Patrice Neveu : « L’Algérie a perdu son âme ! »

Ancien sélectionneur de la RD Congo, de la Guinée et de la Mauritanie, le technicien français Patrice Neveu s’est exprimé sur les colonnes de nos confrères de 2022mag. S’exprimant assez longuement sur la CAN 2017, le coach français s’est montré très réaliste sur la performance de l’Algérie.

« C’est une équipe qui a perdu son âme. Toutes les équipes ont des individualités qui doivent se mettre au servir du collectif. Ça n’a pas été le cas. J’ai également senti un coach, Leekens, sans maîtrise de son groupe. Il y a eu des rendements insuffisants, c’est vrai. Mais aussi des décisions discutables » a expliqué Patrice Neveu qui a dressé un constat lucide et sans concession sur l’Algérie.

« Il n’y avait pas un style de jeu qui se dégageait comme du temps de Vahid Halilhodzic, un entraîneur de caractère. Les joueurs ont besoin d’avoir des lignes directrices, surtout en sélection. Là, il n’y avait rien. Mahrez, on ne l’a vu qu’épisodiquement, sur des coups de patte individuels. Ca remet à sa vraie place le choix et la personnalité du sélectionneur.« 

S’exprimant plus particulièrement sur le métier de sélectionneur, le technicien français habitué au continent africain a apporté son analyse. « C’est un métier dur. Pour cette compétition, il faut être prêt et endurant, jusqu’au bout, par rapport aux joueurs, aux médias, au soutien des dirigeants. Et ce, toujours dans l’intérêt de l’équipe. Cette Algérie était trop gentille, elle ne se rebellait pas. Elle tournait à cinquante pour cent. Se pose aujourd’hui la question : que veulent les autorités pour continuer ? Il faut certainement un technicien qui sache manier les deux cultures, l’identité du pays et l’aspect footballistique. Ça a été compliqué avec Rajevac et ça n’a pas pris avec Leekens.« 

Interrogé également sur le parcours de Gourcuff avec les Verts, Neveu a donné son point de vu. « Oui mais Christian est un entraîneur de club, avec des grands principes de jeu, quelqu’un qui aime travailler sur le long terme par rapport à la mise en place d’un système de jeu. Or, en sélection, le temps est compté, on n’a pas le droit à deux défaites de suite. On peut difficilement avoir un discours sur la longueur. Vahid a fait des meilleurs résultats. On le trouvait trop rigoureux mais il allait dans la bonne direction« .

Yassine B, LGDF (avec 2022mag.com)

Ailleurs sur le web
Ne manquez pas aussi !

Algérie - Bénin : Les choix de Belmadi, 1ère partie

Ancien sélectionneur de la RD Congo, de la Guinée et de la Mauritanie, le tech...

Bénin-Algérie : Quels défenseurs pour Belmadi ?

Ancien sélectionneur de la RD Congo, de la Guinée et de la Mauritanie, le tech...

Qualifications CAN 2019 - 4ème Journée : Bénin-Algérie fixé le 16 octobre

Ancien sélectionneur de la RD Congo, de la Guinée et de la Mauritanie, le tech...

Gambie-Algérie (1-1) : une première sortie mitigée pour Belmadi

Ancien sélectionneur de la RD Congo, de la Guinée et de la Mauritanie, le tech...

Gambie - Algérie (1-1) : Belmadi a l’épreuve du folklore africain

Ancien sélectionneur de la RD Congo, de la Guinée et de la Mauritanie, le tech...

Gambie-Algérie : Belmadi opte pour un onze type assez classique

Ancien sélectionneur de la RD Congo, de la Guinée et de la Mauritanie, le tech...

EN : Les Verts se sont entraînés sous de fortes pluies

Ancien sélectionneur de la RD Congo, de la Guinée et de la Mauritanie, le tech...

Bounedjah, le buteur prolifique en quête de confirmation en sélection

Ancien sélectionneur de la RD Congo, de la Guinée et de la Mauritanie, le tech...

Gambie - Algérie : M'Bolhi, Guedioura, Feghouli et Boudebouz, les rescapés de 2012

Ancien sélectionneur de la RD Congo, de la Guinée et de la Mauritanie, le tech...

EN : Arrivée des Verts en Gambie sous la pluie

Ancien sélectionneur de la RD Congo, de la Guinée et de la Mauritanie, le tech...

Click to Hide Advanced Floating Content