Feghouli : « On doit se sacrifier, c’est comme ça qu’on relèvera la pente »

Les confidences de Sofiane Feghouli dans l’émission « C’est vous l’Expert »

« J’ai failli partir à L’AS Roma »

Sofiane Feghouli est revenu sur son début de saison compliqué mais également son retour en forme récent. Le Fennec enchaine les matches et se sens de mieux en mieux au sein de son club : « Je suis très content de pouvoir jouer, parce que en début de saison ce n’était pas facile. J’avais bien commencé mais après je me suis blessé aux ischio-jambiers. Ensuite il a fallu entrer dans l’équipe et je n’ai pas eu ma chance. Quand l’entraineur m’a donné une chance il a fallu la saisir et prendre ses responsabilités. J’ai pu enchainer les matches, mettre des buts et des passes décisives donc je suis content et j’espère carburer jusqu’à la fin de saison »

Pourtant, l’international algérien aurait pu quitter les Hammers dès cet hiver après des contacts avancés avec le club de l’AS Roma qui n’ont finalement pas aboutis : « Mon retour en forme n’est pas lié au départ de Payet parce que même moi j’étais sur le départ à un moment donné. J’ai failli m’engager avec l’AS Roma mais ça ne s’est pas fait parce que West Ham n’était pas réellement vendeur et du côté de la Roma il y avait un problème de fairplay financier. L’entraineur n’était pas forcément enclin à me laisser partir. J’ai eu une discussion franche avec lui, je lui ai dit que je ne pouvais pas continuer comme ça et rester sans jouer et là et j’ai un intérêt d’un autre club. Il m’a dit que j’allais jouer et que je m’entrainais bien, que je revenais en forme… »

« Le championnat espagnol est plus élevé que le championnat anglais »

Après avoir retrouvé du temps de jeu et enchainé les matches, Sofiane Feghouli est en position de comparer la Premier League et la Liga. Nous lui avons posé la question et pour l’ancien joueur de Valence aucun doute, le championnat d’Espagne est largement au-dessus.

« Il y a une grosse différence. Pour moi le championnat espagnol est plus élevé. Après c’est vrai que en Angleterre il y a de l’impact les joueurs sont plus rugueux. Mais les défenses espagnoles sont moins statiques, je trouve qu’il y a plus d’intelligence dans le jeu espagnol, il y a plus d’organisation, de rigueur tactique. L’Angleterre, il faut le faire dans la carrière d’un joueur parce que c’est plaisant, l’ambiance, les stades… Ca va d’un but à l’autre. Quand tu viens en Angleterre il faut être prêt, si t’es un jeune joueur et que t’es pas prêt tu risque de te perdre. Fais d’abord ta formation en Italie, en Espagne c’est des vrais bons championnats de connaisseurs de ballon. Après quand tu as un peu plus de vécu viens en Angleterre. Ici par moment c’est un peu foufou ».

« Mon absence à la CAN n’est pas une injustice »

Grand absent de la CAN 2017 avec Carl Medjani, Sofiane Feghouli est revenu sur sa non sélection avec du recul :

« Mon absence à la CAN ce n’était pas une injustice parce que je manquais vraiment de temps de jeu. Quand tu n’as pas de temps de jeu forcément c’est difficile de postuler à une place en sélection, malgré mon vécu, mes sélections et mon expérience. »

Malgré tout, l’international algérien reste évidemment déçu de ne pas avoir eu la chance de défendre les couleurs de l’Algérie « De l’autre côté j’avais un sentiment mitigé parce que j’étais capable d’apporter cette rage, ‘’ce seum’’, cet état d’esprit que d’autres n’ont pas ou n’ont pas eu. Si on m’avait laissé ne serait ce que 10 minutes, j’aurais tout donné et je pense que c’est ce qu’on attend d’un joueur de l’équipe nationale. De ce côté je pense que personne n’aurait donné autant que moi. »

« Certains joueurs n’ont pas forcément l’EN dans le cœur mais ils ont un état d’esprit irréprochable »

Invité à s’exprimer sur les propos tenus par Hafid Derradji à notre antenne concernant certains joueurs qui hésiteraient à revenir en sélection, Sofiane Feghouli confirme ne pas avoir entendu ce discours parmi ses coéquipiers de l’EN. « Hafid Derradji a surement ses infos. Personnellement on ne m’a dit pas dit « je ne veux plus venir » , je pense que ça serait culotté de la part d’un joueur de dire ça. S’il dit ça il ne faut plus faire appel à lui. Je pense que c’est gros quand même, je ne suis pas convaincu. »

L’international algérien est sceptique d’autant plus que selon lui, même les joueurs n’ayant pas une attache profonde avec l’EN ont toujours répondu présents : « Il y’a peut-être des joueurs qui n’ont pas forcément l’Equipe nationale dans le cœur mais ils ont un état d’esprit irréprochable. Il y en a eu en sélection des joueurs pour lesquels la sélection était quelque chose mais pas tant que ça, après ils répondaient sur le terrain parfaitement. Je pense qu’il y a des joueurs qui sont un peu déçus ça ne s’est pas passé comme ils voulaient mais il ne peuvent s’en prendre qu’à eux même j’ai envie de dire. Bien sur il y a eu des problèmes avec des coachs qui n’ont pas été à la hauteur mais le fait que certains joueurs ne veulent pas êtres appelés, je pense que ce n’est pas vrai. Moi en tout cas je n’ai pas entendu ça. »

« La sélection ce n’est pas le club (…) On a un problème d’humilité »

Pour autant, Feghouli n’a pas hésité à pointer du doigt les problèmes actuels de la sélection. Pour lui le problème d’état d’esprit est réelle et le coupable est tout trouvé : le manque d’humilité. « Les joueurs doivent se mettre dans la tête que la sélection, ce n’est pas le club. Tu te dois d’être irréprochable, tu sors ton partenaire rentre, tu l’applaudis, tu l’encourages parce que tu ne joues pas pour toi, tu joues pour le pays. C’est difficile dans une équipe relativement jeune de sortir des mecs qui sont capables de parler, de dire les choses en face. Je pense qu’on a un problème en Algérie , on a un manque d’humilité on est pas capable d’accepter de faire une erreur. Si je fais une erreur il faut que mon coéquipier il puisse me dire « t’as fais ça c’est pas bon » et nous sur ça on pêche énormément. On s’entend bien pendant les stages, il y a une super ambiance mais la véritable union c’est sur le terrain, aujourd’hui on l’a plus ça et c’est malheureux et c’est qui fait qu’on est une équipe moyenne.« 

« Rajevac appelait Rais M’Bolhi « Goalman » et l’histoire de la chaussure c’est faux ! »

L’international algérien est revenu sur le fiasco Rajevac avec une anecdote qui en dit long sur le personnage. « Au premier stage je n’étais pas là, j’étais blessé. Au bout de deux ou trois jours je reçois un message « je crois que le coach c’est une blague ». Je me dis comment ça c’est une blague il vient d’arriver « Les entrainements c’est vraiment très limite ». Je dis on verra la plus important c’est de gagner le match, il vient d’arriver donc il faut lui laisser du temps. Au stage d’après je suis convoqué, je suis à Sidi Moussa je vois ce qui se passe. J’ai 27 ans, j’ai eu pas mal de coach et quand je vois ce qui est en place, franchement c’est choquant. Ce n’était pas du niveau de l’Equipe nationale, c’était pas du niveau Ligue 1, c’était pas du niveau Ligue 2… En plus de ça il ne connaissait pas les joueurs. Moi ce qui m’a fait mal ce n’était pas son incompétence mais le fait qu’il soit irrespectueux. Il appelait Rais « Goalman ». Il ne connaissait aucun prénom, aucun poste. Avant le Cameroun il voulait mettre Yacine Brahimi ou Boudebouz en libéro. Il a fait la comparaison avec Mascherano il a dit « Mascherano il joue au Barça libéro alors Yacine il va jouer libéro ». Ce n’était pas un entraineur pour l’EN et c’est dommage parce qu’on a perdu du temps. »

Sofiane Feghouli a également tenu à démentir les rumeurs selon lesquelles il aurait agressé physiquement l’ancien sélectionneur en lui jetant une chaussure.  « Il n’y a pas eu de chaussures c’est un mythe ! Quand on rentre dans le vestiaires forcément il y a de la frustration parce que le match contre le Cameroun c’était une grosse déception. Les mecs voulaient gagner ce match important. Il n’y a pas eu d’agression physique. Maintenant il faut évacuer la frustration et faut rebondir dès le moi de juin au delà des résultats on veut des joueurs qui mouillent le maillot et c’est ce qui nous rend fiers tous. Il n’y a que comme ça qu’on remontera la pente.« 

« Il y a un acharnement contre Slimani »

« Il y a un acharnement contre Slimani alors que c’est notre meilleur buteur. Il mérite une statue. Il a donné de la fierté aux Algériens. Il est affecté, c’est normal, c’est un humain, mais il a du caractère et s’en sortira. C’est un vaillant et je suis très content de jouer avec quelqu’un comme ça. C’est un guerrier. Il est toujours souriant et de bonne humeur. C’est un modèle. Le jour des matches, il ne blague pas. Il est plus costaud qu’avant. Je pensais qu’il allait souffrir en Angleterre, car les défenseurs anglais sont rugueux, mais son début de saison m’a épaté. Je suis content pour lui », explique le sociétaire de West Ham, qui se veut optimiste pour l’avenir à condition de rester solidaire et se remettre au travail. « Il faut évacuer la frustration et rebondir. Il faut rentrer sur le terrain et mouiller le maillot, c’est ce que les Algériens aiment. Il faut faire les efforts, se sacrifier, c’est comme ça qu’on remontera la pente ».

Synthèse Yahia S, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Glo-CAF Awards 2016 : Mahrez remporte le trophée africain !

Le verdict est tombé le jeudi 5 janvier 2017 au ...

La FIFA étend à l’international la sanction de Belaïli !

La commission de discipline de la FIFA a étendu ...

Ligue 1 – 11è journée : ES Sétif – USM El Harrach le choc à suivre !

Le stade du 8 mai 45 de Sétif abritera ce vendredi le choc entre l’Entente de Sé...

Programme TV du vendredi : Boudebouz face à l’OM

Le week-end des Fennecs commence par un...

250ème match pour Boudebouz, Bentaleb face à Mahrez

Programme intéressant à suivre ce weekend avec l...

Ligue 1 – 3ème journée : JSK-USMA, un « Classico » à la mémoire d’Ebossé

La 3e journée du championnat de Ligue 1 algérienne de football qui a démarré hie...

EN : premier entrainement des Verts sous Alcaraz

Le nouveau sélectionneur de l'Algérie, L...

Qatar : coach Bougherra vainqueur du championnat U23

Après avoir raccroché les crampons, Madj...

Mercato : Arsenal se penche sur Brahimi après l’échec du dossier Mahrez !

Toujours à la recherche d’un renfort offensif, Arsenal aurait ciblé l’internatio...

Ligue des Champions : Y’aura-t-il un Algérien au second tour ?

Après les éliminations confirmées du Lyon de Rac...

CAN 2017 : aucun algérien dans l’équipe type du 1er tour

Illustration de la médiocrité de la participation algérienne durant cette CAN 20...

EN : Bougherra intègre le staff le temps de la CAN !

Tout juste retraité Madjid Bougherra...

Qualifications CAN 2019 : les résultats de la 1ère journée

La première journée des éliminatoires de la CAN-...