Mohamed Benyahia : « Jouer à l’USMA, c’est plus intéressant que la Ligue 2 française »

Voici la deuxième partie de l’entretien avec Mohamed Benyahia réalisé dans notre émission de radio « C’est vous l’Expert ». Le défenseur de l’USMA est revenu dans cette seconde partie sur son arrivée en Algérie, ses relations conflictuelles avec le MCO et sa situation actuelle à l’USMA qu’il place au-dessus de tout ce qu’il a connu en Ligue 2 française !

Malgré ses qualités et sa convocation récente avec les Verts, Mohamed Benyahia n’est pas pour autant un joueur intouchable à l’USMA. Mis en concurrence avec le jeune international olympique Ayoub Abdellaoui, pur produit du club, l’ancien Nîmois se réjouit d’avoir de la concurrence à son poste pour éviter de s’endormir sur ses lauriers.  » Quand vous avez 2 défenseurs centraux dans une équipe, ce n’est pas intéressant. Il vaut mieux avoir de la concurrence pour éviter de tomber dans la facilité. Au contraire, j’ai vu que Abdellaoui a fait un très gros match contre le CRB, je trouve que c’est une chose positive. »

« J’avais 2 objectifs en arrivant ici : atteindre l’EN et revenir en Europe »

Si la concurrence est une bonne chose pour sa progression, Benyahia (24 ans) ne compte pas se laisser faire. Le défenseur veut avoir la possibilité de revenir en Europe en séduisant les éventuels prétendants par ses prestations. Un objectif qu’il s’était fixé dès son arrivée en Algérie : « En revenant ici j’avais 2 objectifs. Je voulais atteindre l’équipe nationale et revenir. Je fais le maximum pour avoir le plus de sollicitations possibles en fin de saison et pouvoir choisir ma destination.« 

« En arrivant je pensais que le niveau du championnat algérien était plus faible que ça ! »

Mohamed Benyahia n’a pas rebondit aussi vite qu’il l’aurait voulu, la faute à un championnat qu’il a sans doute sous-estimé dans un premier temps : « Je pensais que le niveau était plus faible que ça. Mais en venant ici j’ai vu qu’il y avait certaines équipes qui sortaient du lot et qui avait un gros niveau. Je ne m’attendais pas à ça. C’est intéressant parce que ce n’est pas très homogène, il y a 5/6 qui sortent du lot et le reste se battent pour ne pas descendre.« 

Surpris pas le niveau du championnat, notre invité du soir a également été « choqué » par les conditions d’entrainements qu’il a découvert au MC Oran : « J’étais choqué de passer des entrainements à l’européenne aux entrainements algériens. Rien qu’au niveau des affaires personnelles. En Europe quand j’arrivais à l’entrainement mes affaires étaient déjà prêtes, lavées et repassées. J’avais tout de prêt. Tandis que là il fallait prendre les affaires chez soit et les laver. Au niveau physique ce n’était pas si exceptionnel que ça…« 

« L’USMA est au dessus de Nîmes au niveau infrastructure et de loin »

Le joueur sera content de retrouver à l’USMA le confort qu’il a laissé en Europe… en mieux : « Ce qui est bien c’est que en signant à l’USMA j’ai retrouvé tout ce que j’avais en Europe voire plus. J’ai joué en Ligue 2 et à l’USMA on a beaucoup plus d’installation, on a vraiment tout. L’USMA est au dessus de Nîmes au niveau infrastructure et de loin. »

Le contexte algérois semble plaire au défenseur qui ne se voit plus revenir en Ligue 2, malgré les sollicitations, au risque d’y perdre énormément d’un point de vue sportif. « J’ai eu des propositions en Ligue 2, mais ça ne m’intéresse pas. Je ne reviendrai pas pour une Ligue 2. Jouer à l’USMA c’est beaucoup mieux qu’une Ligue 2 parce que ici on joue la Coupe d’Afrique, on joue un titre chaque année et c’est beaucoup plus intéressant.« 

« Le jour où je suis revenu à Oran avec l’USMA, un dirigeant du club a traité ma mère gratuitement »

Élogieux envers l’USMA, Benyahia l’a beaucoup moins été au sujet du MCO. « En venant au MCO, j’ai appris à ne faire confiance à personne. La parole de l’homme n’a pas de valeur. Il m’est arrivé beaucoup de trucs qui font que je ne peux plus faire confiance à l’homme. » Des mots forts qui témoignent du choc qu’a subit le joueur alors qu’il évoluait au MCO. Plus que le club, c’est l’environnement autour qu’il a pointé du doigt : « Le président du MCO est quelqu’un de bien par contre les gens qui sont autour de lui… j’ai jamais vu ça en fait. Je suis en bon terme avec le président « Baba » je lui ai conseillé plusieurs fois de se défaire des mauvaises personnes. Il sait qu’elles sont mauvaises mais il laisse faire. »

« Des mauvaises personnes » que le joueur a croisé en marge d’un match MCOUSMA et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas été accueilli de la plus belles des manières : « Le jour où je suis revenu à Oran avec l’USMA, un des dirigeants du club a traité ma mère gratuitement. »

Lorsque nous lui avons demandé si les dirigeants en question étaient la cause de son départ du MCO, Benyahia confirme et révèle également avoir souffert de problèmes financiers dus à des salaires impayés : « J’avais des problèmes au niveau financier parce que pendant un moment le club ne me payait pas. Quand j’ai commencé à sortir du lot un peu ils ont changé de discours mais j’ai été rancunier. L’autre facteur de mon départ c’était les dirigeants, je ne pouvais pas rester avec des dirigeants qui étaient aussi malsains. Et encore je n’ai rien dit« . Alors que sa famille est originaire d’Oran et Maghnia, le défenseur usmiste confirme qu’il n’a pas été prophète en son pays même s’il a inscrit 9 buts en 24 matchs de championnat lors de son passage chez les Hamraouas.

Yahia Saouthi, La Gazette du Fennec

  • Boomerang

    Financierement oui il a raison a l usma on paye mieux qu a nimes mais le niveau de la ligue 2 est plus relever meme ferhat la deja confirmer

  • Moh-Dz

    Il a pas raison , mais pas tout a fait tord

  • Djazaïrfoot13

    Normal que c’est plus intéressant surtout s’il chauffé la banc en Ligue fr.

    • Boomerang

      Il a marquer 9 but en 24 match c est pas en ligue 2 qui les aurais mis parce que si un defenseur centrale il met 9 but en ligue 2 fr il va atterrir sur est certains dans un tres bon club en ligue 1 l annee d apres

  • larbi

    Bonjour,

    Effectivement jouer à Zioui, au 20 août, au 1 er novembre d’El harrach ou de Tizi, c’est plus intéressant, mdrr. A part le 5 juillet voire Hamlaoui à Constantine, je ne vois pas un stade en Algérie qui peut rivaliser avec les enceintes de ligue 2 française.
    Benyahia sait caresser ses employeurs dans le sens du poil.

Ne manquez pas aussi !

JO 2016 : L’Algérie fixée sur ses adversaires ce jeudi

C'est ce jeudi que la sélection algérienne des m...

Saïd Benrahma : « Porter ce maillot m’a fait chaud au cœur »

Alors que la trêve internationale lui ayant offert sa première sélection en équi...

Anderlecht : le coach de Sofiane Hanni remercié

René Weiler, l'entraîneur suiss...

Guedioura vise une place en finale de la FA Cup !

Si ce samedi Yassine Benzia joue la finale de la...

Raouraoua: « Aucun match amical pour l’EN en 2016 ! »

L’Équipe nationale ne disputera aucun match amic...

Portugal : Brahimi titularisé en Coupe de la Ligue !

Souvent écarté ces derniers temps par son entrai...

Mercato : Le Sporting se prépare au départ de Slimani !

A quelques jours de la fin du mercato, la situation de Slimani semble enfin évol...

Al Wehda : séparation à l’amiable avec Kheireddine Madoui

Le Conseil d'administration d'Al Wehda...

Honduras – Algérie (3-2) : Revivre le Direct Live commenté…

C'est la fin de la rencontre.....défaite 3-2 pour l'Algérie ! ...

Ranieri : « Nous devons nous préparer à jouer le maintien ! »

En mal de points cette saison en championnat, ...

Mais où sont passés les rois de l’Afrique ?

Les plus fins observateurs du football africain ...