Florian Rodriguez (journaliste de Bordeaux) : « Ounas devrait s’inspirer d’un joueur comme Benarbia ! »

Pour comprendre dans quel contexte évolue Ilias Hassani, notre jeune découverte des Girondins de Bordeaux, nous avons rencontré sur place Florian Rodriguez, un journaliste spécialisé sur les Marine et Blanc. Il a accepté de répondre à nos questions et de nous donner son avis sur la situation du club mais aussi des Algériens qui sont passés par la Gironde.

J’aimerais avoir votre avis sur l’institution bordelaise cette saison, Hassani pense que cette équipe mérite de jouer l’Europe. Partagez- vous le même avis ? 

Sur la saison en cours, les Girondins ne méritent pas de jouer l’Europe. Trop de grosses défaites ont été enregistrées. Il n’y a eu aucune régularité dans les résultats. Et le fond de jeu n’a jamais été au rendez-vous non plus. C’est en toute logique que Bordeaux se retrouve 14eme du classement de L1. Après, on peut parler du potentiel du club, et là, j’estime que les Girondins doivent jouer au minimum l’Europa League chaque saison. De par son histoire, de par ses installations, de part ses supporters et sympathisants, de part son implantation géographique et la renommée de la ville qui l’abrite, le FC Girondins de Bordeaux n’a rien à faire à la 14eme place du classement, et devrait défendre chaque année ses couleurs sur la scène continentale.

J’ai cru comprendre que les jeunes avaient une place importante dans le club mais apparemment le staff pro ne prend pas la peine de les superviser de manière régulière ainsi les montées de Ounas et Vada semblent être un peu le fruit du hasard. Pensez-vous que la politique du club vis à vis des jeunes est cohérente ? 

J’aurais du mal à dire si la politique est cohérente ou non, simplement je pense que ce qu’on appelle « politique » est plutôt le fruit de l’obligation. Le club n’a pas les moyens de recruter, alors il se tourne vers la formation. Mais sans véritable projet à mon sens. On ne sent pas une façon de jouer, une marque de fabrique, quand ces jeunes jouent ensemble. Le modèle de la formation, pour moi, c’est Barcelone. Malgré ses moyens financiers gigantesques, le club prépare des joueurs, très jeunes, pour jouer selon le style Barça. À Lyon, on commence à voir ça, avec des jeunes joueurs techniques qui ont un style collectif développé. À Bordeaux, ce sont des jeunes certainement talentueux individuellement, mais qui ont du mal à avoir de vraies affinités techniques sur le terrain. C’est tout du moins ce que je ressens. Pour l’instant, ce n’est pas concluant en dépit des chiffres que l’on pourra toujours exhiber.

haillan bordeaux

Que pouvez-vous me dire sur Hassani et comment avez vous trouvé son entrée en jeu face à Bastia ? 

Je ne connais pas trop le joueur, je vais donc rester réservé. Il a joué de malchance à Bastia en glissant et en étant à l’origine du but corse. Cela dit, il semble avoir le gabarit d’un défenseur central solide, et il aurait pu être davantage essayé. Si les Girondins l’ont recruté c’est que certaines personnes ont cru déceler un potentiel. À partir de là, il aurait pu faire quelques apparitions, surtout que le poste de défenseur central a souffert cette saison à Bordeaux (blessures de Pallois, Pablo et Sané).

Comprenez-vous que malgré les grosses difficultés défensives du club, nous ne l’ayons pas revu depuis ?

Ne l’ayant jamais vu jouer un match entier j’aurais du mal à être affirmatif. Mais effectivement, il aurait pu être essayé sur un match de Coupe de France, par exemple, lorsque la défense était décimée. À moins que ses entraîneurs en CFA ne le trouvent pas au niveau… Ce qui serait intriguant dans la mesure où il a effectué quelques entraînements avec les professionnels. Mais je ne saurais pas en dire plus dans la mesure où je ne connais pas assez bien ce joueur et où je ne l’ai donc pas assez observé.

Comment jugez-vous le bilan de Sagnol ? Les points positifs, négatifs ?

Le bilan de Willy Sagnol n’est pas bon. Il laisse Bordeaux dans un état assez déplorable. Mais attention, je ne dis pas que toutes les responsabilités lui incombent. Il a commis des erreurs, mais il n’a pas non plus hérité de moyens pour faire beaucoup plus. Jouer l’Europa League et avoir un effectif identique et même affaibli par le départ de Mariano à Séville ne doit pas aider. Maintenant, ça n’excuse pas les énormes défaites subies cette saison par Bordeaux et qui ont ridiculisé le club. À ce stade, on ne peut que considérer son bilan sous un jour sombre. Il y a donc eu certainement des problèmes de compréhension entre les joueurs et le staff. Au final, Willy Sagnol restera pour moi une énigme. Au début de sa première saison, nous avons vu Bordeaux développer un football plutôt léché, avec un début de style. Un jeu avec des passes rapides qui balayaient tout le terrain et une participation de tous les joueurs à ce jeu. C’était prometteur. On a vu sur deux ans une équipe bordelaise qui a été l’une des équipes les plus embêtantes à jouer pour le PSG (victoire 3-2 l’an dernier et nul 2-2 cette saison au Parc des Princes). Je ne parlerais pas de la qualification en Europa League car elle n’est que le fruit de la double victoire du PSG en Coupes. Pour conclure, je pense que le bilan de Sagnol est mauvais, mais qu’il y avait un embryon de promesses.

stade girondns bordeaux new

Quel est le plus gros soucis des Girondins à l’heure actuelle ? 

Le plus gros souci c’est aujourd’hui de bien terminer la saison. Puisque Bordeaux n’est pas en forme, il faut acquérir quelques victoires pour redresser la tête, et laisser une équipe avec une meilleure mine au futur entraîneur. Je ne parle pas de maintien car je n’imagine pas le Gazélec Ajaccio ou Reims capables d’enchaîner tous deux les victoires au point de faire couler Bordeaux. 6 points d’avance à 7 journées de la fin, cela me semble suffisant. Le deuxième problème, ce sera maintenant de définir une stratégie pour la suite. Et cela commence par la question suivante : qu’est-ce que les dirigeants veulent faire avec cette équipe la saison prochaine ? Et dans deux ans ? Et dans un horizon de 5-10 ans ? À partir de là on peut certainement définir un plan pour atteindre des objectifs.

Y’a t-il un manque de passion autour du club malgré le nouveau stade ?

Il y a un manque évident de passion du essentiellement à la lassitude que ressentent les gens. Bordeaux est un club qui compte beaucoup de supporters à travers la France. Le club manque d’exposition médiatique car il n’est pas habitué – sauf cette saison – à connaître des débordements, et malheureusement le système médiatique français affectionne beaucoup les clubs qui connaissent ce type d’évènements. Donc cela ne se sait pas toujours par faute de reportages, mais le club a un gros potentiel en termes de supporters, et son histoire l’a maintes fois prouvé. Il suffit de se replonger dans les archives, ou d’avoir déjà mis les pieds à l’ancien Parc Lescure pendant une grande campagne européenne pour se rendre compte que ce club a de sacrés supporters et une vraie ferveur qui ne demande qu’à renaître. Seulement, les gens n’y croient plus aujourd’hui, à force de voir le club se déplumer, proposer des matchs insipides et sans saveur , et ne jamais voir le bout du tunnel. Et puis, le Stade ChabanDelmas avait une histoire, chaque supporter en y entrant avait un souvenir prêt à rejaillir et cela jouait beaucoup sur l’ambiance. Dans ce nouveau stade, tout est à écrire, et pour l’instant les seules choses qui sont écrites ne sont que des lignes assez désespérantes. On pourra toujours communiquer encore une fois sur des chiffres en prenant les résultats sur les quinze dernières années, mais ce type de discours ne tient plus au regard des cinq dernières saisons qui ont marqué de nombreux problèmes (malgré une accalmie avec la victoire en Coupe de France sous Francis Gillot).

article large ounas bordeaux

Qu’attendez vous de Ramé ? 

À vrai dire je n’attends pas grand chose d’Ulrich Ramé. J’aimerais simplement qu’il ne connaisse pas les lourdes défaites connues par Willy Sagnol. Parce que c’est un joueur historique des Girondins, une sorte de légende, et il serait dommageable que son image soit écornée. Cependant, s’il pouvait faire jouer un peu l’équipe au lieu de se diriger vers une prise de risque minimum comme on l’a vu lors de sa première face à Bastia, cela permettrait d’apporter un peu de bonheur au public. Cela passerait par un système de jeu plus ambitieux, avec de vrais attaquants en pointe, avec des milieux capables de les alimenter. Mais je suis sceptique aujourd’hui sur les ambitions de jeu de tous ces entraîneurs modernes. Bref, que la saison se finisse sans crise majeur, et Ulrich Ramé aura réussi un intérim correct.

Ounas ? Un possible très bon joueur mais j’attends de voir sur la durée…

Que pensez-vous d’Adam Ounas ?

Je ne vais pas être très original en disant qu’Adam Ounas a démontré de belles qualités individuelles cette saison. C’est un joueur percutant, capable d’aller défier les défenseurs adverses et de créer le danger. Ce genre de joueur est important dans un football moderne souvent cadenassé au possible. Dès que je l’ai vu évoluer pour la première fois, c’est à dire lors de sa première entrée en professionnels à Lorient, j’ai senti qu’il y avait quelque chose d’intéressant offensivement chez ce joueur. Ses 5 buts pour une première saison en professionnel sont encourageants mais… Il ne compte qu’une seule passe décisive, et je suis persuadé qu’il peut faire mieux dans ce domaine. Je me méfie toujours des louanges à outrance concernant les jeunes joueurs car tenir le rythme au haut niveau demande des qualités mentales pour résister à l’usure et progresser. Pour l’instant le petit bémol est la façon de mettre sa technique au service de l’équipe. Ounas cherche trop souvent à faire la différence seul, et contrairement à un jeune joueur comme Dembélé qui passe aussi le ballon, Ounas n’est pas décisif dans ce secteur. Il appartient à son entourage de lui faire comprendre qu’il aura tout à gagner à mettre sa technique au profit du collectif. En définitif, je dirais que Bordeaux a dans ses rangs un possible très bon joueur, mais j’attends de voir s’il réussira à se servir de ses qualités pour simplifier son jeu avant d’être très affirmatif sur le prétendu très bon niveau du joueur.

Avez-vous une idée de la sélection qu’il va choisir ?

Concernant sa sélection en équipe de France ou d’Algérie, je n’ai absolument aucune idée du désir du joueur. Je ne le connais pas, et il serait déplacé de ma part d’oser un pronostique sur ce sujet. Je pense simplement que le choix d’une sélection est un choix très personnel, et j’ose espérer que celui-ci n’est dicté que par une motivation affective et non pas par une forme d’impatience d’atteindre de suite le niveau international. Mais l’impatience est souvent la caractéristique principale de la jeune génération de footballeurs. À suivre.

algériens dz a bordeauxLes Algériens Amara, Kourichi et ceux d’origine Zidane, Meriem

Un mot sur les Algériens passés aux Girondins de Bordeaux, on pense notamment à Ali Benarbia ?

Concernant les anciens joueurs algériens des Girondins, je suis trop jeune pour avoir connu Omar Sahnoun (NDLR: joueur de l’Equipe de France des années 70 et fils de harki). En revanche, j’ai vu évoluer Ali Benarbia. Même s’ils n’ont pas exactement le même profil, voici un ainé sur lequel devrait prendre exemple Adam Ounas. Milieu à vocation offensive comme Ounas, Benarbia a fait partie du quatuor magique des Girondins avec Laslandes, Wiltord et Micoud. Ces quatre joueurs faisaient partie de l’une des plus belles équipes des Girondins, et j’ose même dire que c’est l’une des plus jolies équipes de ces 25 dernières années en France. Benarbia était un joueur très fin, cherchant toujours l’affinité technique avec ses partenaires. Capable de varier ses actions en fonction de ce que demandait le jeu. Rapide, redoutable passeur, dribbleur à ses heures, Benarbia avait tout, et rares sont les joueurs offensifs de ce calibre à l’heure actuelle. Il n’est resté qu’une seule saison aux Girondins, ce qui est regrettable car il aurait certainement pu s’épanouir encore en même temps que Bordeaux, mais son travail lié à celui de l’équipe, offrit un magnifique titre de champion de France aux Girondins en 1999.

 » La ferveur des supporters m’a pris par les tripes »

 ********

Retrouvez le travail de Florian Rodriguez et son équipe sur : http://www.webgirondins.com/ ainsi que sur la chaîne Dailymotion : http://www.dailymotion.com/webtvfoot

Reportage à Bordeaux Yahia Saouthi, 

pour La Gazette du Fennec.

Ne manquez pas aussi !

FC Porto : Brahimi tout proche de la Lazio

En football, la vérité d’un soir n’est pas forcé...

Ligue 1 – J8 : ES Sétif – USM Alger reporté

Le match ES Sétif - USM Alger c...

Tirage au sort CAN 2017 : l’Algérie espère un tirage clément

Habituée aux tirages difficiles avec la CAF, la ...

Leekens: « Il faut une victoire face à la Tunisie pour se relancer »

Le sélectionneur des Verts, le Belge Georges Leekens, a relevé ...

EN : Ghezzal décale son arrivée au CTN pour mercredi sur autorisation

Bien qu’il n’ait pas joué la moindre minute avec...

Taïder, le Saphir est toujours aussi précieux !

Grand bonhomme de la soirée avec les Feghouli, M...

Nabil Bentaleb : Libéré, délivré, il ne reviendra plus jamais !

Auteur d’un début de saison séduisant avec ...

EXCLU – JO : Makhloufi a pris sa décision entre le 800m et le 1500m !

Indécis quant au choix de s'aligner sur le ...

LDC : Naples s’impose avec un Ghoulam décisif

Pour son retour en Ligue des Champions, Naples d...

Coupe d’Algérie: des 1/8es de finale

Le tenant du trophée, le MC Alger, n'a trouvé aucune difficulté pour valider son...

Ligue 1 : Ghezzal doublement décisif face à l’ogre monégasque !

Pour le compte de la 18ème journée de Ligue 1, L...