Nous contacter

A La Une

Coupe d’Algérie 2020 : « La tutelle » contre la reprise

Publié

le

Trophée Coupe dAlgérie

La demande de la FAF de reprendre la coupe d’Algérie, interrompue au stade des quarts de finales (aller) par la pandémie du Coronavirus, aurait été accueillie par une fin de non recevoir par la Présidence de la République, qui n’envisage pas actuellement une reprise des activités sportives.



La décision de mettre fin au championnat national lors de l’assemblée générale extraordinaire du BF du 29 juillet dernier devrait être étendue à la coupe d’Algérie. Alors que la FAF espère une reprise de l’épreuve populaire, interrompue par la pandémie du Covid-19, au stade des quarts de finales, une source très bien informée nous a révélé que la Présidence de la République aurait refusé à la FAF sa demande de reprendre cette compétition.

En effet, le Gouvernement n’inclut pas pour le moment dans son programme de déconfinement la reprise des activités sportives. La possibilité d’autoriser les entraînements collectifs est actuellement à l’étude, mais la question de savoir s’il est possible de faire jouer des matches de coupe d’Algérie ne se pose même pas présentement.

Le ticket pour la Coupe de la CAF attribué à la JSK ?

De ce fait, la coupe d’Algérie de cette année devra connaitre le même sort que le championnat, à savoir son arrêt pur et simple. A la différence que, pour Dame Coupe, il n’y aura pas de lauréat cette année. Par conséquent, le quatrième quitus, qualificatif à la Coupe de la CAF, traditionnellement attribué au vainqueur de la coupe d’Algérie, reviendra en principe à la JS Kabylie en sa qualité de quatrième du championnat national, conformément au classement final établi par le bureau fédéral, sur la base des résultats de la 24e journée de la Ligue 1.

Initialement, la FAF voulait coûte que coûte que la coupe d’Algérie reprenne.  « Elle pourrait être jouée même en guise de préparation en vue de la saison prochaine », avait suggéré le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, récemment. De son côté, le BF avait annoncé qu’il était « en attente d’une suite à donner par la tutelle, compte tenu de la spécificité de cette compétition« . Mais comme avec le championnat, la FAF se voit dicter d’en haut la décision d’annuler la Coupe d’Algérie. Car, l’histoire de la consultation écrite, la polémique qui s’en était suivi et l’assemblée générale extraordinaire du BF, n’étaient finalement que des étapes théâtrales visant à exécuter une décision gouvernementale.

Publicité
Cliquez pour commenter




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.