Matthieu Bideau : « L’équipe d’Algérie n’a pas grand chose à envier à l’équipe de France »

En cette période de mercato, La Gazette du Fennec vous propose un entretien exclusif avec l’auteur du livre « Je veux devenir joueur de football professionnel », Matthieu Bideau qui est également connu pour être le recruteur de talents du FC Nantes et ce, depuis maintenant de nombreuses années. L’ancien pensionnaire du centre de formation nantais nous livre aussi ses impressions sur le football algérien. C’est maintenant à vous, chers lecteurs, de connaitre un peu mieux celui qui a croisé la route de plusieurs de nos Fennecs.

LGDF: Matthieu Bideau, vous êtes connu pour être le recruteur de talents du FC Nantes depuis maintenant plus de 10 ans. Vous êtes également l’auteur du fameux livre « Je veux devenir footballeur professionnel ». Pourriez vous nous décrire l’homme qui se cache derrière ces nombreuses casquettes?

MB: Alors l’homme qui se cache derrière ces nombreuses casquettes a 35 ans. Originaire du Finistère, j’ai eu la chance d’intégrer le centre de formation du FC Nantes en 1996, pour un an et suite à ça je n’ai pas été conservé. Je me suis ensuite construit dans la filière STAPS, c’est à dire que je suis devenu enseignant d’EPS à 21 ans et j’ai été muté en banlieue parisienne dans le 93 à Pierrefitte sur Seine. J’ai ensuite envoyé mon CV à tous les clubs professionnels pour devenir leurs yeux sur Paris et c’est là que le FC Nantes a fait appel à moi pour devenir recruteur pour le centre de formation en région Ile de France et justement le premier joueur que j’ai fais signer à l’époque, il y a maintenant plus de 10 ans s’appelle Sofiane Hanni et c’est un Fennec !

« Le premier joueur que j’ai fais signer à l’époque à Nantes est … Sofiane Hanni ! »

Intéressant ! On y reviendra par la suite mais d’abord expliquez nous pourquoi vous avez décidé d’écrire ce livre ? Selon vous, cet ouvrage peut-il être considéré comme un guide ou bien alors comme une mise en garde ?

Je l’ai écris de part mon parcours, parce que lorsque que je n’ai pas été conservé au FC Nantes, mes parents se sont retrouvés un peu le bec dans l’eau. Parce qu’ils n’étaient pas du tout issue du milieu du foot ils n’avaient pas la fibre football. Aussi en tant que recruteur j’ai eu affaire à beaucoup d’enfants, à beaucoup de famille, aujourd’hui je suis responsable du recrutement et je me rends compte que c’est toujours le cas.

En fait, au début je me suis mis dans la peau d’un parent qui cherchait des renseignements et j’ai cherché sur Google et je n’ai strictement rien trouvé de fiable et de concret et donc avec Laurent Mommeja, on s’est lancé dans l’écriture de cet ouvrage « Je veux devenir footballeur professionnel ».

Hanni a gardé un bon souvenir de sa formation à Nantes

Avant d’être recruteur pour le FC Nantes, vous avez été vous même pensionnaire du centre de formation des Canaris. Quels souvenirs gardez-vous de cette époque ?

J’en garde de très bons souvenirs d’internat. J’ai très peu joué au FC Nantes, je n’ai quasiment pas joué même. J’ai traversé une année en centre de formation, sans réellement avoir la possibilité de jouer en compétition. Donc mes souvenirs sportifs, j’en ai très peu mais des souvenirs humains avec des gens que je côtoies encore aujourd’hui ça m’a vraiment marqué parce que c’était la première fois que je partais de chez moi pour vivre dans un internat et si je dois retenir quelque chose c’est bien ça.

Dans votre livre, c’est le recruteur ou l’ancien joueur qui parle ?

Je pense que dans mon livre c’est par moment l’adolescent en centre de formation, ensuite c’est l’adolescent qui n’a pas été conservé après c’est le recruteur mais aussi l’enseignant qui parle. Il y a le responsable de recrutement, il y a aussi l’agent, parce que j’ai été agent, enfin collaborateur d’agent pendant quelques mois. Donc, en fonction des thèmes et des pages, au fur et à mesure du livre, il y a plusieurs personnes qui parlent.

Lors du transfert de l’Algérien Fodhil Hadjadj en 2003 en provenance du MC Alger, vous travailliez déjà au sein du club racontez nous un peu ce transfert…

Alors là dessus j’en ai aucune idée, parce qu’à l’époque je venais de commencer et j’étais recruteur pour le centre de formation mais j’étais détaché en Ile-de-France, sur Paris, donc je n’étais forcément dans les petits papiers. Je n’étais pas au contact comme je peux l’être maintenant, donc je n’ai pas d’information particulière et fiable par rapport à ça.

« En région parisienne, deux joueurs affolaient tout le monde : Yacine Brahimi et Sofiane Hanni…on a pris Hanni car son père était fan du FC Nantes ! »

On va donc reparler de Sofiane Hanni, vous venez de nous confier être derrière sa signature en 2005. Racontez nous un peu cet épisode…

C’est simple, on cherchait un milieu offensif né en 90, pour cette génération là il y avait deux joueurs vraiment au dessus du lot en région parisienne qui affolaient tout le monde : il y avait Yacine Brahimi et Sofiane Hanni dans le même registre un peu en numéro 10, à la Zidane un peu. Très rapidement on s’est rendu compte que Yacine Brahimi ne viendrait pas chez nous parce qu’il y avait des demandes autour du joueur trop grandes par rapport à ce que nous on pouvait faire. Et c’est donc avec plaisir qu’on a fait signé Sofiane Hanni. On a eu la chance de faire signer Sofiane parce qu’en fait son papa Nouredine était un fan du FC Nantes des années nantaises, du jeu à la nantaise. En fait, Sofiane et Nouredine n’ont pas fait un choix financier à l’époque, ils ont fait un choix de cœur et d’école de football.

Hanni était considéré comme l’un des espoirs du club avec une signature en pro en 2008. Pourquoi ça n’a pas marché selon vous ?

Si ça n’a pas marché c’est une question de contexte. On avait fait un super parcours en Gambardella, on élimine Lyon en demi-finale avec les Lacazette, Grenier et tout ça qui jouent en face. On le fait signer pro dans la foulée. Malheureusement à ce moment là le club est en Ligue 2. On essaye de remonter en Ligue 1, il y a un groupe pro avec 40 joueurs. Les coachs se succèdent, il y a aucune stabilité donc Sofiane a pâti un petit peu du mauvais fonctionnement du club parce qu’à aucun moment il s’est résigné. Il n’y a jamais eu de problèmes avec Sofiane au contraire. J’ai envie de vous dire que si Sofiane n’a pas émergé au FC Nantes c’est beaucoup de notre faute.

sofiane hanni-yacine-brahimi-

Que pensez-vous de sa trajectoire actuelle ?

Il y a plusieurs choses, déjà premièrement je ne suis pas surpris parce que le bonhomme est génial et le joueur est top. Son parcours est vraiment à souligner parce qu’être capable de partir en D2 Turque, ensuite partir dans un club, entre guillemets et avec tout le respect que j’ai pour Malines mais, de seconde zone en Belgique, c’est une trajectoire où il faut être solide mentalement. Il faut être costaud et savoir ce qu’on veut et aujourd’hui il a ce qu’il mérite et signer quatre ans à Anderlecht, c’est tout sauf un hasard.

« Aujourd’hui l’Algérie n’a pas grand chose à envier à l’Équipe de France…ces deux sélections sont dans la même catégorie ! »

Que pensez-vous de son choix de sélection, a t il bien fait de choisir les Fennecs selon vous ?

Écoutez, il a été international français en équipe de jeunes, c’est typiquement le genre de joueur qui aurait pu tirer son épingle du jeu si il était sorti un peu plus tôt en France. Mais les aléas de la vie en ont fait autrement. Aujourd’hui les Fennecs n’ont pas grand chose à envier à l’Équipe de France et ces deux sélections sont dans la même catégorie. Je suis très content pour lui parce qu’il a toujours été fier de ses origines, de sa famille, il a toujours eu une fibre algérienne et aujourd’hui l’Algérie c’est quand même une très grande nation du foot.

Peut- il aller encore plus loin, lui qui a confié cette année qui rêvait de jouer pour le Real de Madrid ?

Je pense qu’il est capable d’aller plus loin. S’il doit aller plus loin, ça doit passer par une saison comme celle qu’il vient d’effectuer avec une visibilité plus grande en jouant à Anderlecht. Ça veut dire que s’il fait une saison aussi complète que cette année et l’année d’avant, alors pourquoi pas, je sais qu’il a les épaules pour. Il a le talent pour et il a l’entourage pour.

« De Sarcelles j’ai envoyé Riyad Mahrez à Quimper en CFA…puis je n’ai pas bougé d’une oreille ! »

Votre réputation n’est plus à faire dans le monde des recruteurs, mais parait il que vous auriez croisé un certains Riyad Mahrez à une époque…

Quand j’étais enseignant à Pierrefitte sur Seine, entre Saint Denis et Sarcelles, je m’étais inscrit au club à Sarcelles. Sarcelles c’est un endroit que je connais bien, donc quand j’étais recruteur pour le FC Nantes, un jour un ami m’appelle et me dis « écoutes Mattieu, il y a un gamin ici qui a 18 ans, il faudrait que tu lui trouve un club plus haut que la PH et si possible en province. Il faut qu’il parte de Paris pour qu’il voit autre chose ». Et comme cet ami connait bien le football, j’ai contacté des gens à Quimper que je connaissais bien parce que je suis originaire d’une ville à un quart d’heure de Quimper et donc Riyad est parti en stage à Quimper. Ils l’ont prit, moi j’ai eu l’occasion quand il jouait en CFA à Quimper de le voir jouer trois/quatre fois et moi je n’ai pas bougé une oreille…

Cette saison a été celle de tous les succès pour Riyad, si on vous l’avait dit il y a quelques années, qu’auriez vous dit ?

Je n’y aurai pas cru. Je pense que lui même ne l’aurait pas cru. Je pense que sa famille ne l’aurait pas cru. Personne ne l’aurait cru parce que même quand il jouait au Havre en Ligue 2, qui est déjà un très très bon niveau, j’imagine que son coach au Havre ou même les dirigeants du club ou ses partenaires n’y auraient pas cru non plus. Ce qu’il se passe pour lui, s’il a été élu meilleur joueur du championnat c’est qu’il le mérite, c’est qu’il a tout fait pour. C’est pour ça qu’on aime le football, c’est pour ce genre de parcours là et c’est pour ça qu’on allume tous les jours notre télé, ça donne espoir à beaucoup de jeunes après l’idée du livre c’est de dire, ce genre de parcours c’est magnifique mais ça reste une minorité.

mahrez_quimper

Suite à la Mahrez mania en cette fin de saison, beaucoup considèrent que la France est passée à coté de ce prodige. Qu’en pensez vous?

Je pense qu’on ne peut pas dire l’inverse. Il jouait en Ligue 2 qui est très suivie par les clubs de Ligue 1. Je pense qu’on a raison de dire ça, après ce n’est pas le premier ni le dernier. Le football n’est pas une science exacte, il y a plein de paramètres à prendre en compte. C’est par définition quelque chose d’aléatoire et c’est ce qui fait qu’on aime le foot.

Son nom est maintenant associé à de nombreux grands clubs, Mahrez déclare quant à lui qu’il veut rester à Leicester, en tant qu’expert dans le milieu, pensez-vous que c’est la bonne décision?

Si vraiment il reste à Leicester c’est tout à son honneur, parce qu’aujourd’hui même si je n’ai pas de contact avec ses agents ou autre j’imagine que des clubs lui font des ponts d’or et s’il reste c’est qu’il est conscient de tout ce que ce club lui a apporté et de tout ce que ce groupe et ce coach lui ont apportés. Donc si il reste à Leicester je serai le premier à lui dire « chapeau Monsieur ».

« Oui, le FC Nantes était vraiment intéressé par Islam Slimani »

Pendant longtemps, beaucoup de binationaux hésitaient a rejoindre les rangs des Fennecs parce que la valeur d’un international algérien n’est pas la même que celle d’un international français. Est-ce toujours vrai selon vous?

Autant il y a quelques années, il y avait un fossé, aujourd’hui entre les deux sélections c’est plus un fossé qu’il y a mais un tout petit trottoir et encore je pense que si on devait faire 10 matchs entre l’équipe de France et d’Algérie, ça serait du 50/50 donc aujourd’hui la jeunesse algérienne n’a rien à envier à la jeunesse française en terme de joueurs internationaux.

Un autre algérien s’est  bien démarqué cette saison et il s’agit d’Islam Slimani. Avez-vous suivi sa saison ?

Oui, oui, c’est un serial buteur.

slimani sporting lisbonne

Son nom a souvent été associé à celui des Canaris sans jamais réellement aboutir à quelque chose. Le FC Nantes a-t-il vraiment été intéressé par ce joueur ?

Le FC Nantes a été intéressé par ce joueur, en plus à l’époque Vahid Halilhodzic était à la tête de la sélection algérienne. Il avait donné de très bon renseignements à la direction du club et notamment au coach en place à l’époque mais j’ai cru comprendre que ça avait bloqué. Après le pourquoi du comment je ne saurai pas vous dire. Est ce que c’était financier, contractuel ou est ce que le joueur avait envie ou non de venir ? Je ne sais pas. Mais une chose est sûre, oui le FC Nantes s’est intéressé de près à Slimani.

Pour finir auriez vous un petit mot à adresser aux lecteurs de La Gazette du Fennec ?

Écoutez, j’ai eu la chance d’aller en Algérie il y a quelques années pour une voir une CAN U17 et c’est un pays que j’ai découvert et j’ai hâte d’y retourner parce que j’ai eu un super accueil et je souhaite à la sélection algérienne une belle et longue vie.

 Plus d’infos sur l’ouvrage « Je veux devenir footballeur pro » :

Matthieu-Bideau-Dessin-1200x800

Entretien réalisé par Imène Khaloua,

pour La Gazette du Fennec


à VOIR aussi
Belmadi plaide coupable

Belmadi plaide coupable

Bénin-Algérie (1-0) : les Verts retombent dans leur travers

Bénin-Algérie (1-0) : les Verts retombent dans leur travers

Bénin-Algérie : Déclarations après match de Djamel Belmadi

Bénin-Algérie : Déclarations après match de Djamel Belmadi

Espace publicitaire
Ne manquez pas aussi !

JM Tarragone 2018 : l’Algérie dans le groupe de l’Espagne !

Les adversaires de la sélection algérienne de fo...

Algérie U23 – Palestine (0-1) : le 5 Juillet a vibré pour les Palestiniens !

Album photo d'une rencontre placé sous le signe ...

Programme TV du mercredi : Hanni retrouve Malines, Feghouli affronte Chelsea

De nombreux matchs de coupes nationales sont à s...

EN : Accord de principe pour un match amical face au Mali !

Après avoir trouvé un accord pour affronter la ...

La CAN se met sur son 31 !

C'est parti pour la 31ème édition de...

EN Féminine : Courte défaite au Sénégal

L’Equipe Nationale Féminine était au Sén...

Ligue 1 – 20ème journée : victoire éclatante pour le NAHD

Trois matchs avancés ont eu lieu ce jeud...

Rectification : Rajevac n’était pas le coach des Champions du Monde U20 !

Parce qu'il faut rendre à César ce qui appartien...

Programme des matchs de dimanche : Mahrez face à Swansea

Programme chargé ce dimanche pour nos Fennecs et...

FAF : Création d’une société par actions

Les membres de l'Assemblée générale (AG) de la F...

EN : Arrivée des Verts en Gambie sous la pluie

L'équipe d'Algérie est arrivée ...

Angleterre : Mahrez rate un penalty, Leicester concède le nul (1-1)

En pleine bourre ces derniers mois l'internation...

Mercato : après Vardy, Arsenal tente d’attirer Mahrez

D'après une information du journal The Sun...

Click to Hide Advanced Floating Content