Ali Meçabih, l’attaquant devenu truand !

Baroudeur comme on n’en trouve plus de nos jours en Algérie, Ali Meçabih connaît une vie moins glorieuse loin du rectangle vert. L’enfant de Hammam Bou Hadjar a mal tourné. Trempé jusqu’au cou dans une sombre affaire d’escroquerie à grande échelle, l’ancien attaquant de l’EN (28 sélections, 10 buts) a écopé de deux ans de prison ferme en grande instance. L’ancienne flèche offensive du MC Oran est devenu truand. Sale affaire pour un attaquant qui avait surclassé bien du monde de sa génération !

Mardi dernier, tribunal de Hammam Bou Hadjar dans la wilaya de Aïn Temouchent. La nouvelle, à classer dans la sinistre rubrique des faits divers, a fait grand bruit dans le Grand Oranais et un peu partout en Algérie : Ali Meçabih est condamné à de la prison ferme. 2 ans incompressible. L’homme est incarcéré au Centre de détention de Hammam Bou Hadjar. Pour un joueur qu’on connaissait sous un meilleur jour, il est vrai que la nouvelle est du genre qui choque.

Une source très proche de l’affaire nous apprend en effet que Ali Meçabih est reconnu coupable d’escroquerie dans une affaire de trafic de cartes militaires, de passeports et de foncier. Certains disent que l’ancien attaquant paye pour d’autres gros poissons, mais il n’en demeure pas moins que l’enquête diligentée par la gendarmerie de Aïn Témouchent après la tentative d’immolation par le feu d’un jeune homme au sein même de la brigade pour avoir reçu un ordre d’embrigadement alors qu’il avait versé à Meçabih la somme de 100 000 dinars en contrepartie de sa carte militaire. Aujourd’hui, Ali Meçabih est toujours incarcéré à la maison d’arrêt de Ain Témouchent. Ses proches, dont certains anciens joueurs, se mobilisent pour le sortir de là. L’affaire de l’ancien attaquant du MCO suscite des avis différents entre ceux qui lui connaissent une facette carambouilleur, déjà trempé dans plusieurs affaires et ceux qui le soutiennent malgré tout.

MCO années 90La formidable équipe du MC Oran des années 90′

Disparu des « radars » depuis sa retraite en 2008 après deux saisons pénibles au CSC, la flèche Meçabih (28 sélections, 10 buts) a choisi de ne pas rester dans le football comme les autres joueurs de sa génération, à l’image de Brahim Arafat Mezouar qui fait ses débuts d’entraîneur au sein des petites catégories de Hammam Bou Hadjar.

Grand attaquant dans les années 1990 et 2000, Ali Meçabih peut pourtant se targuer d’avoir eu une belle carrière sportive. Freiné dans son élan en 1996 par une grave blessure au genou alors qu’il était en partance pour le RC Lens, le buteur, rapide et félin, révélé par le grand MCO, où il avait remporté quatre titres, a joué deux ans en France sur le tard, plus exactement au FC Martigues (26 matches, 6 buts) de 2000 à 2001 et Grenoble Foot (8 matches) de 2001 à 2002. Il a en outre pris part à deux phases finales de coupe d’Afrique avec les Verts (1996 et 2000). Mais tout ça est loin…très loin derrière.

Un but mémorable de Meçabih face au Maroc en 2001:

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Madoui dans les petits papiers de la FAF

Dans une démarche jusqu'ici ...

FC Valence : Une porte anglaise pour Feghouli ?

L'ouverture d'une procédure disciplinaire du FC ...

Gourcuff bloque Bensebaïni pour les JO : « Impossible hors dates FIFA ! »

Coup dur pour la sélection U23 ! Le défenseur ce...

EN : avant-dernier entrainement à Sidi Moussa

L’équipe nationale algérienne poursuit sa prépar...

Ranieri ouvre la porte de sortie à Riyad Mahrez !

La dernière conférence de presse de Claudio R...

Programme TV du samedi: Mahrez et Slimani en mission face à Watford

Leicester, mal en point en championnat à la 14ème place, pourrait faire une très...

La défense, clé de voûte du système d’Alcaraz

Si le match contre la Guinée a ...

Croatie : Soudani offre la victoire au Dinamo

Face à son éternel rival de l'Hadjuk Split, le D...