Nous contacter

A La Une

Affaire Alcaraz : la FAF condamnée à verser 1,3 million d’euros par la FIFA !

Publié

le

alcaraz affaire fiasco faf

Le verdict est tombé en catimini pour l’un des plus gros scandales de l’histoire du football algérien ! La FIFA a tranché et la FAF devra assumer sa décision d’avoir mis fin unilatéralement au contrat de son ancien sélectionneur Lucas Alcaraz. L’Espagnol avait refusé à l’époque une solution à l’amiable. Toujours en attente d’un recours du TAS de Lausanne, Zetchi n’aurait pas d’autre alternative que de casquer !



C’est l’une des grosses erreurs du mandat de Kheireddine Zetchi qu’il doit amèrement regretter aujourd’hui. En plus du fiasco sportif Rabah Madjer, l’Espagnol Lucas Alcaraz a coûté du temps, une qualification au Mondial-2018 et énormément d’argent à la FAF. 

En effet, la décision de la fédération de mettre fin à son contrat en octobre 2017 lui coûte aujourd’hui la coquette somme de 1 333 000 euros avec les pénalités de retard (5%). C’est la somme astronomique que l’instance gérée par Zetchi devra verser au technicien espagnol en guise de dommages et intérêts après son licenciement abusif, comme le stipule le verdict rendu par la FIFA en septembre dernier déjà mais visiblement passé sous silence. L’information agite les réseaux sociaux après la divulgation ce dimanche de la décision de la FIFA par notre confrère Samir Lamari, journaliste au quotidien Liberté. La FAF aurait désormais jusqu’à la fin du mois pour verser la somme à Alcaraz mais reste dans l’attente du verdict de son recours auprès du TAS de Lausanne. Une manière comme une autre de gagner du temps.

Désignation douteuse et limogeage brutal…

Pour rappel en 2017, la FAF avait décidé de mettre fin à sa collaboration avec Lucas Alcaraz à l’issue d’un parcours décevant. Nommé le 13 avril 2017 après une quête désespérée de la FAF de dénicher l’homme providentiel, le technicien âgé aujourd’hui de 53 ans a été limogé brutalement le 18 octobre de la même année après seulement cinq matches à la tête des Verts. Il en avait perdu trois et gagné deux. En tout et pour tout, Lucas Alcaraz n’est resté que 188 jours comme sélectionneur de l’Algérie. Il va pourtant empocher la somme de 1,3 millions euros en plus des 420 000 qu’il a déjà empoché pour ses 7 mois de service. C’est cher payé. Très, très cher payé même …

Nul doute que l’affaire Alcaraz n’a pas livré tous ses secrets et notamment les conditions énigmatiques de sa désignation à la tête des Verts dont nous détenons des informations explosives. Nous y reviendrons lorsque le verdict du TAS sera effectivement prononcée.



300x250 01 FM

SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.