Équipe nationale : Alcaraz en sélectionneur-promoteur ?

Lucas Alcaraz, entraîneur de l’Équipe nationale, a beaucoup prospecté pour la première liste officielle qu’il a concocté. Des choix forts, le driver espagnol en a faits. Il n’a pas hésité à nous offrir des nouveautés. Beaucoup même. Retour des « anciens » et convocation d’ « apprentis ». Lecture d’un casting footballistique où l’on pourrait noter quelques incohérences et des critères de sélections inhabituels. À tort ou à raison, le señor Alcaraz a déjà frappé fort !

Certes, il est trop tôt pour juger les décisions techniques du driver des « Verts » mais quelques anomalies sont descellées. Le staff et le « board » ont changé pour l’Équipe nationale mais le scepticisme est toujours là. L’arrivée d’un nouveau président de la Fédération algérienne de football (FAF), en la personne Kheireddine Zetchi, a coïncidé avec une présence significative des joueurs d’un club formateur nouvellement promu en Ligue 1 algérienne, le Paradou AC, dont il est l’illustre chairman. Et ce, dès le premier regroupement des « Fennecs » de son mandat.

Le Paradou AC décidément à la fête

Officiellement, ils ne sont que deux  éléments du team de Hydra, à savoir Youcef Attal (21 ans, défenseur) et Tayeb Meziani (21 ans, attaquant) à figurer parmi les joueurs retenus. Même si le dernier nommé ne sera présent qu’en qualité d’invité tout comme Abderrahim Hamra (remplaçant à l’USM Alger). Officieusement, ils sont quatre « Pacistes » concernés par le stage de l’EN « seniors » en prévision des deux rencontres face à la Guinée (amical) et le Togo (éliminatoires de la CAN 2019) prévues respectivement les 06 et 11 du mois en cours.

En effet, Ramy Bensebaïni (transféré au Stade Rennais) et Abderaouf Benguit (prêté à l’USM Alger) ont fait leurs classes dans la fameuse Académie de football créée par l’actuel patron du football algérien. Les qualités intrinsèques de ces deux éléments leurs permettent, très logiquement, de prétendre à une place chez les « A ». Le premier évolue en Ligue 1 française alors que le second est sociétaire d’une prestigieuse franchise jouant dans l’élite de notre balle ronde et habituée des joutes africaines. Relativement, il n’y a pas d’étapes brûlées pour ces deux talents de 22 et 21 ans. Surtout que Bensebaïni a définitivement fait ses preuves lors de la CAN 2017 au Gabon alors que le Benguit a montré toutes ses qualités lors des JO 2016 à Rio de Janeiro avec les Olympiques.

Opportunité précoce ou précocité opportune ?

En revanche, Youcef Attal est semble-t-il « parachuté » d’une manière (trop ?) prématurée dans un secteur défensif où le chantier est énorme. Pour ce latéral (il peut jouer à gauche ou à droite) en herbe qui serait dans le viseur du Bétis de Séville, l’opportunité est belle de découvrir la sélection à tout juste 21 ans. Ce droitier qui joue à gauche en club aura -probablement- quelques minutes à jouer face aux Guinéens pour être lancé dans le bain. Il reste, néanmoins, tributaire de l’ambiance et de la physionomie de ce match bien qu’amical. Le propulser dans un contexte délicat pourrait le plomber. Ce fut le cas pour Mehdi Zeffane qui n’a jamais pu s’affirmer malgré un « capital expérience » conséquent au plus haut niveau et dont le rappel en sélection après une saison noire est au passage une énigme.

Pour sa part, son coéquipier Tayeb Meziani a été appelé pour découvrir l’ambiance de l’équipe première et ne foulera donc pas la pelouse de Mustapha Tchaker, théâtre des deux prochains rendez-vous d’« El-Khadra ». Dans un secteur de jeu ultra-concurrentiel, ce surdoué, sur les tablettes du Stade rennais et de Toulouse FC, sera là pour apprendre et se faire remarquer.

Le constat est là. Il y a quelques mois, les joueurs du cru étaient appelés juste pour compléter les listes des coachs et se retrouvaient souvent en dehors des 18. Même le fait de jouer pour des teams du palier suprême n’assurait pas une place avec les Faouzi Ghoulam et consorts. Aujourd’hui, le premier responsable de la barre technique fait sauter des classes pour certains. Par conviction ou sous pression ? On ne peut encore rien affirmer. Quoi qu’il en soit, la chance est donnée et il faudra être en mesure de la saisir. Au risque de la voir passer pour de bon…

Mohamed Touileb, La Gazette du Fennec

Dans la même catégorie

Ailleurs sur le web
Ne manquez pas aussi !

Émission Web : « 100 filtre », spéciale match Nigéria – Algérie

L'émission qui parle du football algérien différ...

Portugal : Brahimi titularisé en Coupe de la Ligue !

Souvent écarté ces derniers temps par son entrai...

Dopage : l’affaire Merzougui provoque des remous

Comme il fallait s'y attendr...

Officiel : la CAN 2019 se jouera à 24 et en été !

C’était un bruit de couloir. C’est désormais off...

Ligue 2 : Hameur Bouazza dans l’équipe type de la saison

Belle distinction pour l'ex-international algéri...

Taïder, le Saphir est toujours aussi précieux !

Grand bonhomme de la soirée avec les Feghouli, M...

Mercato : M’Bolhi à Rennes, c’est imminent !

Actuellement en stage de préparation avec l'EN à...

EN : Ounas choisit l’Algérie !

Selon le quotidien français L'Équipe, ...