Finale de Coupe d’Algérie : ES Sétif – CR Belouizdad, l’affrontement de l’affront !

Parfois, le défilement des années, ne suffit pas à faire oublier les désillusions. Les opportunités de réécrire l’histoire peuvent se profiler. Tout comme celles pour perpétuer les traditions d’autrefois. Battu (2-1 a.p), en finale de Coupe d’Algérie 2012, par l’ES Sétif, le CR Belouizdad recroise son bourreau, injouable en finale, ce mercredi (16h30) sur les même lieux (stade 5 juillet 1962), et dans le même contexte.

« Les Sétifiens sont nos frères. Mais on aura à cœur de prendre la revanche de 2012 », c’est la réplique qui est souvent revenue depuis que les supporters du CR Belouizdad ont su que leur club affrontera l’ES Sétif en finale. L’adversaire est de taille, puisque c’est un club qui n’a jamais perdu lors des 8 finales disputées dans l’épreuve lors des 52 précédentes éditions. Qui, plus est, vient d’être sacré champion d’Algérie pour la 8e fois de son histoire au terme du championnat de Ligue 1 Mobilis 2017-2018.

Le souhait de Badou Zaki

Même le driver du Chabab, Badou Zaki, sait que « l’ES Sétif n’est plus à présenter, il s’agit d’une équipe qui vient de remporter son 8e titre de champion. De notre part, nous avons réussi à retrouver notre niveau réel lors de la seconde partie de la saison. Notre mission sera difficile mais notre envie de remporter le trophée est encore plus grande.» S’il respecte les Sétifiens et leur palmarès, le technicien marocain n’a pas un langage de victime expiatoire et sait pertinemment que ses poulains sont en mesure de remporter l’ultime bataille pour conquérirle trophée. «Lors du match disputé chez nous en championnat, nous avons réussi à l’emporter face à l’Entente (1-0, ndlr). Pour cette finale, les données vont changer et cela va se jouer sur de petits détails. Je m’attends à un match tactique qui va manquer de spectacle. Je pense que celui qui sera le plus concentré et qui parviendra à profiter des erreurs de l’adversaire, gagnera cette finale», a-t-il rappelé.

Sachant que cette rencontre sera la dernière qu’il dirigera sur le banc des « Rouge et Blanc », Badou Zaki souhaite finir son expérience algérienne, qui dure depuis le mois de novembre dernier, sur la plus belles des notes. C’est-à-dire : offrir la 7e coupe au team de Lâquiba. « Le meilleur scénario pour moi est de quitter l’Algérie en remportant le trophée », c’est le souhait l’ancien portier des « Lions de l’Atlas » qui a déjà paraphé un contrat avec IR Tanger (Div. 1 marocaine).

L’ambition sans limite de Madoui

Zaki n’est pas le seul à émettre le désire de brandir le trophée à l’issue de la finale de demain. Son homologue Kheir-Eddine Madoui aura, lui aussi, à cœur d’emmener les siens au triomphe. Surtout qu’il pourra remporter la seule distinction nationale qui manque à son Pedigree d’entraîneur en chef. Sachant qu’il était adjoint d’Alain Geiger en 2012 lors de la dernière consécration de l’équipe des Hauts-Plateaux dans cette compétition.

Championnat d’Algérie (2014 et 2017), Super Coupe d’Algérie (2015) et, bien sûr, la Ligue des champions CAF (2014) outre la Supercoupe d’Afrique en 2015, le chef de la barre technique de l’Entente a presque tout gagné. «Effectivement, la Coupe d’Algérie reste la seule consécration que je n’ai pas encore gagnée depuis que je suis entraîneur en chef. J’ai eu l’honneur de remporter la coupe en 2012, mais c’était en tant qu’entraîneur adjoint. C’était au début de ma carrière d’entraîneur et franchement, je n’oublierai pas ces moments de bonheur et de joie que nous avons offerts à nos supporters au cours de cette saison qui fut couronnée en outre par un doublé historique», s’est souvenu celui qui avait même porté les couleurs du CRB entre 2000 et 2002.

Le fait que l’ « Aigle Noir » n’ait jamais échoué à ce niveau du tournoi donne plus de légitimité à cette ambition et rend cette hypothèse très plausible. Néanmoins, l’ « auguste Dame » pourrait bien changer de bras et décider de convoler en juste noces ailleurs que dans la ville de Aïn El-Fouara après 1963, 1964, 1967, 1968, 1980, 1989, 2010 et 2012. Surtout que les « Chababistes » font preuve de persévérance. Preuve à l’appui,  ils se retrouvent pour la 10e fois dans les deux ultimes prétendants même s’ils ont été recalés en 3 temps (1988, 2003 et 2012). Ils avaient -tout de même- réussi à charmer « Dame coupe » à 6 reprises (1966, 1969, 1970, 1978, 1995 et 2009). Pourquoi pas une 7e ? Le choix de celle que tout le monde désire sera fait dans un peu plus de 24 heures.

 Mohamed Touileb, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Coupe d’Algérie : JSK-USMB ne se jouera finalement pas à Tizi Ouzou !

La polémique reprend de plus belle et la FAF a f...

Algérie-Tanzanie (7-0) : les Verts s’offrent un festival offensif !

Dans son jardin du stade Tchaker de Blida l'Algé...

FA Cup : un missile de Guedioura flashé à 124 km/h !

Titulaire face à Arsenal en 1/8 de finale de FA ...

CAF : Huis clos levé pour le CSC

Bonne nouvelle pour le CSC ! Le juré d'appel de ...

Coupe du Qatar : Bougherra dirigera Benatia pour la finale !

Fraichement transféré à Al Duhail en provenance ...

Circulez…RIEN à vendre !

Un début de saison sur les chapeaux de roues et ...

Youcef Attal prend ses marques en Belgique

En mode diesel Youcef Attal com...

TOG-ALG : Benlamri dans l’axe pour museler Adebayor

Djamel Belmadi réserve quelques...

Ligue 2 : 20ème passe pour Ferhat, Le Havre ira aux Play-offs !

Encore une grosse performance pour Zinéd...

CAF Meilleur joueur africain 2015 : sans Algériens !

La CAF vient de désigner les 3 finalistes qui co...

Click to Hide Advanced Floating Content