Présidence de la FIFA : Insurrection au sein de la CAF !

Alors qu’Issa Hayatou a déjà décrété le soutien de l’Afrique au Cheikh Salmane du Bahreïn, candidat de l’Asie, lors des prochaines élections pour la présidence de la FIFA, un vent de rébellion semble souffler dans les couloirs du siège de la CAF. Au moins 26 fédérations africaines ont déclaré ouvertement leur soutien pour le Prince Ali.

Issa Hayatou fait face à une rébellion féroce et sans précédent au sein de son comité exécutif même. A la tête de ce comité pro Amir Ali, le président de la fédération libérienne de football, Musa Bility. Ce dernier dont la candidature pour la présidence de la Fifa a été rejetée le mois de décembre, a annoncé publiquement son soutien pour le Prince Ali.

Dans une lettre adressée à Issa Hayatou, reprise depuis par The Sun, Bility a fait savoir au vieux Camerounais que sa voix ira pour le Prince Ali et non pas pour Cheikh Salmane comme l’a demandé le comité exécutif de la CAF, mettant en avant le principe de la démocratie pour justifier sa position rebelle. Musa Bility ira loin en précisant que la moitié des fédérations africaine ne partagent pas l’avis de Hayatou. Il assure dans sa lettre que 26 présidents de fédérations lui ont déjà assuré qu’ils voteraient pour le Prince Ali.

Question d’alliances et d’intérêt on l’aura compris. Dans ce rififi à l’africaine, on ne connait pas précisément la position de la FAF. L’on sait déjà que Mohamed Raouraoua n’est plus ami-ami avec Issa Hayatou et qu’il voue une certaine sympathie pour le candidat européen Gianni Infantino. Dans les coulisses, tous les coups sont permis et il n’y a qui indique, au regard de ce remue-ménage, que la recommandation de Hayatou sera appliquée à la lettre.

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec