Nous contacter

#Team DZ

Slimani contraint de jouer en Championship ?

Publié

le

slimani watford

En 2017, son nom avait circulé du côté de Watford quand ce dernier évoluait en Premier League (PL). Trois années après, les Hornets, relégués en Championship, accueilleront, peut-être, un Islam Slimani indésirable à Leicester City. Jouer en seconde division anglaise reste une solution pour le Fennec qui a besoin de jouer pour rester sélectionnable.

Même si Djamel Belmadi, sélectionneur national, l’avait, contre toute attente, pris pour la Coupe d’Afrique des nations 2019 en Egypte alors qu’il était placardisé à Fenerbahçe SK (Turquie), Slimani a, selon toute vraisemblance, consommé un sursois avec l’EN. A partir de là, il sait qu’il doit rester compétitif afin de subsister dans les plans du coach qui juge la situation de l’avant-centre comme « compliquée ». Toutefois, lre premier responsable de la barre technique Dz estime qu’ « il aurait pu choisir la facilité en allant dans le Golfe, mais il ne l’a pas fait et ça me plait

Cela ne veut, néanmoins, pas dire que rester chez les Foxes sans jouer ne serait préjudiciable pour son avenir chez El-Khadra. Sachant que le mercato en Europe a fermé ses portes dans les championnats où il était annoncé, notamment en France (Stade rennais) et au Portugal (Sporting Lisbonne), il ne reste qu’un potentiel transfert dans le circuit anglais du football. En effet, le transit depuis et vers l’élite anglaise reste actif jusqu’au 16 octobre prochain. ultime aubaine.

Un profil qui peut aider

Si Slimani ne peut pas signer pour un club de PL, il peut, en revanche, rejoindre un team de la Championship. Compte tenu du passé, Watford, qui sera dans le coup pour la montée et actuel 7e de la hiérarchie, pourrait se renforcer avec le Vert. Il y a aussi les récents relégués, Bournemouth et Norwich en l’occurrence, qui peuvent se le payer sachant que les formations qui rétrogradent de l’élite ont souvent un matelas financier. D’ailleurs, ce dernier permet de rejouer la montée dans la foulée. Grâce à une opulence financière supérieure aux autres concurrents.

Intrinsèquement, celui qui avait signé une pige très réussie avec l’AS Monaco (9 buts et 8 offrandes en 19 apparitions) la saison dernière, présente un profil intéressant. Du gabarit, de la combativité et de l’expérience, tout ce qui est nécessaire pour  garantir un bon rendement dans le second palier du Royaume. Le fer de lance de 32 ans peut contribuer à optimiser les performances et se garantir un temps de jeu conséquent lui permettant de ne pas trop s’éloigner du champ de vision de Belmadi. Les prochaines heures devraient nous éclairer un peu plus sur la situation du second meilleur buteur de l’Algérie (29 réalisations) derrière Abdelhafid Tasfaout (36 unités).




Emission Web

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.