Nous contacter

A La Une

AGE/FAF: La Fédération répond aux accusations de Sadi et Kerbadj

Publié

le

Capture decran 2021 02 03 a 12.06.23

La Fédération algérienne de football (FAF) a répondu aux accusations de Walid Sadi et Mahfoud Kerbadj dans un communiqué dans lequel elle justifie son projet d’amendement des lois de la FAF avec celles de la FIFA. Une réponse de l’un d’eux ou des deux à la fois n’est pas à écarter. 

La guerre des déclarations à peine déguisées et des communiqués interposés est définitivement lancée, dans le sillage d’une campagne électorale frappée du socle de la suspicion et du complot. Ainsi, en réponse à la lettre ouverte du candidat, Walid Sadi, qui appelait, lundi, le Ministre de la Jeunesse et des Sports à intervenir pour arrêter le processus de réformes des lois que veut entreprendre la FAF à la veille de son assemblée générale élective, cette dernière a riposté dans un communiqué dans lequel elle dénonce « une guerre inlassable contre la Fédération algérienne de football, certains cercles continuent à user de désinformation et de gros mensonges dans le seul but de manipuler l’opinion sportive et de dénigrer l’instance fédérale. »

Ce communiqué reste dans la  lignée de la salve d’accusations portées, la veille depuis Sidi Bel Abbés, par Kheireddine Zetchi contre ceux qu’il avait qualifié « d’ennemis du progrès » qui cherchent « à diriger le football algérien dans l’ombre ». Incontestablement, la guerre est définitivement déclarée entre l’actuel bureau dirigeant de la FAF dont le mandat olympique  tire à sa fin et les principaux candidats à leur succession, en l’occurrence Walid Sadi (41 ans) et Mahfoud Kerbadj (67 ans).

« Mettre fin aux pratiques du passé »

En réponse à cette « grossière manipulation« , écrit la FAF dans son communiqué, « qui ne peut tromper les plus avertis« , la FAF rappelle ce qui suit :

1. Le document portant amendement des statuts de la Fédération algérienne de football, dans sa mouture finale, a été transmis au Ministère de la jeunesse et des sports en date du 11 juin 2020 par courrier porteur et par courriel, comme l’a si bien souligné le Président de la FAF lundi 1er février 2021 lors d’un point de presse au Centre technique régional de Sidi Bel-Abbès.

2. Dire aujourd’hui que la FAF va encore retoucher ce document n’a qu’un seul but, celui de semer le doute dans certains esprits et bloquer le processus d’amendement des statuts tel que demandé par la FIFA et engagé depuis le mois de novembre 2019.

3. Si la FAF a choisi la voie d’amender ses propres statuts et de les mettre en conformité avec ceux de la FIFA et de la Loi algérienne, c’est pour, justement, mettre fin à certaines pratiques usitées par le passé, ayant comme objectifs de privilégier des intérêts étroits et avantageux au détriment de l’intérêt général du football national et des règles de transparence, d’équité, d’intégrité et de bonne gouvernance.

En tous les cas la mise en pratique de ces réformes demeure l’enjeu principal de cette campagne électorale.

>> Lire également:

AGE FAF: Walid Sadi interpelle le MJS

Emission Web




Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.