Nous contacter

#Team DZ

Arabie Saoudite : Belaili, Benlamri et M’bolhi attendus par leurs clubs

Publié

le

DZ Saoudia

Les internationaux algériens, Belaili, Benlamri et M’bolhi sont attendus par leurs clubs saoudiens afin de reprendre les entrainements en vue de la reprise des compétitions le 4 aôut prochain. Si M’bolhi aura vraiment la possibilité de le faire, Belaili et Benlamri ne le pourront point, en l’état actuel de la situation en Algérie et la suspension des liaisons aériennes, maritimes et terrestres.



Alors que ses coéquipiers ont repris les entrainements en vue du retour à la compétition le 4 Août prochain, l’international algérien d’Al Ahli, Youcef Belaili s’apprêterait à rejoindre l’Arabie Saoudite. L’Algérien avait rallié sa ville natale d’Oran avant la fermeture de l’espace aérien entre l’Algérie et l’Arabie Saoudite.

Son club ne cesse de le relancer pour un retour avec l’autre « étranger » du club l’international capverdien, Djaniny Tavares pour rejoindre l’Arabie Saoudite via les aéroports de Paris et de Dubaï ou Manama pour le retour à la compétition. Mais, force est de reconnaître, qu’en dehors d’un « avion » ou « vol » spécial, on voit mal Belaili retrouver ses coéquipiers en Arabie Saoudite avant la réouverture des deux frontières.

D’ailleurs, faut-il rappeler que Belaili a un contrat qui expire en 2022 avec Al Ahli Djeddah, mais, lui pense surtout à changer de club et tenter une expérience en Europe. Mais, pour ce faire, il faut qu’il trouve un club capable de débourser 4,5 millions de dollars, chiffre exigé par son club pour le libérer.

Quant à son compatriote Benlamri qui a quitté l’Arabie Saoudite en juin dernier, est lui aussi coincé en Algérie. Et comme Belaili, on voit mal comment il pourrait rejoindre l’Arabie Saoudite alors que les vols sont toujours suspendus. Pour le moment, rejoindre un autre pays par avion à partir d’Algérie est « impossible » sauf  « vol » ou « avion » spécial.

M’bolhi et el Ettifaq,

Le gardien international algérien ne voulait par reprendre avec son club, car refusant d’accepter une baisse de salaire des deux derniers mois. La presse saoudienne a expliqué que le keeper algérien de 34ans insiste pour toucher l’intégralité de son salaire et cela en dépit de l’arrêt de la compétition en raison de la pandémie du Coronavirus. Aux dernières nouvelles, M’bolhi aurait gagné son bras de fer avec ses responsables, mais reste à savoir s’il regagnera l’Arabie Saoudite ou pas, car à partir de la France, il pourrait bien rejoindre son club saoudien.



300x250 01 FM

SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.