Nous contacter

A La Une

Mercato : Zineddine Boutmène préfère le Club Africain à l’Europe

Publié

le

Boumetene

Zineddine Boutemène (19 ans) va, selon toute vraisemblance, s’engager dans les prochains jours avec le Club Africain (Tunisie) en dépit d’offres reçues venant de clubs européens. Énième exemple d’une pépite très mal conseillée avec un père omniprésent.



C’était dans les tuyaux et c’est presque officiel, Zineddine Boutmène va s’engager pour une durée de trois ans avec le Club Africain de Tunis. Le joueur de 19 ans est un des talents formés au NA Hussein Dey et fait partie de l’équipe première depuis deux saisons. Sous contrat jusqu’en juin 2023 avec les Sang et Or, l’ailier virevoltant et doté d’une aisance technique remarquable va prendre la direction de la Tunisie, au sein d’un club qui souhaite revenir sur le devant de la scène pour la saison de son centenaire (4 octobre 1920 – 4 octobre 2020). Et pourtant, le tout jeune ailier aurait pu prendre la direction de l’Europe dès le mois de janvier dernier.

Pas de gestion ni d’ambition sportive

En effet, le Stade Rennais avait proposé 300 000 euros au NA Hussein Dey pour acquérir le puissant gaucher durant le dernier mercato d’hiver, transaction gérée par l’actuel agent de Riyad Mahrez. En pleine affaire Naoufel Khacef avec les Girondins de Bordeaux, le club de la capitale avait refusé de céder Boutmène au club breton, et ce, malgré  une invitation envoyée par les Hermines pour que l’Algérien puisse obtenir un visa. À noter également que le joueur et son entourage n’ont pas vraiment fait le forcing auprès de la direction nahdiste afin de partir et ainsi s’aguerrir dans l’Hexagone. Symbole, une nouvelle fois, d’un manque cruel d’ambition sportive. 

Après Mohamed Tougai, Redouane Zerdoum et Dadi Mouaki, voilà un quatrième espoir qui est envoyé en Tunisie, et ce, au grand dam de la progression des joueurs et de la Ligue 1 algérienne. Connu pour être un club formateur (Rabah Madjer, Mahmoud Guendouz, Chaabane Merzekane, Ali Fergani ont notamment été formés au NAHD), El Milaha pourrait aisément se faire un nom à travers l’Europe (à l’instar de l’académie du Paradou AC) et ainsi réellement capitaliser sur le plan financier mais aussi en termes d’image sur le long terme. Au regard des choix de la direction, il semblerait qu’aucune gestion sportive ne soit planifiée pour garantir la bonne marche d’un des clubs les plus symboliques du football algérien. Pour rappel, le NA Hussein Dey a échappé de peu à la descente (15ème en 2019/2020) et ne doit son maintien qu’aux clubs de Ligue 1 ayant voté pour l’arrêt du championnat sans relégation.




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.