celui-ci prouve qu’il en est capable de mener à bien la mission. Le président de la FAF veut qu’Alcaraz lance une large opération de prospection en vue de dénicher de nouveaux joueurs sélectionnables. En outre, il attend de lui une liste convaincante en tout point de vue en prévision du match face au Cameroun mais aussi et surtout une prestation qui puisse absorber la colère de la rue et des autorités. Faute de quoi, la FAF procédera à la résiliation « à l’amiable » du contrat de l’Espagnol comme le lui a suggéré le MJS.

En définitive, l’avenir de Lucas Alcaraz se décidera à l’issue du match du Cameroun. Car il est clair que Kheireddine Zetchi, attaqué de toute part, ne le défendra pas indéfiniment. Une résiliation de son contrat coûtera une petite fortune à la FAF au moment ou l’état algérien avoue son impuissance à payer les salaires des fonctionnaires, annonçant une crise économique sans précédent.

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec

 

Ne manquez pas aussi !

Ligue 1 – 15ème journée : le Mouloudia à l’épreuve du défi sétifien

La 15ème journée qui sera la dernière de l'année...

Mercato : Koeman ne veut pas de Belfodil

Annoncé du côté d'Everton, Ishak Belfodil devra...

MC Alger : levée de sanction de l’ex-dirigeant Omar Ghrib

Comme attendu, la sanction à vie infligée à l'ex...

Mercato : Benlamri en route pour l’Arabie Saoudite

Qui passe par l'ES Sétif, si...

La défense, clé de voûte du système d’Alcaraz

Si le match contre la Guinée a ...

CAF : Les précisions sur la « suspension » de Zetchi

La FAF a répliqué à la rumeu...

Wenger : « Nous mettrons une grosse somme sur le bon candidat ! »

Critiqué pour son mercato bien trop frileux aux ...