Salaire et primes, les clauses du contrat de Rajevac dévoilées !

Désigné sélectionneur de l’Algérie pour les 3 prochaines années Milovan Rajevac est attendu le 12 juillet à Alger pour sa présentation à la presse avant de revenir au mois d’août pour entamer sa mission. Une mission qui s’annonce passionnante avec les Verts après 5 ans d’inactivité pour l’ancien sélectionneur du Ghana. Nos confrères de Liberté ont ainsi levé le voile sur les clauses du contrat du technicien serbe.

Dans son édition de jeudi dernier, Liberté avait dévoilé le salaire exact que touchera le nouveau sélectionneur national, le Serbe Milovan Rajevac, à savoir 40 000 euros net d’impôts. Aujourd’hui, le supplément sport de Liberté va encore plus loin et révèle les clauses du contrat qu’il a signé le 26 juin dernier dans une capitale européenne et non en Serbie, avec le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua. À commencer par la durée du contrat qui est de trois ans, soit jusqu’à 2019 mais pas du tout contraignant pour la FAF, puisqu’il s’agit en fait d’un contrat d’objectif. En effet, selon une source digne de foi, la fédération algérienne aura toute latitude de rompre le contrat signé entre les deux parties par exemple si Rajevac n’atteint pas avec l’EN le stade des demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations, prévue l’hiver prochain au Gabon ou la phase finale de la Coupe du monde, prévue l’été 2018 en Russie. En revanche, précise notre source, si l’EN parvient à briller lors de la prochaine CAN ou à se qualifier au Mondial 2018, Milovan Rajevac aura droit à des primes conséquentes.

100 000 euros pour un sacre à la CAN et 300 000 euros pour la qualification au Mondial

Combien ? Liberté a percé le secret ! Pour une victoire finale à la prochaine Coupe d’Afrique des nations dans laquelle l’Algérie est l’un des favoris, et qui reste le rêve de tous les Algériens depuis la dernière consécration à Alger en 1990, Rajevac touchera la coquette somme de 100 000 euros. Le technicien serbe aura droit au même montant, si les Verts parviennent à remporter le trophée en 2019.

Cependant, pour ce qui est des tours gagnés à la CAN, Rajevac entrera dans le cadre d’un barème de primes global valable aussi pour les joueurs qui n’a pas encore été arrêté par la FAF. En outre, dans le cas où les Verts parviendraient à se hisser au prochain Mondial pour la troisième fois consécutive, Rajevac touchera une prime de 300 000 euros. Un autre barème sera arrêté par la FAF pour les différents tours de la phase finale du Mondial et il va sans dire que Rajevac sera encore plus exigeant dans les négociations.

La moitié des primes perçues par Halilhodzic

Cependant, une remarque s’impose d’emblée, pour la même prime de qualification au Mondial, l’ex-coach national Vahid Halilhodzic avait empoché le double, indique notre source, soit 600 000 euros. Pourtant, il s’était plaint en coulisses à son départ de la sélection algérienne qu’il n’avait pas bénéficié de toutes ses primes. Il avait décidé de partir au Japon qui lui a proposé un salaire mirobolant de 400 000 euros, impossible à arracher à la fédération algérienne qui avait pourtant tenté de le garder à la tête des Verts à l’issue d’un Mondial réussi au Brésil. Milovan Rajevac touchera toutefois approximativement la même somme qu’avait touché Rabah Saâdane pour le Mondial 2010. Reste maintenant à savoir si Rajevac parviendra à atteindre ses objectifs et par ricochet toutes ces primes.

Par ailleurs, dans le contrat signé par Rajevac, celui-ci bénéficiera d’un logement décent à Alger avec toutes les commodités, d’un chauffeur et d’un certain nombre de billets pour la Serbie. Côté technique, outre ses responsabilités au sein de la sélection algérienne, Rajevac devra prendre en charge aussi l’EN A’ des locaux en prévision du prochain CHAN. Dans son staff, il devra intégrer le staff intérimaire actuel, Neghiz et Mansouri notamment.

Lire le dossier complet de Liberté :

Une LibertéArticle publié sur Liberté-Algérie


à VOIR aussi
CAN 2019 : Le Maroc ne sera pas candidat !

CAN 2019 : Le Maroc ne sera pas candidat !

DTN : y a-t-il un pilote dans l’avion ?

DTN : y a-t-il un pilote dans l’avion ?

UEFA LDC : Mahrez reçoit Belfodil à l’Etihad Stadium

UEFA LDC : Mahrez reçoit Belfodil à l’Etihad Stadium

Espace publicitaire
Ne manquez pas aussi !

Paradou AC : L’entraîneur Josep Maria Nogués quitte le club

L'entraîneur espagnol du Paradou AC, Jos...

Islam Slimani attaqué en justice !

Mauvaise nouvelle pour Islam Slimani...

Soulier d’Or 2017 d’El Khabar Erriadhi : Ahmed Gasmi sacré

L’attaquant du NA Hussein Dey, Ahmed Gas...

L1 : Meftah et Salah Eddine suspendus jusqu’à leur audition

Les joueurs Mohamed Meftah (USM Alger) et Salah ...

EN : après l’Angleterre, dernière étape au Portugal pour Alcaraz

Le sélectionneur national Lucas Alcaraz...

Algérie-Tunisie : l’historique des confrontations

Le match qui opposera les Fennecs aux ...

Brahimi : « Je m’entends très bien avec Conceiçao »

Auteur d'un doublé retentissant face à Portimone...

Mahrez surfe sur la Premier League, Feghouli coule doucement en Liga !

Le Sporting a bien failli reprendre la tête du c...

Programme #1 : Feghouli face à Chelsea, Ghezzal et Slimani pas de la partie !

C'est reparti pour votre programme hebdomadaire ...

Mercato : la Lazio de Rome à fond sur Brahimi ?

Le club italien de la Lazio de Rome serait très ...

Programme : Mahrez face au PSG, reprise du championnat pour Hanni

De nombreux matchs amicaux se disputeront ce sam...

Tottenham : Bentaleb, l’étrange disparition

Éloigné du groupe depuis plusieurs semaines, pri...

Click to Hide Advanced Floating Content