Bennacer : « Savoir si je suis capable d’aider le club, c’est un vrai test ! »

À 19 ans, Ismael Bennacer a déjà connu la Ligue 2 avec Arles Avignon, les sélections de jeunes en Équipe de France, la Coupe de la League avec Arsenal et la Coupe d’Afrique des Nations avec l’Algérie. Le milieu de terrain prêté par Arsenal au Tours FC jusqu’à la fin de saison ne veut pas perdre son temps. Retour avec Ismael sur son début de carrière très prometteur.

Après ses débuts à 17 ans avec les professionnels d’Arles-Avignon, plusieurs grands clubs européens ont repéré le talent du jeune Arlésien. Sans pour autant déstabiliser le jeune joueur. « Au départ, je ne voulais pas quitter la France car je n’avais jamais quitté le pays. Après quelques visites de clubs, Arsenal était celui qui se rapprochait le plus de ce que je connaissais en France. Pour moi, le club était français par rapport à son staff, aux joueurs présents. Dès ma première visite, je me suis tout de suite senti à l’aise. Et puis quand Arsène Wenger m’a affirmé que je n’irais pas dans un autre club que celui d’Arsenal, j’ai compris qu’il fallait signer la-bas (sourire). »

Ismael y paraphe un contrat de 5 ans où il évolue principalement avec les U23 (1 apparition avec les professionnels en League Cup, face à Sheffield Wednesday).

Retour en Ligue 2

Après 1 an 1/2, le jeune milieu de terrain souhaite passer un pallier supplémentaire. Son souhait est accepté par Arsène Wenger lui-même, et le voilà de retour en seconde division française avec le Tours FC.

« Concrètement, il y a 4-5 clubs qui m’ont montré leur intérêt. Mais seul le coach que j’ai eu au téléphone, c’est Fabien Mercadal. Il a tenu à échanger avec moi et cela m’a convaincu, d’autant plus que j’avais déjà eu des contacts initiaux avec Fabrice Bertone et Fabien Campioni que je connaissais depuis mon passage à Arles. Ces détails ont fait la différence dans mon choix.

Il faut dire aussi que les exemples de Laurent Koscielny et Olivier Giroud me sont venus en tête. Quand je sais que de tels joueurs, que j’ai pu côtoyer à Arsenal, sont passés par ce club, il y a une forme de confiance. Le club sait reconnaitre les talents de demain. »

Un retour qui ne se fait pas pour autant dans la facilité aux vues de la situation sportive du club (18e au moment de son arrivée).

Mais Ismael fait preuve de maturité quand on lui évoque le sujet. « Il faut savoir se mettre au service du collectif pour sortir de la zone de relégation. C’est un vrai test ! Savoir si je suis capable d’aider le club »

Ismael Bennacer, un joueur box to box

Fabien Mercadal le définit comme tel. Un joueur box to box, capable de défendre dans sa surface de réparation et de venir épauler les attaquants dans la même action.

bennacer presentation tours

Lui, ne se voit pas autrement « J’aime beaucoup récupérer les ballons pour ensuite me projeter vers l’avant. J’adore trouver des passes vers les attaquants, pour casser les lignes. Mais rien ne m’empêche d’évoluer en sentinelle devant la défense ou juste derrière l’attaquant. Je me considère plus passeur que buteur. Pour moi, être passeur me procure la même sensation qu’un but. Être l’auteur d’une passe décisive me comble autant que le buteur qui va mettre le ballon au fond des filets. »

Déjà entré en jeu à deux reprises par le technicien Tourangeau, les supporters des « Ciel & Noir » auront à cœur de voir progresser Ismael Bennacer afin qu’il apporte à l’équipe dans sa lutte pour le maintien. Affaire à suivre… »

Les premiers pas de Bennacer avec l’Algérie :

Article publié sur le site officiel du FC Tours

  • DZ1965

    Travail, garde ta tete sur les epaules et tout fini par arriver jeune homme

  • Phrase a retenir : « J’adore trouver des passes vers les attaquants, pour casser les lignes. Mais rien ne m’empêche d’évoluer en sentinelle devant la défense ou juste derrière l’attaquant » . Il faudrait s’en rappeller au bon moment. Et non pas faire comme Pr Tournesol qui a reconduit la paire Guedioura-Bentaleb face au Senegal au lieu de lancer la paire Bennacer-Abeid !
    Bon courage petit…travaille dur et n’ecoute personne d’autre que ton coach

    • Dialev

      c’est plutôt bon signe. Apparemment, tout le milieu, c’est son milieu.

      • C’est surtout qu’il ne rechigne pas au travail defensif et peut meme etre un milieu recuperateur

    • Dialev

      J’espere que ce n’est qu’un petit Tours et va vite retrouver la premier league ou un autre championnat huppé.

  • Samy

    Il deviendra un joueur important pour l’équipe Inch’Allah. Avec du temps de jeu en club et un bon séléctionneur il fera de belle chose.

    • DZ FANATIK

      Amine

  • Catalyseur/Bensebaini.15

    malgré son petit gabarit il a l’air d’aimer grater des ballons un peu comme veratti le fait bien par moment

Ne manquez pas aussi !

Saadane : « Leekens doit vite dégager son équipe type »

Discret dans les médias, l'ex-sélectionneur des ...

Valence : Nuno démissionnaire, Salvador « Voro » intérimaire

L'ère Nuno Espirito Santo semble belle et bien révolue suite à la démission du c...

La Coupe arabe des clubs relancée l’été prochain !

La lucrative Coupe arabe des clubs ...

Cameroun : accueil triomphal pour les Lions Indomptables à Yaoundé !

Retour au pays triomphal pour les joueurs de l'é...

Tournoi : L’Algérie veut organiser la Mundiavocat en 2018

L'Algérie est en lice pour l'organisation en 201...

Jupiler League : Saadi claque un doublé et achève le Standard !

Pour le compte de la 25ème journée de Jupiler L...

Communiqué : le message de Carl Medjani aux Verts

Non retenu pour la CAN 2017 au Gabon, le cap...

West Ham : première apparition pour Sofiane Feghouli

En stage de préparation aux États-Unis avec ...

Leicester : Mahrez ne bougera pas d’une oreille !

Le feuilleton Mahrez est en passe de connaitre s...

Conflit MJS – COA : Ould Ali – Berraf, le « trashtalking » se poursuit

L’imbroglio persiste toujours. Jusqu’à hier soir...

CAF – 1/8 de finale-bis : MO Béjaia-ES Tunis le 7 mai

Le match entre le MO Béjaia et l'Espérance de Tu...