Anderlecht : Hanni critiqué cette fois par son Président !

Sèchement critiqué par son entraineur en raison d’une entrée en jeu décevante lors de la défaite en Europa League la semaine dernière face à l’AS Saint-Etienne (2-3), Sofiane Hanni a cette fois subi les critiques de son président Herman Van Holsbeeck pas vraiment tendre avec l’international algérien.

Titularisé en championnat ce dimanche quelques jours après avoir essuyé des critiques de son entraineur René Weiler, Sofiane Hanni a cette fois subi les remontrances de son président de club qui a rajouté une couche sur la nonchalance présumée de l’international algérien lors de la rencontre perdue face à l’AS Saint-Etienne en milieu de semaine. Pour rappel, avant son incorporation à la 66ème minute de la partie, son équipe menait 2-1 à domicile avant de subir une défaite 2-3 face aux Stéphanois.

Après une montée au jeu comme celle de Hanni contre Saint-Étienne, il est normal qu’un entraîneur avec des c… lui signale que son comportement était intolérable. Il veut quand même franchir un cap dans sa carrière ? Et dans cette situation, quand un entraînement commence à 10 heures, un capitaine ne rentre quand même pas en tant que dernier dans le vestiaire ? » une sortie médiatique assez surprenante du président d’Anderlecht visiblement remonté contre l’international algérien qui a encaissé sans broncher les critiques de ses dirigeants.

Yassin B, LGDF

  • De nos jours, jouer dans un grand club veut dire etre soumis constamment a la pression des medias, l’exigence des resultats et les critiques acerbes de toutes parts. A fortiori quand on est porteur du brassard de capitaine et apres avoir ete elu meilleur joueur de son championnat.
    Hanni a commis une faute maladroite….a la premiere secousse, il s’est permis de critiquer son entraineur et de remettre en question ses choix tactiques. Lui, qui est nouveau auquel on a fait confiance des le premier jour en lui remettant les clefs du jeu. Il aurait du se retenir meme s’il avait raison.
    A present, Hanni doit savoir qu’il est jeune et que son avenir est devant lui. Il doit ignorer ces critiques, ne pas repondre et eviter toute polemique. Il n’y a qu’une seule chose a faire et une seule uniquement: repondre sur le terrain !!

    • l imigre mdreh

      je suis d’accord avec toi ,mais comme darius la dis:,il faut qu ‘il évite la kryptonite du brassard de captain, et comme tout bon algériens mettre le bon coup de tète et de gueule lorsque ‘il le faut

  • Best

    je suis sur qu’i aurait eu des offre interessante dans un championnat plus relevé que le championnat belge, mais au lieu d’attendre d’avoir des offre il signe son contrat avant le mercato limite..

à VOIR aussi
Stade rennais : M’Bolhi ne sera pas le gardien n°1

Stade rennais : M’Bolhi ne sera pas le gardien n°1

Mercato : Ounas rembarre l’AS Roma !

Mercato : Ounas rembarre l’AS Roma !

Espagne : Getafe remonte en Liga, Lacen dans le flou

Espagne : Getafe remonte en Liga, Lacen dans le flou

Espace publicitaire
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Ne manquez pas aussi !

Bilan du mois de juin : Quels enseignements faut-il retenir ?

Sèchement critiqué par son entraineur en raiso...

Latéral droit : Attal a dépanné sans (vraiment) réparer

Sèchement critiqué par son entraineur en raiso...

Lucas confronté à l’Alcatraz des dilemmes

Sèchement critiqué par son entraineur en raiso...

M'Bolhi : « Alcaraz nous a apporté la rigueur tactique qui nous manquait »

Sèchement critiqué par son entraineur en raiso...

Hanni s’impose en toute quiétude

Sèchement critiqué par son entraineur en raiso...

La défense, clé de voûte du système d'Alcaraz

Sèchement critiqué par son entraineur en raiso...

Bensebaïni a mangé du lion

Sèchement critiqué par son entraineur en raiso...

Éliminatoires CAN 2019, Algérie – Togo (1-0) : Des Verts en clair-obscur

Sèchement critiqué par son entraineur en raiso...

Le défi d'Alcaraz : la recherche du juste-milieu

Sèchement critiqué par son entraineur en raiso...

Vers la mise à l'écart d'Aïssa Mandi face au Togo !

Sèchement critiqué par son entraineur en raiso...