Nous contacter

Actualités

JS Kabylie : Mellal attaque la FAF et exige une place africaine

Publié

le

mellal cherif conf president jsk

Le président du Conseil d’Administration de la JS Kabylie, Chérif Mellal, a réagi dans une conférence de presse, dans la soirée de dimanche, suite aux rumeurs faisant état d’un probable tirage au sort pour déterminer le 2ème représentant de l’Algérie en Coupe de la CAF qui devrait, selon lui, revenir à son club, classé 4eme de la Ligue 1 après l’annulation de la Coupe d’Algérie 2019.



« En ce qui concerne ce tirage au sort dont ils parlent, il ne reste que ce scandale pour achever notre football. Ils (les responsables de la FAF, ndr) doivent partir et rendre des comptes avant qu’il ne soit trop tard », indique-t-il. Mellal ajoute que « La FAF et la LFP ont dépassé les limites. La FAF est déjà illégale et elle n’applique pas les règlements ». Et là, le président du CA de la JSK rappelle que « La Commission de discipline n’a pas statué sur notre recours arguant qu’elle est incompétente. A ce que je sache, elle n’a pas été votée par l’assemblée générale, alors comment elle va statuer sur notre recours ? » se demande-t-il.

D’autre part, Mellal insiste « J’ai subi de la pression de la commission de discipline de la Ligue alors qu’elle n’est pas légale. Son mandat a expiré et on m’envoie un courrier pour m’informer que je suis suspendu ! », s’exclame-t-il. « C’est un abus de pouvoir et il y a de la hogra au niveau de la commission de discipline » a estimé le boss des Canaris.

« Le TAS de Lausanne leur a donné une gifle »

Pour justifier son propos, le président Mellal a fait allusion à l’affaire de l’USMA qui a obtenu gain de cause au TAS de Lausanne qui a ainsi révélé l’incompétence des instances algériennes. «Le TAS de Lausanne leur a donné une gifle. On n’a plus confiance en eux. Ils ont donné une mauvaise image de notre football et ils doivent partir. Ceux qui les ont placés sont en prison et eux aussi doivent rendre des comptes devant la justice. C’est pour cela qu’on a demandé une tripartite et cela pour donner de bonnes bases à notre football, malheureusement on ne nous a pas écoutés. Le MJS doit intervenir » a conclu le président de la JSK plus virulent que jamais.

Sous pression, le BF de la FAF décidera mardi

Il est utile de rappeler que la Coupe d’Algérie 2019 avait été suspendue depuis mars dernier, à l’instar du championnat, à l’issue des quarts de finale (aller), disputés les 10 et 11 mars. Les clubs qui restent encore en lice sont : le CABB Arreridj, l’ES Sétif, l’US Biskra, le WA Boufarik, l’USM Bel-Abbès, l’Amel Boussaâda, le Paradou AC et l’ASM Oran. Avec l’annulation quasi certaine de la Coupe d’Algérie 2019, la seconde place donnant accès à une participation à la Coupe de la Confédération (CAF), d’habitude réservée au vainqueur de l’épreuve, pourrait revenir à la JS Kabylie, quatrième au classement final de la saison 2019-2020. Sous forte pression populaire, la FAF prendra en principe une décision ce mardi lors de la réunion du Bureau Fédéral.




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.