Gourcuff : « La sérénité est difficile à trouver en Algérie ! »

Christian Gourcuff est au bord de la crise de nerf. Remonté comme jamais après les insultes du public le sélectionneur national à laisser parler sa colère en conférence de presse d’après Algérie-Sénégal (1-0). L’homme sur qui les critiques tombent de toute part depuis la défaite face à la Guinée (1-2) a même fait part de la possibilité qu’il quitte son poste « dans un mois », a t-il précisé. Soit à l’issue du match face à la Tanzanie dans le cadre des éliminatoires pour le Mondial-2018. Le Français fait valoir ici une clause de son contrat. A moins qu’il sente qu’il commence à être lâché après les sifflets nourris du stade du 5 Juillet.

Jamais Christian Gourcuff n’a été aussi « désagréable« , excusez du peu, qu’il était en conférence de presse après la rencontre Algérie-Sénégal. Sur la défensive, le Breton, d’habitude courtois, toujours aimable, est sorti de ses gonds à chaque question qui fâche. En gros, gare à celui qui ose dire que l’Algérie a mal joué. Des piques du genre « il faut que tu change de lunettes pour bien voir les matches de la sélection« , il y en a eu en conférence. Des offenses qui témoignent si besoin est de la fragilité de l’homme chez qui les sifflets ont visiblement pesés.
Stratégie digne d’un Président de club algérien ou ras-le-bol manifeste du technicien, Christian Gourcuff a laisser entendre qu’il quittera son poste dans un mois. L’avenir du sélectionneur national à la tête des Verts est tributaire du résultat du match face à la Tanzanie, prochain adversaire des Verts dans le cadre des éliminatoires pour le Mondial-2018.
Selon une source proche du sélectionneur, ce dernier allait entériner son départ dès la fin du match face au Sénégal en cas de mauvais résultat, mais des « collaborateurs » lui ont conseillé de temporiser. Mais le fait qu’il ai évoqué son départ, même au conditionnel, prouve que l’intention de s’en aller est bien là. Une question de temps seulement.
Sur le principe, cela n’a rien d’un « scoop », sachant que la FAF peut se réserver tous les droits de limoger le sélectionneur en cas d’élimination des Verts comme le stipule le contrat dument signé entre les deux parties. Sauf que cette annonce cache aussi le sentiment d’avoir été lâché.
Le sélectionneur a quitté le stade très énervé
En effet, le niveau de jeu de l’équipe, en perpétuelle régression, de l’avis général, les choix de joueurs de plus en plus contesté, les rapports difficiles avec de nombreux joueurs essentiellement locaux, ont fait de Christian Gourcuff bon gré mal gré un entraîneur sur un siège éjectable. Les prochaines semaines risquent d’être pénibles.
Vidéos – la conférence de Gourcuff / la colère du public :
Ne manquez pas aussi !

Rachid Ghezzal et l’Olympique Lyonnais au bord de la rupture !

Ça sent la fin entre Rachid Ghezzal et l...

Résultats foot #18 : Ghezzal buteur, Hanni en sauveur !

Comme chaque week-end, « La Semaine du Fenne...

DTN : journées d’études sur l’organisation des championnats de jeunes

Les journées d’études sur les schémas d’organisa...

Coupe d’Algérie : CSC-NAHD choc des 32ème de finale

Les férus de la Coupe d’Algérie suivront, entre ...

EN : Sofiane Daham (Sochaux) suivi par Alcaraz

Auteur d'un excellent début de saison en Ligue 2...

JM Tarragone 2018 : l’Algérie dans le groupe de l’Espagne !

Les adversaires de la sélection algérienne de fo...

Stade rennais : Zeffane à la recherche d’un nouveau club

Poussé vers la sortie du Stade rennais, le latér...

Aviron : le coup de gueule de Sid Boudina !

Le scandale de Rio n'est décidément pas prêt de ...

EN : Taider opéré du genou demain en Italie

Victime d'un traumatisme du genou et contraint d...

Benzia : « Je ne peux pas refuser une sélection »

Pas certain de disputer la CAN en raison de la c...