Les conseils de Belloumi à Mahrez : “Gagner au Nigéria n’est pas impossible !”

Sacré Ballon d’Or africain en 1981, Lakhdar Belloumi a remporté ce prestigieux titre en marquant les esprits lors d’un match qualificatif à la Coupe du monde 82 d’anthologie face au Nigéria à Lagos (victoire 2-0, but et passe décisive de Belloumi). A pareil époque a tout juste 23 ans ans le meneur de jeu était au sommet de son art. 35 ans plus tard, Riyad Mahrez est lui aussi au sommet de sa forme et tentera comme Belloumi de mener les siens vers le succès.

Résolument optimiste, Lakhdar Belloumi, l’inoubliable meneur de jeu de la grande équipe d’Algérie des années 80′, est convaincu que les Verts peuvent arracher un résultat positif face au Nigeria ce samedi 12 novembre à Uyo. « Si on impose notre style de jeu, on gagnera au Nigeria. Notre équipe est forte et unie. Avec un peu de volonté et de cœur, elle peut revenir du Nigeria avec les trois points de la victoire dans les bagages », a indiqué Belloumi sur le site officiel de la FIFA.

« L’Algérie a une grande histoire dans le football. On a battu le Nigeria plus d’une fois. On les a battus chez eux en 1981 et en Libye en 1982. Je dis à Riyad Mahrez and Co que gagner le 12 novembre n’est pas impossible. Les Nigérians seront sous pression car ils vont jouer chez eux devant leurs fans », a ajouté le Ballon d’Or africain de 1981 qui considère le nul contre le Cameroun comme un « accident de parcours ». « Il ne faut pas oublier que le Cameroun a une grande équipe et une longue histoire en Coupe du Monde. On ne les a jamais battus dans un match officiel. Il faut oublier ce faux pas et se concentrer sur le Nigeria pour avoir les trois points du match », a ajouté le légendaire maestro des Verts.

Le fameux “état d’esprit de Lagos”

Interrogé par La Gazette du Fennec dans un passé récent, Lakhdar Belloumi nous expliquait comment l’Algérie, battue en finale de la CAN 1980 par le Nigéria, un an plus tôt, a réussi à s’imposer l’année suivante avec l’art et la manière devant 80 000 personnes à Lagos. “En 1981, le Nigeria était la meilleure équipe d’Afrique. Un an avant, ils nous avaient battus en finale de la CAN 80 qu’ils organisaient chez eux. Alors que les Nigérians et la majorité de la presse pensaient que nous allions à Lagos pour jouer le 0-0, ou au pire essayer de limiter la casse en défendant à tout-va, nous avons pris tout le monde à contre-pied. Nos entraîneurs de l’époque nous avaient préparés comme s’il s’agissait d’un match à domicile, en nous demandant de jouer pour gagner ce match. Alors que tout le monde pensait que nous arrivions à Lagos en victimes expiatoires, nous sommes rentrés dans la partie comme des morts de faim, nous avons joué l’offensive à fond, comme si nous étions à la maison et nous avons créé l’exploit en gagnant 2-0. A Constantine, au match retour, il ne nous restait plus qu’à gérer“. Buteur à l’aller comme au retour, Belloumi a alors propulsé l’Algérie au Mondial 82 en Espagne récoltant dans la foulée le premier ballon d’or africain décerné à un footballeur algérien. Mahrez sait ce qu’il lui reste à faire…

Quand Belloumi assomme le Nigéria en 1981 !

Nigéria 0 – 2 Algérie
10 octobre 1981, Lagos – National Stadium 80 000 spectateurs.
Arbitrage de Luigi Angolin (Italy)
Buts: Lakhdar Belloumi (34′), Djamel Zidane (44′)
Nigéria:
Best Ogebegbe, Sylvanus Okpala, Okey Isima, Tunji Banjo, Christian Chukwu (Stephen Keshi 46′), Tunde Bamidele, Segun Odegbami, Alloysius Atuegbu, Thompson Usiyan, Mudashiru Lawal, Felix Owolabi (Christian N’Wokocha 46′).
Entr. : Otto Gloria (Brésil).
Algérie:
Mehdi Cerbah – Salah Larbes, Noureddine Kourichi, Mahmoud Guendouz, Faouzi Mansouri – Mohammed Kaci Said, Fethi Chebel (Assad Salah), Ali Fergani, Lakhdar Belloumi – Djamel Zidane, Rabah Gamouh (Moustapha Kouici).
Entr. : Evgeny Rogov (URSS).

Yassin Benarbia, La Gazette du Fennec


à VOIR aussi
Mehdi Zeffane, bien plus qu’une doublure

Mehdi Zeffane, bien plus qu’une doublure

Finale CAN 2019 : Algérie-Sénégal, l’ultime bataille

Finale CAN 2019 : Algérie-Sénégal, l’ultime bataille

Sofiane Feghouli : “On joue pour le maillot et le peuple”

Sofiane Feghouli : “On joue pour le maillot et le peuple”

Espace publicitaire
Ne manquez pas aussi !

CAN 2016 Dames : Algérie-Kenya le 8 avril à Bologhine

La rencontre Algérie-Kenya comptant...

FC Porto : Brahimi tout proche de la Lazio

En football, la vérité d’un soir n’est pas forcé...

Lyon : Rachid Ghezzal de retour mais toujours pas fixé sur son avenir

Incorporé lors des vingt cinq dernières minutes ...

LFP : Boutadjine annonce sa nomination à la tête de la commission de discipline

L’ex-présentateur du service des sports de la té...

Échos d’Uyo : feu vert pour Ghoulam, Ziti titulaire

Les Verts sont à pied d’œuvre au Nigéria...

Rugby : formation des arbitres à Ain Defla

La formation bat son plein dans le domaine du ru...

La FAF instaure les indemnités de formation lors des transferts

Pour se conformer à la réglementation internatio...

Le Havre : le retour en grâce de Ferhat

Après avoir raté le début de saison en signe de ...

Mahrez et Slimani décisifs face aux Citizens (4-2)

Leicester est enfin de retour en forme en Pr...

Mercato: L’OGC Nice fixe le prix de vente d’Atal à 70 M !

Recruté l'été dernier pour une "modique" somme, ...

Click to Hide Advanced Floating Content