Corruption : les présidents Mellal et Arama convoqués par la LFP le 10 juin

Les instances footballistiques réagissent enfin à la diffusion sur les réseaux sociaux des conversations téléphoniques entre les présidents de la JSK et du CSC Cherif Mellal et Tarek Arama. Les deux hommes sont convoqués par la commission de discipline pour comparution le 10 juin prochain.

Les instances footballistiques ont enfin réagi au grand scandale suscité par la propagation sur les réseaux sociaux d’une conversation téléphonique entre Cherif Mellal et Tarek Arama à la veille du match de la 30e journée de la Ligue 1 entre le CSC et l’USMA. Dans ce fameux enregistrement rendu public, a priori par le président de la JSK, on entend les deux hommes parler de primes de motivations pour l’un et de « pot de vin » pour l’autre. Des faits assimilés dans les deux cas à de la corruption pure et simple comme le prévoit le règlement de la FAF.

Tout a commencé à l’issue du match JS Kabylie – CABB Arréridj (2-0), disputé le 26 mai et comptant pour la 30e et dernière journée de Ligue 1 de football. Le président kabyle Chérif Mellal a accusé Arama de vouloir exiger la somme de 2,5 milliards de centimes pour battre l’USMA et offrir le titre à la JSK, chose que le dirigeant constantinois à niée en bloc. La JSK comptait sur une défaite ou un match nul de l’USMA à Constantine pour remporter le titre, revenu finalement aux Algérois, vainqueurs (3-1). Quelques jours plus tard, Mellal a diffusé l’enregistrement téléphonique avec Arama dans lequel ce dernier a accusé l’USMA de tentative de corruption, tout en incitant Mellal à verser aux joueurs constantinois une prime exceptionnelle pour les motiver à battre le club algérois. Dans un communiqué publié jeudi dernier, l’USMA a rejeté toute tentative d’arranger le match et compte faire-valoir ses droits et poursuivre en justice toute partie qui a accusé le club sans preuve”.

L’encombrant Mellal risque la radiation à vie !

De ce fait, les deux hommes sont invités à comparaitre devant la commission de discipline le 10 juin prochain pour répondre des faits qui leurs sont reprochés. Il se dit avec force insistance que la FAF étudierait la possibilité de radier à vie Cherif Mellal, l’homme par qui le scandale est arrivé, de toute activité en relation avec le sport. Il faut dire que le président de la JSK commence sérieusement à déranger aussi bien la LFP et la FAF, mais aussi le nouveau MJS avec qui les rapports n’ont jamais été bons. C’est certain, cette affaire va faire encore beaucoup plus de bruit à l’avenir…

Le fameux échange téléphonique :

Nabil Boughanem, La Gazette du Fennec

Ne manquez pas aussi !

Schalke 04 : Bentaleb réintègre l’équipe première

Après avoir été relégué avec l'équipe réserve po...

Mercato : Everton devance Arsenal dans le dossier Brahimi !

Ciblé par plusieurs écuries anglaises, B...

Pauleta : “Slimani est un grand avant-centre !”

Titularisé pour la première fois en cette périod...

UAFA : le championnat arabe des clubs se jouera en juillet

En voyage au Soudan, le président de la FAF et v...

Feghouli en quête de temps de jeu avec les Hammers

Chahuté après le scénario du match Algér...

Feghouli, un retour (déjà ?) sensationnel !

Certaines vérités sont bonnes à dire. Et des vér...

Djamel Zidane joue sous un faux nom pour passer l'obstacle de la FAF

En cette période de mercato d'été où une véritab...

Nigeria : décès de l’ancien sélectionneur Stephen Keshi

L'ancien sélectionneur national du Nigeria, ...

Click to Hide Advanced Floating Content