EN : FAF-Halilhodzic, RDV le 15 juillet à Lille !

Rabah Madjer limogé, la FAF s’est mise depuis presque une semaine à lui chercher un successeur. Officiellement, la fédération s’accorde le temps jusqu’à la fin du mois de juillet pour nommer un nouveau sélectionneur, mais dans les coulisses, des contacts ont été noués avec les principaux candidats au poste. Réclamé par le public algérien, Vahid Halilhodzic (66 ans) a accepté d’entamer un dialogue avec les dirigeants de la FAF. Mais sa venue est encore loin d’être acquise.

Au regard des préférences de la FAF et du profil plus ou moins précis dressé par Kheireddine Zetchi, dimanche dernier, au sortir du bureau fédéral, Hervé Renard et Vahid Halilhodzic sont les deux principaux candidats au poste vacant de sélectionneur de l’Algérie. Des contacts ont même été noués avec les deux entraîneurs, Renard via des intermédiaires et Halilhodzic directement par la FAF. Il faut dire que le profil du sélectionneur des Lions de l’Atlas plait beaucoup au patron de la FAF, pas du tout perturbé par le souhait du Maroc de le reconduire dans ses fonctions même si une récente déclaration de Faouzi Lekjaa a ouvert la porte à un départ de Renard. « Les situations évoluent continuellement. On va attendre encore un peu », a déclaré Zetchi à ses collaborateurs qui suit de très près le dossier.

Pourtant, en parallèle, un premier contact a été établi concrètement avec Vahid Halilhodzic. Dans sa démarche, la fédération voulait entamer directement les négociations avec l’ancien sélectionneur du Japon dans l’espoir de conclure et l’installer dans la foulée. Ce qui serait en soi un gros coup d’éclat populiste pour la FAF qui aura ainsi accédée au vœu du public algérien qui a demandé avec force le retour de l’emblématique coach Vahid. S’il est vrai que celui-ci ne ferme pas totalement la porte à la FAF, il n’en demeure pas moins qu’il a demandé à ses interlocuteurs d’attendre la fin de la Coupe du Monde 2018 pour discuter. Rendez-vous est pris donc pour le 15 juillet à Lille pour négocier.

Le Bosniaque réclamerait un très gros salaire !

Outre un projet sportif convainquant, la FAF devra faire un très gros effort financier pour convaincre Halilhodzic de relever le challenge algérien. Alors que le salaire du technicien bosniaque avoisinait les 160 000 euros par mois au Japon, une source nous indique que Vahid Halilhodzic réclamerait la somme astronomique de 180 000 euros par mois pour reprendre à nouveau les commandes des Verts. Le pari parait très compliqué, mais assez sûr d’un point de vue technique dans la mesure où Halilhodzic a déjà fait ses preuves en Algérie et connait parfaitement le contexte. Même si le DTN Rabah Saâdane n’est pas très enthousiaste concernant cette piste, le président Kheireddine Zetchi, avec cette fois l’aval de son bureau fédéral, espère trouver un accord durant ce mois de juillet avec Vahid Halilhodzic.

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Fennec du Mois : Votez pour votre meilleur joueur de Septembre !

La défense est à l'honneur pour le mois de ...

LFP : les matchs reportés à Alger et Béjaia à cause des manifestations

Les manifestations à Alger et un peu partout dan...

Toulouse : essai non concluant pour Ryad Keniche

Mis à l'essai depuis le début de la semaine au ...

CAN U23 : Algérie-Afrique du Sud (2-0), les Verts en finale !

Énorme satisfaction dans le camp algérien avec u...

Ligue des Champions : Triste soirée pour les Fennecs

Aucun des quatre Fennecs en course en Ligue des ...

Slimani – supporters : “je t’aime… moi non plus !”

On jouait la 80e minute de jeu du mat...

EN : Djamel Menad proche d’un départ à la JSK ?

L'entraineur adjoint des Verts Djamel Me...

Mercato : Kerrouche dans le viseur d’un club de Serie A

Auteur d'une phase aller de haute facture en Lig...

“C’est vous l’Expert” : Rachid Bouhenna invité à l’antenne !

"C'est vous l'Expert" revient pour un nouveau nu...

Click to Hide Advanced Floating Content