Nous contacter

Omnisports

Handball – Hiouani (sélectionneur) : « Il y a un risque de passer à côté au Gabon »

Publié

le

sofiane hiouni handball

Le sélectionneur de l’équipe nationale de handball Sofiane Hiouani a tenu un point de presse lors du forum organisé par l’Organisation nationale des journalistes sportifs (ONJSA) à la salle de conférence du stade 5-juillet d’Alger afin d’évoquer les chances de la sélection algérienne lors de la prochaine CAN 2018 qui débute au Gabon la semaine prochaine.



« Nous avons entamé notre mission avec cette équipe le 27 novembre dernier. Au total, nous avons eu 32 jours de préparation ce qui reste à mon avis insuffisant pour préparer un tournoi majeur comme la CAN. Cette sélection est restée pratiquement en hibernation depuis le Mondial 2015 au Qatar avec un volume de quatre mois de travail en trois ans. Nous allons aborder la 23e Coupe d’Afrique des nations CAN-2018 au Gabon (17 – 27 janvier),  certes avec une grande envie de réussir, mais il existe un risque de passer à côté. Nous avons éprouvé des difficultés à programmer des matchs amicaux, même si nous avons disputé 8 tests au total, mais je ne sais pas s’il cela va s’avérer suffisant. On peut atteindre la finale comme on peut se contenter de jouer un match de classement« , a affirmé le coach national.

Hiouani a saisi l’occasion pour revenir sur le cas du joueur Abdelkader Rahim (Dunkerque/ France), qui a préféré quitter la sélection en plein stage à Doha (Qatar) en déclarant que « Son problème est d’ordre technique. Il m’a demandé d’une manière gestuelle de  le laisser jouer à sa manière, je lui ai dit : c’est moi le chef. Je lui ai expliqué qu’il ne pouvait pas lâcher l’équipe de cette manière. Je ne regrette pas l’absence de Rahim mais seulement celle d’Ayoub Abdi, dont le forfait pour blessure nous a déstabilisé sur le plan technico-tactique« .

handball algerie qatar action

Évoquant les chances de l’Algérie dans cette 23e édition, deux ans après avoir terminé au pied du podium à la CAN-2016 en Egypte, Hiouani reste réservé. « Le seul indice positif reste l’aspect mental des joueurs, qui sont animés d’une farouche détermination de se surpasser et donner le meilleur d’eux-mêmes lors de ce tournoi. Nous devons d’abord passer le premier tour, ensuite les choses vont se compliquer dès les quarts de finale. L’enjeu sera grand. Notre objectif est d’aller jusqu’au bout, mais ça ne sera pas facile« , a-t-il admis.

A la CAN-2018, l’Algérie évoluera dans le groupe A en compagnie du Gabon, de la Tunisie (vice-championne d’Afrique), du Congo et du Cameroun, alors que le groupe B est composé de l’Égypte (tenante du titre), du Maroc, de la RD Congo, du Nigeria et de l’Angola. Les trois premiers de la CAN se qualifieront pour le Mondial-2019 prévu en Allemagne et au Danemark.

Les Verts entameront le tournoi le mercredi 17 janvier face au Cameroun (11h00 locales et algériennes).

Said Benhammadi, La Gazette du Fennec

>> Le Handball sera au programme de notre prochaine émission « C’est vous l’Expert » ce lundi avec la présence sur le plateau de Salim Nedjel (ex-international algérien)

expert nedjel et mesloub

Publicité
Cliquez pour commenter




SUR FACEBOOK

APPLICATION MOBILE

Tendance

Copyright © 2020 - Le site spécialisé de l’Equipe Nationale de Football d'Algérie.