Dopage en WC 2010 : Boudebouz et Matmour, la fausse polémique

Le fameux groupe de hackers Fancy Bears a diffusé mardi des documents voulant démontrer que le football est un sport qui est concerné par le dopage. L’organisation a ainsi publié un tableau indiquant que 160 footballeurs ont été contrôlés positifs au cours de l’année 2015 alors que d’autres ont été autorisés par la FIFA durant la Coupe du Monde 2010. Parmi eux les internationaux algériens Ryad Boudebouz et Karim Matmour. Explications.

L’organisation Fancy Bears a publié un tableau indiquant que 160 footballeurs ont été contrôlés positifs durant l’année 2015, dont six par l’Agence française de lutte contre le dopage. Le groupe de hackers a également publié une liste de 25 noms comprenant les Algériens Ryad Boudebouz et Karim Matmour, l’Ivoirien Kanga Akalé, les Argentins Diego Milito, Carlos Tevez, Juan Sebastian Veron et Gabriel Heinze, ou encore l’Allemand Mario Gomez. Pour ces derniers cas, il s’agissait simplement de joueurs qui ont bénéficié d’autorisations à usage thérapeutique de produits interdits pendant la Coupe du monde 2010.

Afin de lever tout soupçon, Karim Matmour, l’ex-attaquant des Verts durant l’épopée sud-africaine, a vite réagit sur sa page Facebook pour expliquer le quiproquo. Tout comme pour le nouveau meneur de jeu du Betis Séville, Ryad Boudebouz, qui n’a pas répondu à cette fausse polémique, il s’agit simplement d’utilisation de Ventoline pour soulager des crises d’asthme. Fin de l’histoire.

Rétro WC 2010 – résumé Algérie-Angleterre (0-0) :

Yassine B, LGDF