Vers la mise à l’écart d’Aïssa Mandi face au Togo !

Le dernier Algérie-Guinée (2-1) n’avait rien d’amical. Et ce n’est pas le coup de sang de Nabil Bentaleb qui nous le fait dire. Les joueurs le savaient : toutes les places étaient remises en jeu et gare à celui qui se louperait. Quarante-huit heures après, Lucas Alcaraz a revu le match à tête reposée et a tiré les enseignements qui s’imposaient. Des décisions importantes, aussi. Tenez-vous bien, des têtes vont sauter !

Lucas Alcaraz a tenu deux discours au sortir de la rencontre Algérie-Guinée (2-1). Le premier, assez creux, destiné à la consommation dans lequel il s’était dit satisfait du rendement des joueurs. Il y a eu certes quelques satisfactions, mais tout n’était pas beau pour autant. Certains joueurs sont passés à côté de leur match et cela n’a pas du tout plu au sélectionneur qui aurait décidé de prendre des décisions radicales. Autrement dit, le technicien espagnol n’accordera pas de secondes chances à certains joueurs, titulaires indiscutables jusqu’ici.

Ainsi, Aissa Mandi serait le premier à en faire les frais. Le défenseur du Real Bétis devrait faire banquette lors du prochain match face au Togo. Pas du tout satisfait de son rendement dans l’axe, Lucas Alcaraz était tout près de s’arracher les cheveux suite au placement de son défenseur sur l’action du but égalisateur de la Guinée après une relance approximative du Fennec. L’Espagnol, qui a immédiatement sanctionné son joueur par son remplacement, n’a pas été convaincu par l’association Mandi-Bensebaini. A contrario, le revenant Carl Medjani a apporté de l’assurance en deuxième mi-temps malgré un penalty non sifflé en sa défaveur. Très en jambes, le défenseur de Trabzonspor a rendu une copie suffisamment correcte pour gagner l’estime du nouveau sélectionneur des Verts.

La voie de garage pour Mandi ?

Sur le principe, c’est donc la paire Medjani-Bensebaini qui sera alignée, dimanche, face au Togo. N’ayant pas le temps de faire des tests, ni d’attendre la qualification de l’énigme Hassani, sans trop savoir ce qu’une possible titularisation donnera sur le terrain, Lucas Alcaraz optera du coup pour une solution plus certaine avec la paire Medjani et Bensebaini dans l’espoir qu’elle tienne le choc en attendant de trouver un bon défenseur d’avenir capable de prendre la relève. Et Aissa Mandi, on en fait quoi ? Il semblerait que l’ancien coach du FC Grenade n’a aucun état d’âme à envoyer l’ancien capitaine du Stade de Reims sur le banc. Selon une source sûre, le sélectionneur national compte carrément le mettre en concurrence avec Youcef Attal sur le flanc droit. Et comme ce dernier a convaincu le sélectionneur pour sa première sélection, Mandi est tout près de prendre la voie de garage ! Pour un joueur qui fut capitaine lors de la défunte CAN, la chute s’annonce brutale.

Le résumé du match de Youcef Attal:

Nabil Boughanem, la Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Voilà pourquoi Raouraoua rêve de Wilmots

Toute l’Algérie du football et même celle qu...

EN : Lopetegui aurait dit non à la FAF

Julen Lopetegui, ex-entraîneur de Brahimi à Port...

EN : deuxième séance d’entrainement dans une ambiance saine

La sélection nationale de football poursuit sa p...

Cameroun : accueil triomphal pour les Lions Indomptables à Yaoundé !

Retour au pays triomphal pour les joueurs de l'é...

Programme TV du dimanche : Mandi affronte le FC Barcelone

Match d'ouverture de prestige pour Mandi qui aff...

Handball : Sofiane Hiouani nouvel entraîneur du sept national

L'entraîneur du CR Bordj Bou Arrérridj, ...

Le Graët insiste pour un match Algérie-France à Alger !

Après sa sortie médiatique sur la radio RMC il y...

Jupiler League : Hanni débloque déjà son compteur but (1-0)

Au terme d'un match décevant, Anderlecht...

Lyon : première apparition en pro pour Amine Gouiri (17 ans) !

Véritable pépite du centre de formation lyonnais...

Ligue 1 Mobilis: Les derbies d’Alger délocalisés (provisoirement) à Blida

Alger dispose d’un seul grand stade : le temps o...