Josep Nogués : « L’objectif du Paradou est de jouer avec l’identité de son Académie »

Équipe surprise du championnat d’Algérie de Ligue 1, le Paradou AC évolue sans complexe avec une équipe dont la moyenne d’âge est très basse. Normal, la quasi totalité de l’effectif provient de sa fameuse académie dont la notoriété a dépassé les frontières et fait office d’exception dans le triste paysage footballistique algérien où la formation est laissée pour compte. Profitant de la trêve hivernale, La Gazette du Fennec s’est rapprochée de Josep Maria Nogués (58 ans), le coach espagnol du Paradou qui nous explique la particularité de ce club et sa fameuse « Académie » !

Le Paradou a terminé la phase aller à la 8e place mais avec l’un des plus jeunes effectifs du championnat. Parler-nous un peu de votre saison jusqu’à maintenant ? Malgré le manque d’expérience de vos joueurs, êtes-vous satisfait des résultats ?

Je suis content du travail des joueurs. C’est un championnat nouveau pour tout le monde après l’accession de l’année passée. L’équipe a perdu deux de ses meilleurs joueurs, Attal et Meziani, qui sont allés en Europe, et les joueurs qui sont arrivés pour les remplacer sont des joueurs de l’Académie donc c’est une équipe avec de la qualité mais qui manque d’expérience. Toutefois on travaille bien et je pense qu’on aurait pu remporter 4 ou 5 points de plus avec davantage d’expérience mais je suis heureux du comportement des joueurs et surtout parce que je vois que c’est une équipe que peut beaucoup progresser. J’espère que la deuxième partie de la saison sera meilleure que la phase aller.

Quel est votre objectif pour la suite de championnat ? Les résultats ou la progression des joueurs ?

Notre objectif c’est de jouer avec notre valeur et avec notre identité de l’académie. Les résultats sont importants mais l’identité de jeu, avec un football de qualité où le ballon est sorti proprement par le gardien qui passe par les défenseurs et les milieux de terrains, et pour conclure les attaquants … c’est très important. C’est une identité qui marque la philosophie de l’académie et ce n’est pas facile de jouer comme ça surtout quand vous jouez à l’extérieur. Avec un système où tu gardes le ballon, les erreurs sont possibles mais c’est notre identité, on reconnait qu’il y a un risque mais c’est nécessaire d’assurer la continuité de ces méthodes parce que c’est la marque de fabrique de l’académie.

but cheraitia pac csc

Le jeune latéral Islam Arous a fait ses débuts en Équipe nationale lors du dernier match des Verts, parlez-nous un peu de ses qualités sur le terrain et en dehors ?

Arous c’est un joueur avec un grand potentiel. C’est vrai qu’il fait une saison fantastique avec beaucoup de grinta, il a de la qualité et beaucoup de motivation. C’est un joueur complet qui défend bien et c’est surtout un joueur qui monte très bien, il arrive à trouver ses attaquants avec facilité et dépose des ballons/centres, et délivre des belles passes décisives. Comme tous les joueurs de l’Académie, il a de la qualité. Il a beaucoup d’ambitions pour devenir un joueur important au Paradou et si c’est possible aussi en Équipe nationale. Quant à ses débuts en sélection, c’est vrai que ce n’était pas un match important (NDLR: match amical contre la République Centrafricaine), mais ça lui a donné beaucoup de confiance, il sait que c’est l’Équipe nationale, donc c’est un grand pas pour lui. Je pense qu’avec le temps il sera un joueur important pour la sélection nationale, surtout pour ses qualités offensives et aussi parce qu’il défend bien. Arous est un joueur qui a une bonne tête sur ses épaules et qui a beaucoup d’ambitions pour jouer au football et améliorer son niveau chaque jour, c’est une chose très importante en Algérie. Comme tout le monde le sait, la mentalité des joueurs des fois ce n’est pas la meilleure. Lui il a une bonne mentalité et travail dur tous les jours à l’entraînement pour progresser.

islam arous et farid el mellali locaux

Le Paradou, c’est votre première expérience à l’étranger après 20 ans en Espagne. Premièrement, comment est-ce que les contacts ont été établi entre vous et Zetchi ? Et deuxièmement, qu’est ce qui vous a attiré de venir en Algérie, alors que le club était encore en 2ème division ?

Après avoir quitté le Gimnàstic de Tarragona, un agent est venu me proposer un poste en Algérie dans une académie qui s’appelle le Paradou AC et qui cherchait un entraineur pour l’équipe première mais aussi pour porter la direction technique de l’académie. Une académie qui privilégie le beau jeu, un style à la Barcelona, et pas un football direct. Le club voulait un coach qui avait de l’expérience en compétition parce que l’objectif c’était de monter en première division et aussi un coach qui parle un peu français.

Alors j’ai dîné avec l’agent à Barcelone et j’avais toutes les caractéristiques demandées par M. Zetchi grâce à mon expérience en Liga et Segunda Division, notamment avec mon travail avec les jeunes au Bétis, Tarragona, Girona, et je parle un peu français. J’ai donc voyagé en Algérie pour rencontrer Zetchi et voir de plus près l’académie et ses installations à Tessala El Merdja. C’est ainsi qu’on a discuté et j’ai ensuite signé mon contrat tout simplement.

« Le président Zetchi est une personne qui a des idées très claires »

C’est Monsieur Zetchi qui vous a ramené au Paradou et aujourd’hui il est président de la FAF. Comment est-ce que se sont établies les contacts ? Parlez-nous un peu de sa vision et son objectif pour le club et les joueurs, et sa vision pour le football algérien en général

Monsieur Zetchi est une personne qui a des idées très claires. Il aime le travail avec des joueurs jeunes et apprécie le beau jeu. Moi je suis un ancien joueur du Barça et j’aime beaucoup le style de jeu de l’Académie avec conservation bien du ballon, jouer avec qualité, ouvrir le terrain avec un système offensif, pas de football direct .. c’est toutes ces choses que Zetchi voulait. Sans doute, Zetchi est un président qui aime le travail et qui est très sérieux. Comme j’ai dit au début, c’est une personne avec des idées très claires.

josep maria nogues hamenad pac coach

On dit souvent que le Paradou est le club le plus professionel en Algérie avec un académie qui a produit des joueurs comme Bensebaini, Benguit, Attal, Meziani, El Mellali. Vous qui avez travailler dans un club comme le Real Betis, comment peut-on comparer les infrastructures et la structure du PAC au football espagnol ?

Au Paradou, il y a une idée claire qui est la qualité des joueurs (…) Pour rentrer à l’académie il faut avoir des qualités individuelles. Alors, après il faut encore travailler beaucoup, beaucoup de choses. La différence avec l’Espagne, c’est les infrastructures, les terrains, les vestiaires, la mentalité des joueurs, mais c’est que le Paradou est un club dont tout le monde parle, et c’est aussi probablement le meilleur au niveau professionnel en Algérie pour son dévouement parce que c’est une académie comme celle qu’on peut trouver en Espagne. Les joueurs sont à l’académie, dorment à l’académie, mangent à l’académie, font leurs études à l’académie. Tous les jours il y a le ballon, le terrain, le ballon, le terrain… Si tu trouves un joueur avec des qualités individuelles et que tous les jours, tous les jours, d’année en année, qu’il travaille bien avec le coach avec une bonne discipline et un bon organigramme de travail tactique et physique, c’est normal que le joueur, quand il arrive à 17/18 ans c’est un joueur de qualité. Pour cette raison, c’est le projet que j’aime. Travailler avec les jeunes et l’équipe qui se forme au sein de l’académie. C’est une équipe où il y a 80% des joueurs qui ont été formés à l’académie.

« Il n’y a pas que El Mellali, il y a beaucoup de joueurs avec un grand potentiel »

On parle souvent de Farid El Mellali comme LE joueur avec un grand avenir. Est-ce qu’il y a d’autres joueurs à suivre, notamment au sein de l’académie ?

Je dit ça avec toute sincérité, il y a beaucoup de joueurs, pas seulement un, deux ou trois joueurs, il y a beaucoup de joueurs avec un grand potentiel. Ce qui fait qu’ils arrivent au bout c’est la mentalité des joueurs. A l’académie il y a des joueurs à tous les postes : défenseurs, milieux de terrains, attaquants. Il y a vraiment de grands potentiels. Avec un bon suivi, il faut non seulement du travail tactique et physique mais aussi du travail mental. Le grand problème général que je vois ici, pas seulement à l’académie mais dans toutes les équipes, depuis mon expérience d’un an et demi en Algérie : c’est la mentalité, l’aspect psychologique, le sérieux et le rythme de travail des joueurs. Mais je peux dire avec beaucoup de confiance qu’au sein de l’académie, si la progression des joueurs se fait comme il le faut, comme je l’espère, ils peuvent faire comme Bensebaini, Benghit, Attal et Meziani.

Merci beaucoup et bonne chance pour la suite du championnat.

Entretien réalisé par Walid Z

pour La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

U20 : Algérie-Ghana vendredi prochain au stade du 5 Juillet !

La FAF a décidé de domicilier la rencontre ...

EN : Feghouli donne ses explications

Le milieu international algérien de Galatasaray,...

Coupe d’Algérie : Résultats et programme

Après quatre journées de compétition, les 16e de...

Mahrez, Slimani et Ghoulam dans l’équipe type africaine de l’année 2016

Le football algérien est représenté en force dan...

Match de Gala : Algérie-Cameroun à Gennevilliers ce dimanche

Un match de bienfaisance au profit du handicap s...

Mercato : Belfodil courtisé en Espagne et en Angleterre

Alors qu'Ishak Belfodil renaît ...

MC Alger : Début du stage à Vichy (France)

Le MC Alger (Ligue 1) a entamé ...

Serie B : Empoli et Bennacer sont champions d’Italie !

Pari réussi pour Ismaël Bennacer...

Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse de Milovan Rajevac

Fraichement nommé à la tête de l’équipe national...

Belenenses – Sporting : Slimani claque un doublé !

Dans le cadre de la 28ème journée du championnat...

Nigéria – Algérie : la liste complète des 23 de Leekens dévoilée !

La FAF a dévoilé la liste complète de Leekens po...

Féminine : la sœur de Sofiane Hanni convoquée en Équipe nationale !

En prévision des éliminatoires de la Coupe d’Afr...

Click to Hide Advanced Floating Content