Mandi : « Ma vie de footballeur a beaucoup changé au Bétis »

Contrairement à son coéquipier Ryad Boudebouz qui vit des moments difficiles au Bétis Séville, le défenseur Aïssa Mandi savoure son bonheur en Andalousie où il doit son épanouissement à un entraineur qui lui a accordé toute sa confiance.  Interrogé en conférence de presse, l’ancien défenseur du Stade de Reims a fait le point sur sa carrière en Espagne.

« Ma vie de footballeur a beaucoup changé et maintenant c’est vrai j’ai un peu plus de joie quand je vais à l’entrainement et que je joue un match avec mon équipe », a expliqué Aïssa Mandi en conférence de presse avant un match d’Europa League : « Nous devons tous profiter de ce Bétis, pas seulement moi, mais tout le monde. Les fans, l’équipe, tout le monde doit en profiter car il faut dire la vérité, nous jouons bien cette saison. Nous avons reçu beaucoup d’éloges venant d’Espagne mais aussi de l’extérieur car notre jeu est apprécié. Il faut donc toujours savourer”.

Reconnaissant que sa vie et sa carrière avait changé grâce à la confiance de son entraineur Quique Setién, ce dernier s’est également montré élogieux envers un défenseur qu’il juge exemplaire. “Aissa a gagné un respect et une hiérarchie dans l’équipe, qu’il a gagné par le progrès et en s’améliorant chaque jour aux entraînements et aux matches. C’est un joueur extrêmement réceptif. Il analyse beaucoup les situations. Il est capable de décider des choses qui doivent être améliorées pour lui et il progresse à un niveau extraordinaire. Je ne peux pas le dire et on peut dire qu’il est un exemple dans beaucoup de choses et on veut toujours avoir des joueurs comme lui parce qu’il veut s’améliorer, il interprète très bien ce que vous proposez et apporte des choses qui vous échappent. C’est un footballeur qui aide beaucoup sur le terrain.

Désigné dans le 11 type de la phase aller en Liga !

Accumulant un temps de jeu très appréciable, Aïssa Mandi a été désigné dans le onze type de la Liga de la phase aller par l’observatoire de recherche CIES. Une belle récompense pour le défenseur axial droit qui est statistiquement le deuxième passeur du championnat avec 1335 passes derrière Rakitic mais devant des joueurs chevronnés comme Bartra ou Pique. Au sommet de sa carrière en club, le joueur de 27 ans qui est en train de réaliser une saison époustouflante aussi bien en Liga qu’en Europa League, a également eu droit à une autre distinction honorifique puisqu’il a été désigné par les Béticos comme leur meilleur joueur de l’année 2018.

Une forme éblouissante en club qui contraste avec une situation précaire en sélection algérienne où il est surclassé par la révélation Youcef Atal au poste de latéral droit. Bloqué également dans l’axe avec l’émergence de Mehdi Tahrat ou Djamel Benlamri, le défenseur appliqué qui brille en Liga constitue un réel problème à gérer pour le sélectionneur national Djamel Belmadi qui, comme beaucoup de supporters, n’est pas vraiment convaincu par les capacités du défenseur du Bétis à s’imposer en Afrique. Le paradoxe Mandi.

Mandi joue au Basket-ball avec son coéquipier

Yassine Benarbia, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

CAF CC : le MC Alger dans le groupe B avec le CS Sfax

Tirage assez clément pour le Mouloudia d'Alger, ...

Mercato : Le Sporting et Leicester d’accord pour Slimani !

Selon le très sérieux média espagnol AS, le Spor...

Les deux bourdes étonnantes de Raouraoua

En conférence de presse, la ...

Rugby Afrique organise le Sommet du Rugby Africain à Marrakech

L’association africaine de World Rugby,...

Standard : fin de saison pour Belfodil opéré du nez

Le club belge du Standard de Liège...

CAN 2018 Féminine : Les Vertes éliminées dès le premier tour !

L’Équipe Nationale féminine s'est inclinée 3 but...

Bénin-Algérie : Quels défenseurs pour Belmadi ?

Trois semaines nous séparent de la prochaine lis...

Algérie – Bénin : L’âme et la manière

L’Algérie reçoit ce vendredi (2...

Click to Hide Advanced Floating Content